AccueilÉtudier ailleurs, étudier malgré tout

Étudier ailleurs, étudier malgré tout

Migrations étudiantes et relations internationales (XVIe-1962)

*  *  *

Publié le mardi 05 juin 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Ce colloque abordera les migrations étudiantes internationales des débuts du XVIe siècle aux années 1960, sous l’angle spécifique, et plus ou moins dramatique, de la migration subie qui résulte davantage de repoussoirs que d’attractions. Rejetant donc la mobilité éducative volontaire, la peregrinatio heureuse, le Grand Tour, la réflexion sera centrée sur les étudiants migrant par contrainte, lorsque la mobilité paraît la réponse à l’adversité. En effet, racisme et ostracismes, nations et discriminations, scissions et coercitions, brutales ou insidieuses, confessionnelles ou politiques, numerus clausus ou interdiction pure et simple ont engagé des cohortes d’étudiants à contourner les obstacles, à se jouer de la carte universitaire officielle et rigide. Quant l’Alma mater devenait castratrice, il était toujours possible, sinon aisé, de trouver son Alma mater adoptive.

Annonce

Toulouse, Maison de la Recherche, Université de Toulouse le-Mirail
4 et 5 octobre 2007

Organisé par :

Caroline BARRERA et Patrick FERTÉ - Laboratoire FRAMESPA - Equipe Diasporas.

Comité scientifique :

Période  moderne :

Peter J. COLLETT, professeur d’histoire contemporaine, Université d’Oslo.

W. FRIJHOFF, professeur d’histoire moderne, Université d’Amsterdam.

H. DE RIDDER-SIMOENS, professeur d’histoire, Université de Gand, Présidente de la Commission internationale d’histoire des universités.

Période contemporaine :

Patrick CABANEL, professeur d’histoire contemporaine, Université de Toulouse II.

Daniel FILATRE, professeur de Sociologie, Président de l’Université de Toulouse II.

Nora WANG, professeur d’histoire contemporaine, Université de Paris VII.


Programme

Jeudi 4 octobre 2007

8h 45 : Ouverture du colloque : Daniel Fîlatre, Président de l’Université de Toulouse II.

9h : Patrick FERTÉ, maître de conférences, UTM-Framespa :

Introduction programmatique des travaux

Nations, discriminations et « solidarité » internationale

Situations de contraintes et politiques discriminatoires dans les pays émetteurs

Histoire moderne

9h 30 -  Willem FRIJHOFF, professeur d’histoire à l’Université d’Amsterdam- Pays-Bas :
Les politiques discriminatoires en pays protestant : le cas des étudiants catholiques néerlandais.

Histoire contemporaine :

10 h  - Victor KARADY, professeur à la Central European University de Budapest - Hongrie :
Numerus clausus et fuite des cerveaux dans l’autre Europe (XIXe-XXe siècle).

10h 30 : pause

10h 50 - Natalia TIKHONOV, chercheur à l’EHESS, Paris-Génève :
Les étudiantes étrangères dans les universités d’Europe de l’Ouest, des discriminations à l’exil académique (1870-1914)

Histoire coloniale

11 h 20 : Mohammed DHIFALLAH, chercheur à l’Université de la Manouba, Tunisie :
Les situations de contraintes envers les étudiants dans l’Empire colonial français : le cas des étudiants maghrébins dans l’Entre-deux-guerres

Les réponses de la communauté internationale

Histoire moderne 

14 h - Guy ASTOUL, maître de Conférences à l’IUFM Midi-Pyrénées :
Les étudiants calvinistes français et le Refuge universitaire suisse.

14 h30 - Thomas O’CONNOR, professeur d’histoire à l’Université de Maynooth, Irlande.
La solidarité contre-réformée : les réseaux de collèges irlandais dans l’Europe catholique.

Histoire contemporaine

15 h - André CABANIS, professeur d’histoire du droit et des institutions à l’Université de Toulouse I et Michel-Louis MARTIN, professeur  de sciences politiques à l’Université de Toulouse I :
Flux d’étudiants étrangers et évolution de la politique internationale de la France (1880-1960).

15h30 - Pierre MOULINIER, archiviste-paléographe, Paris :
Une immigration désirée et redoutée : les étudiants étrangers et coloniaux à Paris au XIXe siècle.

16h - Pause

Histoire coloniale

16h15 - Philippe DELVIT, professeur d’histoire du droit et des institutions à l’Université de Toulouse I) :
Faire son droit sous Protectorat : le centre d’Etudes juridiques de Rabat (1927-1957).

Etre étudiant ailleurs

Histoire moderne :

16h45 - Laurence W.B. BROCKLISS professeur d’histoire à l’Université d’Oxford, Magdalen College – Royaume-Uni :
Les médecins irlandais formés à Paris et Reims (XVIIe et XVIIIe siècles).

17h15 - Hilde DE RIDER-SIMOENS, professeur d’histoire moderne à l’Université de Gand – Belgique :
Les marranes aux études dans les Pays-Bas (XVIe et XVIIe siècles).


Vendredi 5 octobre 2007 

L’étudiant-enjeu

L’étudiant utilisé

Histoire coloniale :

9h30 - Guy PERVILLE, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Toulouse II) :
Les étudiants algériens musulmans de formation française, à Alger, en
France et dans le monde (1880-1962).

10h - Pierre VERMEREN, maître de Conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Paris I – Panthéon Sorbonne :
Les élites nationalistes tunisiennes et marocaines en formation en France (1920-1955).

Histoire contemporaine :

 

10h30 : Jean-François BERDAH, maître de Conférences d’histoire contemporaine à l’Université de Toulouse II :
La  Junta para Ampliacion de Estudios, une institution tournée vers l’Europe et la modernité (1907-1936).

11h : pause

Etudiant dangereux, étudiant surveillé

Histoire contemporaine :

11 h30 - Claudie WEILL, chercheur à l’EHESS, Paris :
La surveillance des étudiants russes révolutionnaires en exil en Allemagne.

Les échecs et les dommages collatéraux

Histoire contemporaine :

14h00 - Caroline BARRERA, enseignante au Centre universitaire Champollion (Albi) :
Exil des cerveaux et déracinement, le cas des étudiants étrangers des universités et écoles toulousaines (début XIX-1945).

Histoire moderne :

14 h 30 - Patrick FERTÉ, maître de Conférences d’histoire moderne à l’Université de Toulouse II :
L’échec relatif de la mission catholique irlandaise en France (XVIIe-XVIIIe siècles).

15 h00 – Discussion.

15h30 - Caroline BARRERA, enseignante au Centre universitaire Champollion (Albi). 
Conclusions

16h : fin du colloque. 

Lieux

  • Salle des Actes de la Maison de la Recherche, Université de Toulouse le-Mirail
    Toulouse, France

Dates

  • jeudi 04 octobre 2007
  • vendredi 05 octobre 2007

Mots-clés

  • étudiants étrangers, étudiants coloniaux, migrations étudiantes, exil, discriminations, relations internationales, culture, université

Contacts

  • Caroline Barrera
    courriel : caroline [dot] barrera [at] univ-jfc [dot] fr
  • Christine Bauza
    courriel : christine [dot] bauza [at] univ-tlse2 [dot] fr

Source de l'information

  • Caroline Barrera
    courriel : caroline [dot] barrera [at] univ-jfc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Étudier ailleurs, étudier malgré tout », Colloque, Calenda, Publié le mardi 05 juin 2007, http://calenda.org/193213