AccueilÉcriture & literacy

Écriture & literacy

La constitution d’un champ scientifique en Grande-Bretagne et en France

*  *  *

Publié le lundi 11 juin 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

L’enjeu de cette journée d’études est de renouer un dialogue intellectuel entre chercheurs britanniques et français sur la question de l’écriture. L’objectif est tout d’abord de proposer un état des lieux de l’histoire récente de ce champ scientifique, en France et en Grande-Bretagne. Les contributions du matin (Brian Street, David Barton, Béatrice Fraenkel, Alban Bensa, Bernard Lahire) prendront pour point d’appui des lectures communes (Vygostky, Hoggart, Goody) dont la réception a été très différente en Grande-Bretagne et en France. Les contributions de l’après-midi (John Postill, Uta Papen, Florence Weber, Aïssatou Mbodj-Pouye) auront ainsi à présenter des recherches récentes en s’appuyant sur des matériaux empiriques précis et en explicitant les méthodes employées.

Annonce

Écriture & Literacy : la constitution d’un champ scientifique en Grande-Bretagne et en France  

Le lundi 25 juin 2007 à l'EHESS dans l'amphithéâtre, 105, bd Raspail, 75006 Paris (entrée libre).

Colloque organisé par l’équipe Anthropologie de l’écriture (EHESS-CNRS, IIAC, Lahic), responsable : Béatrice Fraenkel.

Coordination scientifique : Aïssatou Mbodj-Pouye (EHESS, CEAf & Univ. Lyon 2, GRS).  

L’enjeu de cette journée d’études est de renouer un dialogue intellectuel entre chercheurs britanniques et français sur la question de l’écriture. Il s’agit à la fois de restituer des contextes intellectuels et institutionnels distincts et d’évoquer les chantiers actuels.

L’objectif est tout d’abord de proposer un état des lieux de l’histoire récente de ce champ scientifique, en France et en Grande-Bretagne. Les contributions du matin pourront prendre pour point d’appui des lectures communes qui ont marqué plusieurs générations de chercheurs en sciences sociales (Vygostky, Hoggart, Goody). La réception de ces travaux fondateurs a été très différente en Grande-Bretagne et en France, et un travail d’explicitation de ces lectures est nécessaire à la mise en place d'un échange entre chercheurs formés dans ces contextes distincts.

Cette approche épistémologique suppose une attention minutieuse aux questions de vocabulaire et aux difficultés de traduction. On ne parle pas de la même chose quand on parle d’ « écriture » ou de « culture écrite » et de « literacy ». Les chercheurs seront invités à revenir sur leurs choix terminologiques (par exemple pour les francophones, usage ou non du néologisme français « littératie »).

Un second temps est prévu pour engager le dialogue sur des thématiques vives. Les contributions de l’après-midi auront ainsi à présenter des recherches récentes ou en cours en s’appuyant sur des matériaux empiriques précis, en explicitant les méthodes employées et en rendant compte d’un positionnement théorique dans les débats actuels.

Programme

9h00 Accueil

Matinée : Dossiers rétrospectifs

9h30-11h 1ère partie : Literacy, literacies, littératie
Brian Street, Professor of Language in Education in the School of Education, King’s College, University of London
"Literacy: concepts and definitions"

Béatrice Fraenkel, Directrice d’études, EHESS, Paris
"Ecrits en situation : littératie au travail"

David Barton, Professor, Director of the Lancaster Literacy Research Centre, Lancaster University
"Situating Situated Literacies: The development, achievements and prospects for a social theory of literacy"   11h Pause-café   11h30 - 12h45 2ème partie : Table ronde De la lecture de Goody à l’étude des pratiques d’écriture – points de vue sur le domaine français
From the reading of Goody’s work to the study of literacy practices – points of view on the French field

Alban Bensa, Directeur d’études, EHESS, Paris
La traduction de La Raison graphique (1979) et ses effets

Bernard Lahire, Professeur de sociologie, ENS - Lettres Sciences Humaines, Lyon
De la culture écrite scolaire aux usages sociaux de l'écrit

Béatrice Fraenkel, Directrice d’études, EHESS, Paris
Le colloque Illettrismes. Approches historiques et anthropologiques (1991)  

Déjeuner (libre)

Après-midi : Chantiers actuels

14h-14h30 Florence Weber, Professeur de sociologie, ENS, Paris
"Le cahier, le gage et le symbole. Une approche ethnographique des écrits populaires dans la France du 20ème siècle"

14h30-15h Uta Papen, Lecturer, Lancaster Literacy Research Centre, Lancaster University
"Pregnancy starts with a literacy event - an autoethnography"

15h-15h30 Discussion   15h30-16h John Postill, Senior Lecturer, Sheffield Hallam University
"The study of literacy and media beyond the ideological paradigm"

16h00-16h30 Aïssatou Mbodj-Pouye, ATER, EHESS, Paris
"Les limites du local : retour sur la notion d’appropriation de l’écriture"
16h30-17h00 Discussion  

17h00 Clôture
Jack Goody, Emeritus Professor of Social Anthropology, Cambridge University
et Jean-Marie Privat, Professeur de Littérature et spécialiste d’ethnocritique, Université de Metz   Présentation de deux parutions récentes :
Jack Goody, Pouvoirs et savoirs de l'écrit, traduction française de The Power of the Written Tradition Paris, La Dispute, 2007.
Jean-Marie Privat & Mohamed Kara “Pratiques de la littératie. Autour de Jack Goody”, revue Pratiques, n° 131/132, 2006. et retour sur les débats de la journée.  
18h Cocktail

Lieux

  • EHESS, Amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris
    Paris, France

Dates

  • lundi 25 juin 2007

Contacts

  • Aïssatou Mbodj-Pouye
    courriel : retour [dot] foyers [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Aïssatou Mbodj-Pouye
    courriel : retour [dot] foyers [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Écriture & literacy », Colloque, Calenda, Publié le lundi 11 juin 2007, http://calenda.org/193227