AccueilTransactions sociales et sciences de l'homme et de la société

*  *  *

Publié le vendredi 22 juin 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Le laboratoire Institut des Mers du Nord (ULCO) et le CR 21 de l'AISLF organise les Journées internationales "Transactions sociales et SHS". Vos propositions de communications porteront sur 2 questions : - La transaction sociale est-elle un concept inter ou transdisciplinaire ? Quelles sont les spécificités des définitions selon les différentes sciences et comment peuvent-elles être mobilisées ? - Au sein de la sociologie, quels sont les champs d'application possibles et avec quel(s) intérêt(s) heuristique(s) ?

Annonce

Université du Littoral – Côte d’Opale

Institut des mers du Nord  (IMN) (EA 1702, MRSH de Dunkerque)

Association internationale des sociologues de langue française (AISLF)

Comité de Recherche n°21 « Transactions sociales »

« Transactions Sociales et Sciences de l’Homme et de la Société » 

Appel à communications

Le laboratoire Institut des Mers du Nord, en collaboration avec le CR 21 de l’AISLF, organise les 13 et 14 décembre 2007, les journées internationales de la Transaction sociale. Cette manifestation a pour objet de faire mieux connaître les travaux en sciences humaines et sociales qui mobilisent le concept de transaction sociale et d’initier des échanges entre chercheurs de divers champs disciplinaires le mobilisant dans le cadre de leurs travaux. Ces journées serviront également de coup d’envoi pour les travaux du CR 21 lors du prochain Congrès international de l’AISLF en juillet 2008 à l’Université Galatasaray d’Istanbul.

Un comité scientifique, comprenant en particulier des représentants des deux entités organisatrices, est en cours de finalisation. Il expertisera les propositions qui seront présentées lors de ces deux journées scientifiques qui se dérouleront dans les locaux de l’Université du Littoral – Côte d’Opale à Dunkerque. Maurice Blanc, PU à l’Université Marc Bloch – Strasbourg et responsable du CR 21, et Christophe Gibout, MCF (hdr) à l’Université du Littoral, en seront les coordinateurs.

Le concept de transaction sociale a été inventé par Jean Rémy, Liliane Voyé et Emile Servais (Université de Louvain) à la fin des années 1970 dans un ouvrage intitulé « Produire ou reproduire » (1978). Il a depuis fait l’objet de plusieurs travaux, en particulier ceux recensés dans les trois ouvrages collectifs parus au cours des années 1990 sous la direction de Maurice Blanc (1992 ; 1994 ; 1998).

Empruntant à l’économie des coûts de transaction (Williamson, 1975) et au droit des institutions, la transaction sociale prend sa source conjointement dans la tradition de la sociologie du conflit (Simmel, 1917 rééd. 1981) et l’écologie sociale de l’Ecole de Chicago. Elle vise à dépasser la théorie de la reproduction sociale (Bourdieu, 1971) et celle de la production sociale (Touraine, 1973) en montrant leur part respective de vérité. Se centrant sur la régulation des conflits, elle relève à la fois du marché et du jeu des valeurs et légitimités à l’œuvre pour montrer que les individus construisent la sociétés dans laquelle ils vivent et que, dans le même temps, la société re-produit ces individus. La transaction sociale est donc un processus qui comprend de l’échange et de la négociation, du rapport de force et de l’imposition. Elle suggère des négociations complexes, plus ou moins formelles, où les enjeux s’enchevêtrent et, en fonction d’un état de forces et de rationalités en présence ainsi que d’un environnement sociétal, débouche sur un compromis pratique. Elle aboutit à un compromis sans compromission dans la mesure où s’il est construit par le jeu des acteurs en présence pour faire avancer une question, aucun ne perdant la face en rapport à ses idées propres et en vertu du caractère instable, provisoire et re-négociable de la transaction (Ledrut, 1976).

D’abord, comme notion heuristique, et « principe organisateur et inducteur de la construction d’hypothèses et d’interprétations théoriques » (Rémy, J. et al., 1978, p. 87), elle permet alors de mieux saisir le fait social en nous invitant à y observer et à y comprendre la conjugaison de la liberté de l’acteur et des contraintes du système. Ensuite, comme outil paradigmatique, et parce que « plus qu’une somme de concepts, [elle est] l’image de base à partir de laquelle s’imagine une interprétation de la réalité » (ibid.), la transaction sociale nous aide possiblement à dépasser les oppositions entre différentes théories portant sur un même objet scientifique et à produire nos propres définitions.

Depuis fort longtemps, plusieurs champs de la discipline sociologique ont déjà mobilisé ce concept sous l’une ou l’autre des logiques précédemment évoquées, en particulier la sociologie urbaine, celle du travail social, celle du développement et la sociologie politique. L’abondante littérature scientifique corrobore cet état de fait. Au début des années 1980, plusieurs travaux en sociologie de la famille et dernièrement quelques uns dans le domaine des loisirs et des sports avaient également mis en exergue l’opportunité heuristique de ce concept au cœur de leur objet scientifique.

Si la pertinence scientifique de la Transaction sociale n’est donc pas à démontrer, nous voulons tirer partie de ces journées pour opérer une recension des travaux originaux et récents qui mobilisent ce concept ainsi que pour interroger la pertinence de sa déclinaison, son adaptation ou sa mobilisation dans d’autres champs disciplinaires proches de la sociologie. Nous attendons donc des propositions de communication qui puissent présenter et interroger le concept comme la pertinence de sa mobilisation par rapport à un objet ou un champ disciplinaire. 2 axes seront particulièrement privilégiés :

3       La transaction sociale est-elle un concept inter ou transdisciplinaire ? Le concept de transaction a-t-il une définition spécifique dans chaque discipline (économie, droit, sociologie, géographie, histoire, etc.) ou est-il fédérateur par-delà les disciplines ?

4       Au sein de la discipline sociologique, le concept de transaction sociale se redéfinit-il en étant appliqué à de nouveaux champs sociologiques ? Mobiliser ce concept hors de ses champs « traditionnels » participe-t-il de sa ré-interprétation ou élargit-il les possibilités de son exégèse ?

Eléments bibliographiques :

Blanc, M. (éd.) (1992). Pour une sociologie de la transaction sociale. Paris : L’Harmattan.

Blanc, M. ; Freynet, M.-F. & Pineau, G. (éds.) (1998). Les transactions aux frontières du social. Formation, développement local et travail social. Lyon : Chronique sociale.

Blanc, M. ; Mormont, M. ; Rémy, J. & Storrie, T. (éds.) (1994). Vie quotidienne et démocratie. Pour une sociologie de la transaction sociale (2). Paris : L’Harmattan.

Ledrut, R. (1976). L’espace en question. Paris : Anthropos.

Rémy, J. ; Voyé, L. & Servais, E. (1991, 1ère éd. 1978). Produire ou reproduire ? Bruxelles : De Boeck.

___________________________________________________________________________

Comité scientifique (en cours de composition):

Directeurs: Maurice Blanc (PU Sociologie, U. M. Bloch, Strasbourg) et Christophe Gibout (MCF (hdr) Sociologie ULCO, IMN - MRSH Dunkerque)

Membres: Jean Rémy (PU Sociologie U. Louvain), Christophe Beaurain (MCF HDR Economie, ULCO), Anne-Peggy Hellequin (MCF Géographie, ULCO).

Rappel des données pratiques

Format des propositions : en en-tête seront mentionnées, centrés et en caractère gras, le titre de la proposition suivi du nom du (ou des) auteur(s) et de son appartenance institutionnelle.

Le texte sera justifié, sans note infrapaginale, et avec une bibliographie sélective (15 références maximum dans un premier temps). Le volume total ne pourra excéder 8 000 signes (espaces compris).

Les propositions retenues feront l’objet d’une présentation de 20 minutes suivie d’échanges et de discussions avec la salle. Le format définitif des papiers sera de 35 000 signes (titre, coordonnées de l’auteur, notes infrapaginales, références bibliographiques et espaces compris). La diffusion ultérieure de l’ensemble des communications est programmée sous un format Cdrom.

Date limite de dépôt des propositions : 18 septembre 2007.
Date limite de retour des expertises : 20 octobre 2007.
Date de la manifestation : 13/14 décembre 2007

Les propositions sont à adressées par courriel à l’adresse suivante :

Christophe.Gibout@univ-littoral.fr

Elles devront comporter dans le sujet du message et le titre du fichier joint les renseignements suivants :

IMN-AISLFCR21proposition<suivie du nom de l’auteur>

Les envois se feront simultanément en formats word et rtf.

___________________________________________________________________________

Les droits d’inscription au colloque se montent à 50 Euros (à régler si possible dès confirmation du programme à la mi-octobre) et comprennent les repas des 2 journées, les programmes ainsi que les actes de cette manifestation scientifique. Pour les mêmes prestations, les auteurs des communications ainsi que les étudiants bénéficieront d’un tarif réduit de 30 Euros. Les chèques seront à rédiger à l’ordre de l’Agent Comptable de l’ULCO / IMN / journées transactions sociales                         

Dunkerque est une ville en mouvement. Se loger en centre ville n’est pas toujours aisé. Pensez à réserver votre hébergement éventuel quelques temps à l’avance. Le site du l’Office du Tourisme de la ville de Dunkerque vous fournira les coordonnées des principales possibilités d’hébergement à proximité de la citadelle – site de l’université où auront lieu ces journées internationales.

N’hésitez pas également à contacter des enseignants et collègues sur place pour avoir d’éventuels conseils.

 Pour le comité d’organisation,

Christophe Gibout

Lieux

  • Université du Littoral Côte d'Opale
    dunkerque, France

Dates

  • mardi 18 septembre 2007

Mots-clés

  • transactions sociales, sciences de l'homme et de la société, interdisciplinarité, concept

Contacts

  • Christophe Gibout
    courriel : Christophe [dot] Gibout [at] univ-littoral [dot] fr

Source de l'information

  • Christophe Gibout
    courriel : Christophe [dot] Gibout [at] univ-littoral [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Transactions sociales et sciences de l'homme et de la société », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 22 juin 2007, http://calenda.org/193279