AccueilLe roman policier, l'histoire, la mémoire. Italie et Amérique latine

*  *  *

Publié le jeudi 05 juillet 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Sous des formes différentes, le roman policier s'est emparé de toutes les époques du passé en multipliant les sous-genres et les hybridations. Dans les pays d'Amérique latine le roman policier est devenu le vecteur privilégié de la mémoire des périodes troubles des dictatures militaires, des dysfonctionnements de l’Etat et de ses institutions ; en Italie, le giallo de l'époque fasciste est devenu presque un genre à part ; et partout, le noir permet de revenir sur les conflits qui ont marqué les trente dernières années. Si cet essor remet d'actualité la question du roman historique, de son statut, de son sens et de sa fonction, les convergences entre la méthode et les territoires de l'histoire et du policier justifient que l'on s'interroge d'une part sur l'évolution des structures narratives de ces romans, et de l'autre sur le sens de cet éternel jeu de renvoi entre la fiction et la réalité.

Annonce

Le roman policier, l'histoire, la mémoire.
Italie et Amérique latine

Appel à contribution (date limite : 30 octobre 2007)

Après la publication du roman d'Umberto Eco Le nom de la rose (1980), l'histoire a investi le territoire du roman policier. Secrets de la Rome impériale, mystères de la Renaissance, histoire secrète des guerres mondiales, contre/histoire de la guerre froide, … sous des formes différentes, le roman policier s'est emparé de toutes les époques du passé en multipliant les sous-genres et les hybridations. Dans les pays d'Amérique latine le roman policier est devenu le vecteur privilégié de la mémoire des périodes troubles des dictatures militaires dans le Cône sud et en Amérique centrale, des dysfonctionnements de l’Etat et de ses institutions dans les pays du Continent; en Italie, le giallo de l'époque fasciste est devenu presque un genre à part; et partout, le noir permet de revenir sur les conflits qui ont marqué les trente dernières années. Si cet essor remet d'actualité la question du roman historique, de son statut, de son sens et de sa fonction, les convergences entre la méthode et les territoires de l'histoire et du policier justifient que l'on s'interroge d'une part sur l'évolution des structures narratives de ces romans, et de l'autre sur le sens de cet éternel jeu de renvoi entre la fiction et la réalité.

Le Centre Aixois d'Études Romanes organise du 6 au 8 mars 2008 un colloque international sur "Le roman policier, l'histoire, la mémoire. Italie et Amérique Latine". Les organisateurs du colloque sont Claudio Milanesi pour la partie italienne et Dante Barrientos Tecun pour l'Amérique latine.

Ce colloque, qui se tiendra à l'Université de Provence, 29, avenue Robert Schuman, 13621 Aix-en-Provence, sera suivi, au mois de mai 2008, par le second volet du projet "Histoire et roman policier", un workshop qui aura lieu à l'Université catholique de Louvain avec la participation de spécialistes du roman policier et de la mémoire culturelle. Pour tout renseignement complémentaire sur ce workshop, on peut dès maintenant s'adresser directement à Monica Jansen (Monica.jansen@ua.ac.be).

Les communications pourront s'articuler autour des thématiques suivantes :

Formes et matériaux du roman policier

  • Les personnages historiques dans le roman
  • Vérité, vraisemblance, fiction et invention de l’Histoire
  • Croisements et hybridations des genres: roman historique, roman social, roman engagé, roman de formation, roman fantastique, science-fiction, roman de procédure, quête d'identité…
  • Les faits divers et le policier: liens formels et influences réciproques
  • Les sous-genres 
  • Roman policier et roman historique
  • Le roman policier et le témoignage

Les temps de l’Histoire

  • Moyen Âge, Renaissance: mystères et secrets
  • Naissance de la conscience nationale
  • Les deux guerres mondiales
  • Le fascisme et le nazisme en noir
  • Le noir et les dictatures d’Amérique Latine
  • Les années 60 et 70 en noir
  • La sortie des dictatures et la démocratie
  • Après la chute du mur
  • Histoire du présent/roman du présent

Quelle histoire pour le roman policier?

  • Quelle Histoire pour le roman? Événementielle, sociale, politique, des mentalités, des représentations…
  • Le roman comme anti/ ou contre/histoire
  • L'Histoire vue d'en bas, l'histoire des marginaux et des perdants
  • Philosophies de l'Histoire dans le roman policier
  • Roman policier et révisionnisme historique
  • Roman, histoire et mémoire
  • L'Histoire du présent dans le noir
  • L'Histoire réinventée

Pourquoi l’Histoire?

  • Le roman dévoile les vérités cachées? Remplit-il les vides de l’Histoire?
  • Le roman policier, noir ou criminel comme vecteur de la mémoire oubliée
  • Histoire et engagement dans le noir

Langues du colloque: français, italien, espagnol.

Comité scientifique :

  • Brigitte Urbani (directrice du CAER)
  • Claudio Milanesi
  • Adriana Berchenko
  • Dante Barrientos Tecun.

Modalités de soumission des propositions :

Les résumés des communications de dix lignes maximum, comporteront un titre.

Les propositions de communication seront envoyées (absa@up.univ-aix.fr) au plus tard le 30 octobre 2007. Le comité scientifique répondra avant fin novembre.

Lieux

  • Université de Provence, Salle des Professeurs 2e étage
    Aix-en-Provence, France

Dates

  • mardi 30 octobre 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • roman policier, histoire, mémoire, Italie, Amérique latine, Espagne

Contacts

  • Absa d'Agaro
    courriel : absa [dot] ndiaye [at] univ-amu [dot] fr

Source de l'information

  • Absa d'Agaro
    courriel : absa [dot] ndiaye [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le roman policier, l'histoire, la mémoire. Italie et Amérique latine », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 05 juillet 2007, http://calenda.org/193338