AccueilVivre, travailler et étudier dans une langue véhiculaire

Vivre, travailler et étudier dans une langue véhiculaire

Langue, discours, hybridité et identités

*  *  *

Publié le jeudi 12 juillet 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Cette conférence bilingue internationale (français et anglais) se veut être un forum de discussion sur les langues véhiculaires (LV). Trois objectifs principaux ont été définis : 1. Faire le lien entre les approches théoriques et de recherche sur l’utilisation des LVs dans des contextes peu étudiés tels que le quotidien (couples binationaux, amis communicant dans une ou des LV/s) ; les études (à l’étranger ou chez soi) et le monde du travail (idem). 2. Explorer les impacts de l’utilisation des LVs sur les représentations et créations identitaires (soi et autre) d’utilisateurs de LVs, et de ceux qui sont témoins de cette utilisation, dans différentes zones géographiques, professionnelles et sociales. 3. Stimuler la recherche sur les LVs en s’inspirant, entre autres, des recherches et réflexions théoriques sur l’anglais lingua franca.

Annonce

Appel à communications (date limite : 1er mars 2008)

Une langue véhiculaire (LV) est, entre autres, « une langue de contact entre individus qui ne partagent ni une langue maternelle ni une culture nationale commune » (Alan Firth, 1996). Les LVs s’opposent généralement aux langues vernaculaires.

Depuis toujours, l’utilisation de LVs a permis aux « non-natifs » de communiquer entre eux, de faire du commerce, d’être d’accord, de débattre, de s’aimer, de se détester... La recherche actuelle sur les LVs s’est concentrée avant tout sur l’anglais lingua franca qui semble être la LV la plus utilisée dans de nombreux contextes de rencontres interculturelles. Son vaste emploi tend à susciter des discours contradictoires de peur (l’anglais signifiant la « mort » d’autres langues et cultures mais aussi de la pensée ; une menace pour le multilinguisme) et d’enthousiasme (l’anglais permet à des millions de gens de communiquer sereinement dans le monde entier). Mais qu’en est-il des autres LVs ?

Cette conférence se distinguera du riche mouvement de recherche sur l’anglais lingua franca en s’intéressant aux autres LVs (sans l’exclure toutefois). Les problématiques suivantes serviront de base à la réflexion : que savons-nous des LVs pratiquées actuellement dans le monde ? Quels impacts ont-elles sur les rapports entre les individus, la communication interculturelle, le discours et l’identité, etc. ?

Objectifs de la conférence :

Cette conférence bilingue internationale (français et anglais) se veut être un forum de discussion sur les langues véhiculaires. Trois objectifs principaux ont été définis :

1. Faire le lien entre les approches théoriques et de recherche sur l’utilisation des LVs dans des contextes peu étudiés tels que le quotidien (couples binationaux, amis communicant dans une ou des LV/s) ; les études (à l’étranger ou chez soi) et le monde du travail (idem).

2. Explorer les impacts de l’utilisation des LVs sur les représentations et créations identitaires (soi et autre) d’utilisateurs de LVs, et de ceux qui sont témoins de cette utilisation, dans différentes zones géographiques, professionnelles et sociales.

3. Stimuler la recherche sur les LVs en s’inspirant, entre autres, des recherches et réflexions théoriques sur l’anglais lingua franca.

L’attitude retenue par le comité scientifique face aux LVs est positive. Ainsi, elles ne seront ni considérées comme impures, ni comme signes de « pertes d’identités ».

Un appel à communications sur les thématiques suivantes est lancé (entre autres):

  • Simplicité/problèmes de la communication en LV(s) ;
  • Alternance et mélange codique (cf. la « jonglerie verbale » Galisson 1991) ;
  • Utilisation de plusieurs LVs dans la communication (plurilinguisme) ;
  • Jeux identitaires / revendications identitaires (mises en scène de soi et de l’autre) ;
  • Rhétorique sur les LVs (refus/vénération/contradictions dans les discours politiques, officiels,...) ;
  • Représentations et stéréotypes :
  • Représentations d’utilisateurs de LVs sur l’utilisation des LVs (co-/constructions des identités) ;
  • Représentations de ceux qui n’utilisent pas des LVs sur les LVs ;
  • Représentations des « non-natifs » sur l’utilisation des LVs ;
  • Représentations des « natifs » sur l’utilisation de leur langue en tant que LV ;
  • Représentations des LVs dans le cinéma, la littérature, les médias, etc. ;
  • Aspects de la communication interculturelle dans l’utilisation des LVs.

Les contextes retenus sont le quotidien, le travail et l’éducation. On pourra s’intéresser par exemple à l’utilisation de(s) LV(s) dans les relations de proximité (amitié, couples...) ; dans les rencontres entre étrangers, inconnus ; dans le tourisme, le commerce (shopping, compagnies multinationales) ; dans la rue ; dans les salles de classe ; par le biais des (nouvelles) technologies...

La conférence est bilingue (français et anglais) mais tout langue véhiculaire pourra être traitée.

Plénières :

  • Louis-Jean Calvet, Professeur, Université de Provence (Aix-Marseille 1), France
  • José del Valle, Professeur, Hispanic Linguistics, The graduate Centre, CUNY, Etats-Unis
  • Alan Firth, Senior Lecturer en linguistique appliquée, School of Education, Communication and Language Sciences, Université de Newcastle, GB
  • Marie-Anne Paveau, Professeure en linguistique française, Université de Paris 13 - Paris-Nord (Villetaneuse), France
  • Sue Wright, Professeure (langues et politique), School of Languages and Area Studies, Université de Portsmouth, GB

Comité scientifique :

  • Ainhoa de Federico, Institut d’anthropologie et de sociologie, Université de Lille 1, France
  • Fred Dervin, Département d’études françaises, Finlande
  • Olga Galatanu, Département sciences du langage, français langue étrangère, Université de Nantes, France
  • Aino Niklas Salminen, Département de linguistique, Université de Provence, France
  • Abdel Latif Sellami, College of Arts & Sciences, Université de Zayed, Doubaï, EAU
  • Eija Suomela-Salmi, Département d’études françaises, Université de Turku, Finlande.

Contacts :

Tél: +358 (0) 23336041
Fax: +358 (0) 2 3336560
E-mail: freder@utu.fi

Adresse postale: VL, Département d’études françaises, Henrikinkatu 2, 20014 Turun Yliopisto, Finlande. 

Lieux

  • Finlande
    Turku, Finlande

Dates

  • samedi 01 mars 2008

Mots-clés

  • langues véhiculaires, représentations, lingua franca, identités

Contacts

  • Fred Dervin
    courriel : fred [dot] dervin [at] helsinki [dot] fi

Source de l'information

  • Fred Dervin
    courriel : fred [dot] dervin [at] helsinki [dot] fi

Pour citer cette annonce

« Vivre, travailler et étudier dans une langue véhiculaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 12 juillet 2007, http://calenda.org/193353