AccueilVoisinages fragiles : les relations interconfessionnelles en Méditerranée orientale et dans le Sud-Est européen

*  *  *

Publié le dimanche 15 juillet 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

À l'heure de l'élargissement partiel et problématique de l'U.E. en direction du Sud-Est européen et de la Méditerranée orientale, ce colloque organisé par l'École française d'Athènes vient aborder une des questions les plus brûlantes dans la région et ayant souvent donné lieu à des simplifications caricaturales, parfois lourdes de consèquences. En abordant l’histoire des relations interconfessionnelles de 1854 à 1923, nous nous proposons d’adopter un point de vue relationnel étayant la variété des contacts, la multitude des stratégies des individus comme des institutions, le rapport complexe entre religions, identités et politique, enfin le rapport ambigu entre Orient et Occident, plutôt que de présenter un énième essai, facile et rassurant, de définition essentialiste des identités religieuses et de leur correspondance parfaite et diachronique à des identités nationales.

Annonce

L'École française d'Athènes avec le soutien:

  • de l’Institut français d’Athènes
  • de l’Université Lumière Lyon II (Unité Mixte de Recherche LARHRA)
  • de l’Université de Rouen (Equipe d’Accueil GRHIS)
  • de la chaire d’études sur la Grèce moderne de l’EHESS
  • du Musée Albert Kahn à Boulogne (92)

VOISINAGES FRAGILES
Les relations interconfessionnelles dans le Sud-est européen et la Méditerranée orientale 1854-1923 : contraintes locales et enjeux internationaux

Salle de conférences de l'EFA, Didotou 6, Athènes

De l’Affaire des Lieux saints qui a mené à la Guerre de Crimée jusqu’à la dissolution de l’Empire ottoman au terme d’une décennie guerrière (1911-1922) qui a radicalement bouleversé le Sud-est européen et la Méditerranée orientale, la donne religieuse semble indispensable pour comprendre les évolutions sociales, politiques et les enjeux diplomatiques dans cette région, bref pour saisir les teneurs de la Question d’Orient. En abordant l’histoire des relations interconfessionnelles de 1854 à 1923, nous nous proposons d’adopter un point de vue relationnel étayant la variété des contacts, la multitude des stratégies des individus comme des institutions, le rapport complexe entre religions, identités et politique, plutôt que de présenter un énième essai, facile et rassurant, de définition essentialiste des identités religieuses et de leur correspondance parfaite et diachronique à des identités nationales. Notre rencontre à Athènes se positionne au croisement d’un certain nombre de pistes de recherche ayant renouvelé récemment notre vision du rapport religion-politique en Europe, en Méditerranée et dans les Balkans. Elle prend en compte le renouvellement des problématiques sur les relations entre missions catholiques et diplomatie culturelle ou politique coloniale des Grandes Puissances dans un contexte de sécularisation en Occident. Elle intègre le développement des études sur les contacts entre différents groupes confessionnels, les institutions religieuses et les nationalismes émergents dans l’Empire ottoman et l’espace balkanique. Enfin, elle donne toute sa place aux études concernant les modes de la présence des puissances européennes et de leurs ressortissants dans la Méditerranée orientale.

Réunissant une trentaine de chercheurs venant d’horizons disciplinaires et géographiques divers, elle se fixe deux premiers objectifs scientifiques : dresser un panorama aussi complet que possible des situations d’interconfessionnalité dans l’espace en question et tenter un croisement des approches méthodologiques, en rapprochant des scientifiques travaillant sur des aires géographiques rarement mises en relation malgré leur passé ottoman commun. Nous espérons ainsi pouvoir dégager d’éventuelles pistes de collaboration et de recherche futures. Du point de vue institutionnel, le colloque Voisinages fragiles : les relations interconfessionnelles en Méditerranée orientale et dans le Sud-est européen, 1854-1923, a pour objet la constitution d’un réseau de chercheurs souhaitant participer au lancement du projet de recherche homonyme inscrit dans le prochain programme quadriennal (2008-2011) de l’EFA.

Programme

Mercredi 26 septembre 2007

19h30 : Éducation, religion, laïcité : les enjeux de la présence éducative française à l’étranger au début du XXe s.

Table ronde à l’Institut français d’Athènes à l’occasion de son centenaire,

animée par : Nikos BAKOUNAKIS (Université Panteios, To Vima)

et avec la participation de :

  • Nikos ALIVIZATOS (Université d’Athènes),
  • Patrick CABANEL (Université de Toulouse II-Le Mirail),
  • Nikos MANITAKIS (Université de Crète),
  • Claude PRUDHOMME (Université Lumière Lyon II)

Jeudi 27 septembre 2007 : Aspects institutionnels / Institutional Aspects

09h15 : Ouverture du colloque / Conference opening : Dominique MULLIEZ, directeur de l’EfA et Anne COUDERC, responsable des études néo-helléniques et balkaniques.

09h30 : Introduction générale / General Introduction : Anastassios ANASTASSIADIS, EfA.

09h45 : 1ère séance / First Panel
L’imbrication de la religion et de la diplomatie / Religion and Diplomacy Intertwined

Présidence / Chair : Gilles PÉCOUT, ENS-Ulm et EPHE, Paris.

Discutant / Discussant : Claude PRUDHOMME, Université Lumière Lyon II.

  • Elena ASTAFIEVA, EPHE (UMR GSRL), Paris. La Société impériale orthodoxe de Palestine : savoir, pouvoir, concurrence, 1882-1917
  • Jérôme BOCQUET, IUFM-Université d’Orléans. « Les services rendus à la religion et à la civilisation » : stratégies politiques et religieuses des congrégations missionnaires et limites du jeu communautaire dans la France au Levant, 1900-1925
  • Dominique TRIMBUR, Centre de recherche français de Jérusalem. Les catholiques allemands et la Palestine : aspects religieux, culturels et politiques

11h00-11h45 : Discussion

11h45 : Pause café / Coffee break

12h00 2e séance / Second Panel
La diversité confessionnelle ottomane confrontée à la gestion impériale européenne / Confessional Diversity from Ottoman to European Imperial Administration

Présidence / Chair : Gilles GRIVAUD, Université de Rouen (GRHIS).

Discutante / Discussant : Raïa ZAÏMOVA, Institut d’Études Balkaniques, Sofia.

  • Sia ANAGNOSTOPOULOU, Université Panteios d’Athènes. La collaboration des autorités religieuses (chrétiennes et musulmanes) à Chypre en 1878 face à l’arrivée d’un gouvernement colonial
  • Philippe GELEZ, École française d’Athènes. Changer de religion dans un contexte post-ottoman : les conversions en Bosnie-Herzégovine austro-hongroise (1878-1914)
  • Inès SABOTIC, Institut de recherche Ivo Pilar, Zagreb. Pour le respect entre les confessions en Bosnie-Herzégovine au début du XXe s. : une vision politique d’Ivo Pilar

13h15-14h00 : Discussion

14h10 : Pause déjeuner / Lunch Break

17h30 : 3e séance / Third Panel
Les contacts interconfessionnels au gré des changements de conjoncture politique / The Impact of the Change of Political Conjuncture on Inter-confessional Relations

Présidence / Chair : Paschalis KITROMILIDES, Institut de recherches néo-helléniques - Fondation nationale de la recherche, Athènes.

  • Anastassios ANASTASSIADIS, École française d’Athènes. Un ‘Vatican anglicano-orthodoxe’ ? Relations interconfessionnelles, rêves impériaux et joutes diplomatiques à la fin de la Grande Guerre
  • Giuseppe CROCE, Archivio Segreto Vaticano, Rome. La Grèce et le Vatican de 1918 au début des années 1930 : projets de concordat et polémiques interconfessionnelles
  • Stéphanie MAHIEU, Centro de Estudios politicos y constitucionales, Madrid. Entre Rome et Byzance : les gréco-catholiques de Hongrie et de Roumanie au début du XXe s.
  • Laura PETTINAROLI, École française de Rome. Au croisement des trois Rome ? L’action pontificale auprès des Russes à Istanbul (1917-1923) : entre action caritative et rencontre interconfessionnelle

19h15-20h00 : Discussion Fin de la 1ère journée / End of the first day.

Vendredi 28 septembre 2007 : Aspects anthropologiques / Anthropological Aspects

09h15 : 4e séance / Fourth Panel
Acteurs étrangers et sociétés locales / Foreign Actors and Local Societies

Présidence / Chair : Kostas KOSTIS, EHESS, Paris.

Discutant / Discussant : Patrick CABANEL, Université de Toulouse II-Le Mirail.

  • Nikos ANDRIOTIS, Université nationale d’Athènes. Les multiples aspects des querelles ethno-religieuses en Crète et les puissances européennes durant la seconde moitié du XIXe s.
  • Nathalie CLAYER, CNRS-EHESS (UMR CHDT), Paris. Les missionnaires jésuites et l’environnement musulman dans l’Albanie ottomane de la deuxième moitié du XIXe s.
  • Nadia DANOVA, Institut d’Études Balkaniques, Sofia. La contribution des missionnaires protestants à la modernisation de la société bulgare durant la deuxième moitié du XIXe s.
  • Chantal VERDEIL, Université Lumière Lyon II (UMR LARHRA). Une émeute maronite contre les jésuites ? Conflit, négociations et protection au sujet du partage de l’eau au Mont-Liban en 1864

11h05-11h45 : Discussion

11h45 : Pause café / Coffee break

12h00 : 5e séance / Fifth Panel
Identité ethnoreligieuse et intégration politique des groupes et des individus / Ethnoreligious Identity and Political Integration of Groups and Individuals

Présidence / Chair : Nadia DANOVA, Institut d’Études Balkaniques, Sofia.

Discutant / Discussant : Paris KONORTAS, Université nationale d’Athènes.

  • Elsa KONTOYORGI, Académie d’Athènes (Centre d’histoire de l’hellénisme moderne). The Movement for Reunion between the Anglican and the Greek Eastern Orthodox Churches in the 1870s and the Archbishop of Syra Alexandros Lycourgos
  • Andreas LYBERATOS, Institut d’Études méditerranéennes –Université de Crète. “Not just Catholics, but even Gypsies”: An Episode of the Bulgarian Uniate Movement
  • Milena METHODIEVA, Princeton University, New Jersey. The Traditionalist-Modernist Debate and the Question of Reform among the Muslims in Bulgaria, 1895-1908

13h15-14h00 : Discussion

14h10 : Pause déjeuner / Lunch Break

17h15 : 6e séance / Sixth Panel
La religion dans la vie quotidienne / Religion in Everyday life

Présidence / Chair : Mark MAZOWER, Columbia University, New York. (TBC)

  • Alekos DAGAS, Université Aristote de Thessalonique. Tempêtes sociales aux ports de la Méditerranée orientale pendant les années 1920 : étude comparative de la participation des Juifs de Salonique, de Haïfa et de Beyrouth au mouvement ouvrier
  • Eva FRANTZ, Université de Vienne (Institut für Östeuropäische Geschichte). Interconfessional Relations and Ethnicity in Late Ottoman Kossovo
  • Hervé GEORGELIN, Université de Berne. Living Together in Urban Contexts: Port-cities versus Inner Anatolian Places (1880 – 1924)
  • Rossitza GRADEVA, Institut d’Études Balkaniques, Sofia et Sinan KUNERALP, Isis Press, Istanbul. On Love, Religion and Politics: Salonica (1876) and Ruse (1910)
  • Katerina SERAÏDARI, Université de Toulouse II-Le Mirail (Centre d’Anthropologie). Mariages mixtes dans les îles grecques : histoires de famille et politique ecclésiastique

19h30-20h15 : Discussion Fin de la 2e journée /End of the 2nd day

Samedi 29 septembre 2007

10h00 : Bilan du colloque et perspectives de collaboration future (ouvert aux participants) / Conference assessment and perspectives of future collaboration (participants only).

Lieux

  • Salle de conférences de l'EFA, Didotou 6, Athènes
    Athènes, Grèce

Dates

  • jeudi 27 septembre 2007
  • vendredi 28 septembre 2007
  • mercredi 26 septembre 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • religion, nationalisme, Méditerranée, Balkans, Empire ottoman, diplomatie, relations interconfessionnelles, grandes puissances, missions

Contacts

  • Anastassios Anastassiadis
    courriel : anastassios [dot] anastassiadis [at] efa [dot] gr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anastassios Anastassiadis
    courriel : anastassios [dot] anastassiadis [at] efa [dot] gr

Pour citer cette annonce

« Voisinages fragiles : les relations interconfessionnelles en Méditerranée orientale et dans le Sud-Est européen », Colloque, Calenda, Publié le dimanche 15 juillet 2007, http://calenda.org/193363