AccueilValeurs à fixer, valeurs à partager

Valeurs à fixer, valeurs à partager

Conduites et représentations des acteurs économiques et sociaux

*  *  *

Publié le mercredi 05 septembre 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Le colloque a pour problématique générale la valeur et les acteurs qui, par leur « coopération », participent à sa construction. Les différentes interventions seront centrées sur les acteurs économiques et sociaux, et sur la façon dont ils s’articulent pour produire de la valeur. Ainsi, le processus de production, le service, la consommation ou la distribution ne seront plus placés individuellement au centre de l’analyse pour déterminer une valeur particulière mais cette dernière sera l’objet des réflexions dans le cadre des interactions d’acteurs qui la produisent. Seront ainsi analysées les conduites et les représentations des acteurs économiques et sociaux dans le cadre de la fixation et des partages de valeurs. La valeur sera ainsi appréhendée comme une construction collective par l’action coordonnée de plusieurs acteurs.

Annonce

Valeurs à fixer, valeurs à partager.
Conduites et représentations des acteurs économiques et sociaux.

16 et 17 novembre 2007
Lieu : Université Paris Descartes - IUT 143, Avenue de Versailles, 75016 Paris (M° Eglise d’Auteuil)

Organisé conjointement par : Laboratoire de Psychologie économique (LPE) / Université Paris Descartes Laboratoire Techniques et Culture / CNRS

Objectifs du colloque

Ce colloque a pour problématique générale la valeur (valeur d’usage, valeur d’échange valeur symbolique) et les acteurs qui, par leur « coopération », participent à sa construction. Les différentes interventions seront centrées sur les acteurs économiques et sociaux, et sur la façon dont ils s’articulent pour produire de la valeur. Le processus de production, le service, la consommation ou la distribution ne seront plus placés individuellement au centre de l’analyse pour déterminer une valeur particulière mais cette dernière sera l’objet des réflexions dans le cadre des interactions d’acteurs qui la produisent.

Seront ainsi analysées les conduites et les représentations des acteurs économiques et sociaux (Etat, institutions et politiques sociales, consommateurs, distributeurs et producteurs, communicants…) dans le cadre de la fixation et des partages de valeurs. La valeur sera donc appréhendée comme une construction collective par l’action coordonnée de plusieurs acteurs qui partagent certaines conventions, qui interviennent collectivement et qui la construisent, la valident et la légitiment par leurs activités conjuguées.

Valeur d’échange et valeur symbolique peuvent être appliquées à de nombreux produits et services. Les mécanismes de fixation de ces valeurs varient d’un produit à un autre, d’un service à l’autre. L’intérêt consiste donc à prendre différents types de marchandises ou de services pour comparer les mécanismes mis en place.

Ces deux journées nous permettront de comparer plusieurs produits ou services dans leur processus de production, de distribution et de consommation et de mettre au jour un mécanisme de fixation de la valeur marchande et symbolique ainsi que la logique propre à chacun de ces produits ou services. On tentera avant tout de comparer des produits ou des services insérés dans des process différents, afin d’analyser les principes de variabilité de la valeur par type de marchandise ou de service (dont certains peuvent être communs) et ainsi de faire émerger et permettre de comprendre plusieurs mécanismes.

Valeur monétaire 

Concernant la valeur monétaire, il s’agira de réfléchir sur les logiques d’articulation entre les acteurs : comment une marchandise et sa valeur sont-elles élaborées collectivement ? Comment est construite, comment est fixée la valeur monétaire d’un produit par exemple ? On analysera les réseaux d’acteurs mobilisés dans les processus de fixation des prix. On s’interrogera ensuite sur les liens entre catégories de produits ou services et valeurs.

Valeur symbolique

Comment se construit, se fixe et évolue la valeur symbolique d’un produit ou d’un service ? On analysera les réseaux d’acteurs mobilisés dans les processus de construction symbolique des produits et des services. On s’interrogera sur ce que recouvre la valeur symbolique d’une marchandise ou d’un service, comment elle émerge et disparaît et quelle valeur ajoutée elle représente ? Ainsi par exemple, les vendeurs construisent des stratégies commerciales en tenant compte des “nouvelles” exigences socio-économiques des consommateurs et des idéologies qui les sous-tendent, qu’ils contribuent à imposer : produits « patrimoine », bons pour la santé, « sauvages », « authentiques », « ethniques »… Ces produits sont en effet mis en scène en utilisant différents symboles : l’authenticité, le naturel ou le biologique par exemple. Ces derniers renvoient à des représentations assez largement répandues dans nos sociétés, et participent en même temps à la production d’un système de valeurs à partager.

Les acteurs et les réseaux

Qui sont les acteurs : producteurs, négociants, coopératives, institutions… et comment sont constitués les réseaux interpersonnels et interprofessionnels ? Comment peut-on caractériser leurs conduites ? Quelles sont les relations socio-économiques entre ces acteurs : relations professionnelles, interprofessionnelles ?… Parmi les acteurs, un groupe déterminant doit être pris en compte, bien qu’il soit souvent oublié par les auteurs des études, ou seulement abordé dans des rapports statistiques : les consommateurs, dont les comportements évoluent au gré de changements socio-économiques, de modes, d’accidents biologiques… Quelles relations existent entre les consommateurs et les producteurs ? Varient-elles selon les produits ou les services, les acteurs en présence ?

Valeurs-consommation-certification

En France, les signes de certification officiels de la marchandise concernent des produits de nature différente, s’adressent à plusieurs types de producteurs, mais informent un seul type d’acteur : le consommateur. Ils peuvent certifier l’origine du produit (AOC) ou sa qualité (label de qualité). Différents acteurs de l’économie se trouvent groupés dans le cadre d’un réseau mis en place pour authentifier et certifier la marchandise produite et achetée. Les signes sont le fruit d’une coopération entre des institutions, des consommateurs, des producteurs, et des distributeurs.

Certification et consommation

Ces mécanismes de certification génèrent-t-ils une valeur ajoutée, et dans quelle mesure répondent-ils en même temps à des demandes des consommateurs ? Les processus de légitimation et de certification des marchandises par des “ scientifiques ” pourront également faire l’objet d’une réflexion, permettant de s’interroger plus largement sur la place de la science (notamment l’ethnologie), dans les mécanismes de valorisation des produits et dans les processus de patrimonialisation.

Risques et consommation

La valeur découle aussi d’images négatives réelles ou fantasmées, elle évolue au gré des événements scientifiques et sociaux. En quoi le contexte de risques alimentaires, par exemple, a-t-il des répercussions sur la représentation de la valeur des produits par les consommateurs, et comment les acteurs de la production réagissent-ils face à ces risques ?

Valeurs, politique et institutions

Les institutions nationales ou internationales interviennent constamment pour secourir des populations en situation de fragilité en leur apportant des aides individuelles ou collectives. La notion de valeur et la représentation de cette valeur sont au coeur de ce processus et font souvent débat : les politiques d’aides sont-elles bien orientées, répondent-elles à la valeur des bénéficiaires ou à celle des décideurs ? Comment l’Etat, les institutions (nationales et/ou internationales), ou les politiques attribuent-ils de la valeur à tel ou tel événement, à telle ou telle situation sociale ou à tel contexte social ? Quels acteurs interviennent ? Comment se coordonnent-ils ? Comment se construisent les mécanismes d’aide publique ou d’aide internationale ? Comment calcule-t-on leur montant et quels sont leurs effets ? La valeur attribuée par les décideurs publics correspond-elle à la celle des bénéficiaires ? etc. Autant de questions à débattre pour comprendre les processus de construction des valeurs marchandes et symboliques des produits ou des services.

Contact :

Philippe Chaudat, Maître de Conférences, Université Paris Descartes – IUT Directeur adjoint du Laboratoire de Psychologie Economique (LPE) 143, Avenue de Versailles 75016 Paris Tel : 01.44.14.45.69. / 06.24.62.72.83. E-mail : philippe.chaudat@univ-paris5.fr

Programme

Vendredi 16 novembre 2007

9h30 – 10h Accueil

10h – 10h30 Ouverture du colloque

10h30 – 11h J. Gateaux (Université Paris Descartes-IUT, Département Information Communication)
Normes, valeurs et régulation sociale.

11h15 – 11h45 C. Bec (Université Paris Descartes-IUT, Département Carrières Sociales)
Ethique et politiques sociales

Déjeuner

14h - 14h30 J-P. Warnier (Université Paris Descartes – Département Sciences Sociales)
Les politiques de la valeur

14h45 – 15h15 J. Ivanoff (CNRS-Techniques et Culture)
Après le raz de marée Sud Thaïlande. Une politique d'intervention : une politique de développement.

15h45 – 16 h15 A. Geistdoerfer (CNRS-Techniques et Culture)
En France aujourd'hui, conservation des sociétés contre conservation des patrimoines naturels et culturels.

Samedi 17 novembre 2007

9h00 – 9h30 Accueil

9h30 – 10h P. Cardon (INRA-Laboratoire de recherche sur la consommation / CORELA)
La construction sociale de la valeur des aliments. Le cas de l'alimentation des personnes âgées

10h15 – 10h45 E. Mariat-Roy (Doctorante et ATER à l'EHESS, rattachée à Techniques et Culture / CNRS-MNHN et au Groupe de Géographie Sociale et d'Etudes Urbaines / EHESS.)
La pêche à la palangre en Islande (1995-2005): un engin revalorisé, une pratique re-configurée, une tradition réinventée.

11h - 11h30 P. Chaudat (Université Paris Descartes-IUT, Département Techniques de Commercialisation / Laboratoire de Psychologie économique / CNRS-Techniques et Culture)
La valeur des uns fait-elle la valeur des autres ? : la construction collective de la valeur des vins.

Clôture du colloque

Lieux

  • Université Paris Descartes - IUT, 143, Avenue de Versailles, 75016 Paris (M° Eglise d’Auteuil)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 16 novembre 2007
  • samedi 17 novembre 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • valeur, consommation, distribution, production, conduites, acteurs économiques et sociaux, anthropologie économique, sociologie économique

Contacts

  • Philippe Chaudat
    courriel : philippe [dot] chaudat [at] univ-paris5 [dot] fr

Source de l'information

  • Philippe Chaudat
    courriel : philippe [dot] chaudat [at] univ-paris5 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Valeurs à fixer, valeurs à partager », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 05 septembre 2007, http://calenda.org/193443