AccueilL'idée de « race » et l'expérience sur le terrain au XIXe siècle

L'idée de « race » et l'expérience sur le terrain au XIXe siècle

Science, actions indigènes et vacillations d'un naturaliste français en Océanie

*  *  *

Publié le vendredi 07 septembre 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Au lieu de considérer l'idée de « race » exclusivement dans l'abstrait, dans cette conférence nous préférons regarder la pensée raciale comme un produit historique du rapport entre discours et expérience : spécifiquement, de l'interrelation des discours métropolitains fluides sur la différence humaine ­ eux-mêmes fondés dans la praxis sociale ­ et l'expérience problématique des voyageurs européens pendant des rencontres avec les non-Européens. Nous illustrerons ces propos par rapport aux expériences en Océanie de Jean-René Constant Quoy, médecin et naturaliste des voyages de Freycinet en 1817-1820 et de Dumont d'Urville en 1826-1829.

Annonce

L'idée de « race » et l'expérience sur le terrain au XIXe siècle : science, actions indigènes et vacillations d'un naturaliste français en Océanie

Conférence de Bronwen Douglas

le 20 septembre 2007
10h-12h30

Au lieu de considérer l'idée de « race » exclusivement dans l'abstrait, dans cette conférence nous préférons regarder la pensée raciale comme un produit historique du rapport entre discours et expérience : spécifiquement, de l'interrelation des discours métropolitains fluides sur la différence humaine ­ eux-mêmes fondés dans la praxis sociale ­ et l'expérience problématique des voyageurs européens pendant des rencontres avec les non-Européens. De telles interactions sur le terrain contribuaient à provoquer les représentations et les objets exotiques sur lesquels la science naissante des races s'appuyait pour illustrer ses déductions. D'un point de vue théorique, notre démarche postule une liaison indirecte entre les actions indigènes et leur représentation par les observateurs étrangers­ c'est-à-dire, entre les référents et les signifiants. Nous illustrerons ces propos par rapport aux expériences en Océanie de Jean-René Constant Quoy, médecin et naturaliste des voyages de Freycinet en 1817-1820 et de Dumont d'Urville en 1826-1829. Les représentations raciales de Quoy oscillent en fonction des discours et du genre de texte (soit journal de bord, soit traité scientifique, soit réminiscence postérieure), mais aussi selon l'accueil fait sur place aux voyageurs et le comportement, le mode de vie et l'apparence physique des habitants. L'oeuvre de Quoy, soit éditée soit manuscrite, démontre en outre l'attrait furtif qu'exerce le polygénisme sur l'esprit des naturalistes de terrain qui aspiraient à une plus large notoriété scientifique.

Bronwen Douglas est membre (« senior fellow ») de la Division of Pacific and Asian History à l'Australian National University (Canberra). Elle est spécialiste de l'histoire et l'ethnologie de l'Océanie et s'intéresse surtout à l'inscription des traces d'actions indigènes dans les représentations étrangères. Son projet de recherche actuel est une histoire de l'idée de « race » aux XVIIIe et XIXe siècles par rapport, en particulier, à l'expérience de terrain des naturalistes français lors des voyages scientifiques en Océanie. Elle dirige la publication d'un ouvrage intitulé Foreign Bodies: Oceania and the Science of Race 1750-1940 et a fait paraître sur ce sujet :

­ Tattoo : Bodies, Art and Exchange in the Pacific and the West, dir. avec N. Thomas et A. Cole (Londres, 2005).
­ « L'histoire face à l'anthropologie : le passé colonial indigène revisité » Genèses 23 (1996).
­ « Science and the Art of Representing "Savages" : Reading "Race" in Text and Image in South Seas Voyage Literature » History and Anthropology 11 (1999).
­ « Seaborne Ethnography and the Natural History of Man » Journal of Pacific History 38 (2003).
­   « Notes on "Race" and the Biologisation of Human Difference » Journal of Pacific History 40 (2005).
­ « Slippery Word, Ambiguous Praxis : "Race" and Late 18th-Century Voyagers in Oceania » Journal of Pacific History 41 (2006).
­ « The Lure of Texts and the Discipline of Praxis : Crosscultural History in a Post-Empirical World » Humanities Research 14 (2007) < http://epress.anu.edu.au/hrj2007_citation.html>

Lieux

  • Centre Alexandre Koyré, Muséum National d'Histoire Naturelle, Pavillon Chevreul, 57 rue Cuvier, 75231 PARIS Cedex 05
    Paris, France

Dates

  • jeudi 20 septembre 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • race (Théorie des), Océanie

Contacts

  • Claude Blanckaert
    courriel : blanckaertmc [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Claude Blanckaert
    courriel : blanckaertmc [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'idée de « race » et l'expérience sur le terrain au XIXe siècle », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 07 septembre 2007, http://calenda.org/193456