AccueilLe parcours intellectuel et pratique d'un jeune chercheur en SIC

Le parcours intellectuel et pratique d'un jeune chercheur en SIC

Journées d'études ParcourSic Lille 2008 - 18,19 et 20 juin 2008

*  *  *

Publié le mardi 11 septembre 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

La seconde édition des journées d’études « ParcourSic » aura lieu à Lille les 18, 19 et 20 juin 2008. Intitulée « Le parcours intellectuel et pratique d’un jeune chercheur en SIC », cette deuxième manifestation s’inscrit dans le prolongement de la première édition (qui a eu lieu en avril 2007 à la MSH Paris Nord). Elle s’adresse aux jeunes chercheurs en SIC (doctorants et docteurs) ainsi qu’aux chercheurs confirmés (Maîtres de Conférences, Professeurs des Universités) et aux professionnels de la communication.Son contenu s’articule autour de deux principaux temps forts : 1) Un échange scientifique relatif au parcours intellectuel d’un jeune chercheur en SIC ; 2) Les points « informations » aborderont les questions d’ordre pratique qui se posent pour les jeunes chercheurs pendant leur parcours de thèse.

Annonce

ParcourSic Lille 2008, le projet

La seconde édition des journées d’études « ParcourSic » aura lieu à Lille les 18, 19 et 20 juin 2008. Intitulée « Le parcours intellectuel et pratique d’un jeune chercheur en SIC », cette deuxième manifestation s’inscrit dans le prolongement de la première édition (qui a eu lieu en avril 2007 à la MSH Paris Nord). Elle s’adresse aux jeunes chercheurs en SIC (doctorants et docteurs) ainsi qu’aux chercheurs confirmés (Maîtres de Conférences, Professeurs des Universités) et aux professionnels de la communication. L’édition 2008 souhaite s'ouvrir aux jeunes chercheurs francophones. Son contenu s’articule autour de deux principaux temps forts :

- Un échange scientifique relatif au parcours intellectuel d’un jeune chercheur en SIC (cf. l’appel à communication ci-dessous). Cette réflexion vise à permettre aux jeunes chercheurs de communiquer sur leurs travaux et de partager leurs expériences, mais aussi de rencontrer des chercheurs confirmés qui mettront en perspective les travaux des doctorants dans les problématiques plus générales du champ disciplinaire. Il se décline en trois thèmes : l’approche du terrain, la méthodologie (autour d'une réflexion épistémologique) et le parcours de lecture en situation de thèse.

- Les points « informations » aborderont les questions d’ordre pratique qui se posent pour les jeunes chercheurs pendant leur parcours de thèse. Ils porteront sur la question de la mobilité des doctorants à l’étranger, sur  la constitution des réseaux nationaux et internationaux de (jeunes) chercheurs et sur les modalités d’insertion professionnelle. Des questions propres au travail de thèse seront également traitées : les modalités de publication, l’usage de la citation et les lectures.

ParcourSic 2008 constitue la première rencontre explicitement internationale entre les jeunes chercheurs francophones traversant l’ensemble des champs de la communication et de l’information. Cette manifestation est l’occasion inédite de créer un espace de rencontre et de dialogue entre les doctorants francophones sur les questions scientifiques et pratiques qui traversent le champ des SIC et de mutualiser les recherches en vue d’identifier de possibles collaborations.

Cet événement aura lieu à l’université de Lille 3 et bénéficie notamment du soutien de l’Ecole Doctorale Européenne, du laboratoire GERIICO et de l’association ParcourSic.

Appel à communication

Lors de leur parcours de thèse, les doctorants sont confrontés à un certain nombre d’interrogations pratiques et méthodologiques incontournables. Questions qui doivent notamment leur permettre de se situer au sein de leur communauté scientifique tout en parvenant à construire leur propre questionnement. Les journées d’études aborderont cette thématique selon trois axes : l’usage de la littérature scientifique et la pratique de lecture (axe 1), les principes qui guident la construction méthodologique (axe 2) et la disposition adoptée face au terrain (axe 3). Les propositions de communication devront être étroitement liées à l’un de ces trois axes.

Axe 1 : L’usage de la littérature scientifique et la pratique de lecture

Cet axe abordera l’épineuse question du parcours de lecture et de l’usage des références « classiques » au cours du travail de recherche. Les thèses font effectivement référence à des auteurs « classiques » et incontournables (Bourdieu, Habermas, Callon, Latour, de Certeau, Austin, Goffman, Becker etc. liste bien sûr non exhaustive) qui  peuvent paraître de plus en plus « éloignés » du fait de leur ancienneté. Au point que la conduite de l’argumentation à partir de telles références apparaît particulièrement difficile. Pour autant, il nous faut admettre que le caractère inimitable de certains textes fait qu’ils n’ont rien perdu de leur actualité. Un ensemble de question se pose alors :
Comment s’assurer et expliciter la fécondité de ces emprunts ? Comment mobiliser un module théorique sans altérer sa propre approche et ne pas renoncer au sujet véritable de sa recherche ? (Becker, 2004, Ecrire les sciences sociales) Comment produire une analyse qualitativement nouvelle tout en s’inscrivant dans des réflexions déjà élaborées et discutées par d’autres chercheurs ? Enfin, comment gérer les tensions constitutives de la transposition d’auteurs originaux dans son propre champ de recherche et que faire du risque de non-respect de la pensée originelle de l’auteur ?
Les propositions s’efforceront de rendre compte de l’usage de la littérature scientifique et de la manière dont a été circonscrit le choix des lectures (à quel moment arrête-t-on de lire ?). A partir du travail de thèse, il s’agira précisément d’expliciter les motifs qui ont conduit à revenir sur des textes classiques et à rendre compte de la manière dont ils ont été discutés et adaptés à la problématique de recherche.

Axe 2. Principes méthodologiques, statut des méthodes

Il est régulièrement affirmé que, contrairement à certaines recherches, par exemple en sociologie, les recherches en SIC ne convoquent pas un appareillage méthodologique construit et stabilisé par une tradition épistémologique. Cette absence de cadre formalisé laisse place à une grande latitude d’analyse en même temps qu’elle peut constituer une source de désorientation pour le jeune chercheur.
Les propositions concernant cet axe s’efforceront d’expliciter la construction du dispositif méthodologique. Il ne s’agit pas de décrire les méthodes utilisées, mais plutôt de réfléchir sur ce qu’elles sont et ce qu’elles peuvent représenter dans le cas des SIC. L’idée est donc de penser les méthodes en termes de principes plutôt que de règles. Cela consiste à mettre au jour les raisons qui guident les choix des méthodes et les conséquences à tirer de leurs forces et faiblesses. Les communications s’attacheront donc à argumenter sur le type de connaissances auquel donne(nt) accès la (les) méthode(s) sélectionnée(s), en liant l’explication au projet théorique et à la problématique spécifique de la thèse. Autrement dit, il s’agit bien de situer la réflexion méthodologique comme une partie intégrante de la construction scientifique, en expliquant les types de réflexion sur les méthodes et démarches dont les SIC peuvent ressentir le besoin.

Axe 3. Approcher le terrain : retour réflexif sur la situation d’enquête

Ce dernier axe s’attache à discuter des liens qui se tissent entre la communication comme approche scientifique et le rapport entretenu avec le terrain. Le terrain est entendu au sens large, englobant l’ensemble des méthodes déployées dans les recherches (corpus, entretiens, observations, etc.) pour interroger le rapport au réel. Il s’agit donc d’une invitation à penser le terrain comme un construit configuré par le chercheur (construction de l’observable, délimitation du terrain… autant d’opérations effectuées par le chercheur). Les communications concernant cet axe s’efforceront d’expliciter les présupposés de leur approche du terrain, en précisant comment cette expérience a été construite en matériau scientifique. Il pourra notamment s’agir d’indiquer les données jugées indispensables pour le projet scientifique de l’auteur.
Au-delà d’une réflexion sur le type de savoir auquel donnent accès certaines méthodes (axe 2), comment se situer face au terrain ? Que vient-on y faire ? Comment construit-on son objet ? Comment penser la communication au sein de sa pratique de recherche, telle que Joëlle le Marec le suggérait récemment (Ce que le terrain fait aux concepts, vers une théorie des composites, 2004) ? Dans quelle mesure les analyses de terrain permettent-elles de discuter des théories plus globales et d’alimenter les débats épistémologiques traversant la discipline ? A quelle(s) épistémologie(s) renvoie(nt) notre approche de terrain ?
Les communications répondant à cet axe pourront aussi aborder la façon de rendre compte de l’expérience de terrain, de manière à ce que cette dernière ne soit pas affaiblie à cause de l’utilisation d’un vocabulaire théorique uniforme et sans réappropriation critique.

Soumission et mise en page

Les propositions de communication doivent être envoyées à l’adresse mail suivante : parcoursic2008@gmail.com avant le vendredi 21 Décembre 2007. Elles feront l’objet d’une évaluation en double aveugle effectuée par un comité scientifique et donneront lieu à une publication électronique des actes.

Les propositions seront envoyées en deux fichiers séparés. Le premier doit contenir le résumé de la communication (3000-4000 signes) et le second doit comporter les éléments suivants :
- Le nom du chercheur et ses coordonnées,
- L’université d’appartenance,
- La date de sa première inscription en thèse le cas échéant,
- Le nom du directeur de thèse,
- Le titre de la communication,
- Un résumé entre 3000 et 4000 signes.

La proposition doit être rédigée en Times New Roman, justifié, taille 12, interlignage simple.Les réponses aux propositions seront adressées le lundi 21 janvier 2008.

Comité d’organisation 

- Nathalie Casemajor-Loustau (Université Lille III, GERIICO)
- Romain Huët (Université Lille III, GERIICO)
- Jean-Pierre Machart (Université Lille III, GERIICO)
- Sandy Montanola (Université Lille III, GERIICO)
- Géraldine Oury (Université Lille III, GERIICO)
- Tiphaine Zetlaoui (Université Paris I)

Les journées d’études sont organisées avec le soutien des administratrices  de l’association ParcourSic : Camille Laville, Laurence Leveneur et Aude Rouger.

Comité scientifique

- Cherifa Boukacem (Maître de Conférences en SIC, Université Lille III)
-Annette Beguin (Professeur Emérite en SIC, Université Lille III)
- Elisabeth Fichez (Professeur Emérite en SIC, Université Lille III)
- Camille Laville (Maître de Conférences en SIC, Université de Nice Sophia-Antipolis)
- Laurence Leveneur (Doctorante en SIC, Université Paris III)
- Marc Lits (Professeur des Universités en SIC, Université de Louvain-la-Neuve)
- Céline Matuszak (Docteur en SIC, Université Lille III)
- Daniel Peraya (Professeur en Sciences de l’Education, Université de Genève)
- Bruno Raoul (Maître de Conférences en SIC, Université Lille III)
- Aude Rouger (Allocataire monitrice en SIC, Université Paris III)
- Aurélie Tavernier (Maître de Conférences en SIC, Université de Paris VIII)

Toutes les informations concernant ParcourSic 2008 sont disponibles à cette adresse : http://parcoursic2008.docsic.com/. Ce site contiendra l’appel à communication, le programme, les résumés ainsi que les informations pratiques relatives au colloque. La mise à jour se fera donc très régulièrement.

Lieux

  • Université Charles de Gaulle-Lille 3
    Villeneuve-d'Ascq, France

Dates

  • vendredi 21 décembre 2007

Mots-clés

  • SIC, information, communication, jeunes chercheurs, thèse, méthodes, pratiques, terrains, lectures

Contacts

  • Géraldine Oury
    courriel : parcoursic2008 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Géraldine Oury
    courriel : parcoursic2008 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le parcours intellectuel et pratique d'un jeune chercheur en SIC », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 11 septembre 2007, http://calenda.org/193468