AccueilÉcriture et images dans la littérature italienne des XIXe, XXe et XXIe siècles

*  *  *

Publié le jeudi 13 septembre 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

La question des rapports qu’entretiennent l’écriture et l’image dans la production littéraire italienne des XIXe et XXIe siècles a été assez peu explorée jusqu’ici pour des raisons qui tiennent à la fois à son histoire et à l’histoire de la critique italienne - toutes deux fort différentes, notamment, de celles de la littérature et de la critique françaises. À l’heure où l’image est omniprésente, multiforme, et inextricablement liée à la création littéraire, ce champ d’étude s’est imposé et a déjà suscité toute une série d’interventions stimulantes au sein de notre équipe. Il s’est également imposé de réunir des chercheurs travaillant en France (Paris VIII, Paris IV, Universités de Bourgogne et de Grenoble 3, CNRS-EHESS, ENS-LSH) et des chercheurs provenant d’universités italiennes (Florence et Sienne), dont la formation et les perspectives méthodologiques sont souvent très différentes.

Annonce

Colloque international

Écriture et images dans la littérature italienne des XIXe, XXe et XXIe siècles

Les 4, 5 et 6 octobre 2007
Université Paris 8

Organisé par Marina Fratnik

Avec le soutien du Centre de Recherches en linguistique, littérature et civilisations romanes, l’Ecole Doctorale « Pratiques et théories du sens », le Service des Relations et de la Coopération Internationales de l’Université Paris 8

Ces journées d’études s’inscrivent dans le prolongement des nombreux travaux présentés et discutés au sein du séminaire de recherche que je dirige depuis 2004, « Ecriture et images  aux XIXe et XXe siècles dans les pays de langue romanes » , qui réunit des italianistes et des lusistes de Paris VIII ainsi que d’autres universités françaises et des intervenants étrangers travaillant dans des universités italiennes. Une seconde série de journées d’études, consacrée au même thème dans les littératures de langue portugaise, est également en projet.

La question des rapports qu’entretiennent l’écriture et l’image dans la production littéraire italienne des XIXe et XXIe siècles a été assez peu explorée jusqu’ici pour des raisons qui tiennent à la fois à son histoire et à l’histoire de la critique italienne – toutes deux fort différentes, notamment, de celles de la littérature et de la critique françaises. A l’heure où l’image est omniprésente, multiforme, et inextricablement liée à la création littéraire, ce champ d’étude s’est imposé et a déjà suscité toute une série d’interventions stimulantes au sein de notre équipe. Il s’est également imposé de réunir des chercheurs travaillant en France (Paris VIII, Paris IV, Universités de Bourgogne et de Grenoble 3, CNRS-EHESS, ENS-LSH) et des chercheurs provenant d’universités italiennes (Florence et Sienne), dont la formation et les perspectives méthodologiques sont souvent très différentes, comme cela s’est déjà fait à plus d’une reprise dans le cadre du séminaire, où les échanges n’en ont été que plus féconds.

Les journées d’octobre sont conçues comme un espace d’investigation, de réflexion et de dialogue, où l’on se propose de dégager les nouveaux types de relations qui se sont tissés entre l’écriture et l’image depuis la fin du XIXe siècle, marquée par le décadentisme, à la production postmoderne contemporaine, en passant par les avant-gardes du XXe siècle. Tout au long de cette période, les rapports privilégiés que la littérature entretenait avec la peinture se sont à la fois maintenus et profondément transformés. D’autres formes d’images sont apparues et de nouveaux arts visuels (lithographie et autres répliques industrielles, photographie, bande dessinée, cinéma, images télévisées et virtuelles). Tandis que les conceptions même de l’art et de la littérature ont connu, comme chacun sait, d’incessantes et radicales mutations.

Les approches des travaux proposés sont à la fois historiques (pour les raisons qu’on vient d’exposer), analytiques et interprétatives (l’investigation sur les images auxquelles elle se lie, et sur la façon dont elle s’y réfère, jette un éclairage nouveau sur une œuvre littéraire, tout comme sur le courant dans lequel elle s’inscrit), théoriques et méthodologiques (selon quelles modalités s’opère la transposition d’une catégorie picturale aux œuvres littéraires ; comment les signes iconiques et linguistiques peuvent-ils s’articuler ; quelles sont les fonctions des icônes dans un texte). 

Quant aux thèmes abordés, on n’en citera que quelques exemples : la façon dont la mémoire iconographique intervient dans la construction de l’image littéraire (chez E. Montale ou I. Calvino) ; le travail des écrivains-peintres (tel, par excellence, celui d’A. Savinio, ou celui de D. Buzzati, auteur d’une singulière bande dessinée, forme qui conjugue en soi texte et icône et qui dialogue avec l’œuvre littéraire) ; les nouvelles fonctions de la mise en abyme par l’image (telle celle de l’emblème, chez G. Manganelli, figure de proue de la néo-avant-garde, dont l’écriture, loin de s’offrir comme génératrice de sens, aspire au mutisme éloquent de l’icône) ; le réinvestissement fonctionnel de l’ekphrasis (chez A. Tabucchi), parmi d’autres types de références à une multiplicité d’images dans la production postmoderne ; le rôle privilégié accordé au cinéma (A. Tabucchi et G. Parise) voué notamment à refléter les relations ambiguës qu’entretiennent aujourd’hui le réel et la fiction.

Jeudi 4 octobre - Université Paris 8, bâtiment B, salle 106 

 Après-midi

15h30 - Ouverture des travaux

15h45 - Camillo Faverzani, Université Paris 8.
Contrastes de lumières dans un kaléidoscope taché de sang. elements d'iconographie dans la forza del destino de giuseppe verdi 

16h30 - Francesco Arru, Université de Bourgogne.
L’esthétique préraphaélite dans la littérature italienne. Entre avant-garde et poncifs

17h15 - Pause

17h30 - Marina Fratnik, Université Paris 8.
Objets figuratifs et métaphores picturales dans Il Piacere de G. D’Annunzio. Entre les scénarios du dilettante esthète et les artifices de la création littéraire

18h15 - Débat

Vendredi 5 octobre - Institut National d’Histoire de l’Art, salle 'Walter Benjamin'

Matinée

10h - Nives Trentini, Université de Florence.
De Chirico e le atmosfere della pittura metafisica nei primi libri di M. Bontempelli 

10h45 - Claudia Zudini, Université Paris 8 - ENS-LSH - Lyon.
Origine et modèle dans l’oeuvre littéraire et figurative d’Alberto Savinio

11h30 - Pause

11h45 - Giuseppe Sangirardi, Université de Bourgogne.
Le paysage et son envers. Montale entre impressionnisme et ΄arte povera΄.

12h30 - Débat

Déjeuner de travail

Après-midi

15h - Anna Dolfi, Université de Florence.
La geometria costruttiva. Bassani e Gli anni delle Storie

15h45 - Rodolfo Sacchettini, Université de Florence.
 Il più terribile dei ritratti ”, T. Landolfi e la fotografia

16h30 - Pause

16h45 - Muriel Badet, CRAL - CNRS - Paris.
Dino Buzzati, Poema a fumetti : aller-retour des écrits aux dessins ou de la citation comme modalité de la narration

17h30 - Isabelle Lavergne, Université Paris 4.
Calvino et l’œil des peintres

18h15 - Débat    

Samedi 6 octobre - Institut National d’Histoire de l’Art, salle 'Walter Benjamin'

Matinée

10h - Nicola Turi, Université de Florence.
Scritture e immagini  ‘en abyme ’ in un romanzo di Raffaele La Capria

10h45 - Joseph Denize, Université Paris 8. 
Emblème littéraire et discours pictural dans l’esthétique de Giorgio Manganelli

11h30 - Pause

11h45 -  Nicolas Bonnet, Université de Bourgogne.
Traitement du temps et esthétique picturale dans la poétique d’Erri De Luca

12h30 - Débat

Déjeuner de travail

Après-midi

15h - Pierluigi Pellini, Université de Sienne.
Le metamorfosi di una cernia e altri incubi. Tabucchi, Bosch e l'ekphrasis ai tempi del postmoderno

15h45 -  Stefano Magni, Université Paris 8 – CERCIC - Université Stendhal-Grenoble 3.
Iconographie classique et moderne dans les romans postmodernes d’Isabella Santacroce

16h30 -  Pause

16h45 - Aurélie Gendrat-Claudel, Université Paris 4. 
 Demandez le programme ”: Cinema de Goffredo Parise et Cinema d’Antonio Tabucchi, fabrique des images et fabrication du texte

17h30 – Débat

Lieux

  • Université Paris 8 Saint-Denis et INHA Paris, 2e Arrondissement
    Paris, France

Dates

  • samedi 06 octobre 2007
  • jeudi 04 octobre 2007
  • vendredi 05 octobre 2007

Mots-clés

  • écriture, images, littérature italienne

Contacts

  • Djazia Chebrek
    courriel : djazia [dot] chebrek [at] univ-lille3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Chebrek Djazia
    courriel : djazia [dot] chebrek [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Écriture et images dans la littérature italienne des XIXe, XXe et XXIe siècles », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 13 septembre 2007, http://calenda.org/193482