AccueilLes collocations en discours spécialisés

Les collocations en discours spécialisés

Atelier dans le cadre du Congrès Europhras 2008

*  *  *

Publié le vendredi 14 septembre 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Après des débuts presque entièrement consacrés au seul terme, la recherche sur les discours spécialisés, dont l’évolution a suivi celle de la recherche en sciences du langage, a élargi son champ d’investigation pour s’intéresser progressivement à la phrase puis au texte spécialisé considéré par beaucoup à l’heure actuelle comme l’unité d’analyse fondamentale, quand ce n’est pas unique, au sein de laquelle cristallisent tous les traits caractéristiques de la communication entre experts. Sans vouloir s’engager à rebours sur cette route menant du terme au texte, cette proposition d’atelier souhaite faire une halte à un niveau intermédiaire, celui de la mise en discours du terme pour l’étude de laquelle la rencontre entre phraséologie et terminologie ne peut être que bénéfique.

Annonce

Appel à communications pour un atelier dans le cadre du colloque Europhras 2008 à Helsinki (13-16 août 2008) :

Les collocations dans les discours spécialisés :
approches théoriques, informatiques et lexicographiques

  • Pr. Salah Méjri – Université de Paris 13 & LDI
  • Dr. Laurent Gautier – Université de Bourgogne (Dijon) & LDI

Problématique

Après des débuts presque entièrement consacrés au seul terme, la recherche sur les discours spécialisés, dont l’évolution a suivi celle de la recherche en sciences du langage, a élargi son champ d’investigation pour s’intéresser progressivement à la phrase puis au texte spécialisé considéré par beaucoup à l’heure actuelle comme l’unité d’analyse fondamentale, quand ce n’est pas unique, au sein de laquelle cristallisent tous les traits caractéristiques de la communication entre experts. Sans vouloir s’engager à rebours sur cette route menant du terme au texte, cette proposition d’atelier souhaite faire une halte à un niveau intermédiaire, celui de la mise en discours du terme pour l’étude de laquelle la rencontre entre phraséologie et terminologie ne peut être que bénéfique[1]. Les besoins actuels, tant des traducteurs que des rédacteurs spécialisés, révèlent en effet les carences des outils disponibles : plus que le terme, c’est souvent son « mode d’emploi[2] » qui pose problème invitant par là à réinvestir le concept de collocation spécialisée (par essence polylexicale, plus ou moins figée, plus rarement figurée), non seulement dans la pratique lexicographique, mais aussi au niveau de la description linguistique théorique, l’apport de l’informatique et du traitement automatique les langues naturelles pour l’analyse de larges corpus électroniques ne pouvant plus aujourd’hui être ignoré.

L’atelier que nous nous proposons d’organiser dans la cadre du colloque Europhras 2008 à Helsinki, pourra donc s’articuler autour de ces trois axes en cherchant à répondre, entre autres, aux interrogations suivantes :

  • au niveau théorique tout d’abord : quelle est la validité du concept de collocation pour la description des discours spécialisés ? Peut-on y envisager les collocations comme dans le cas du discours ordinaire ? Compte tenu de son ancrage conceptuel dans un domaine délimité, la collocation spécialisée peut-elle être abordée à un niveau uniquement lexical ? Quels outils théoriques la phraséologie fournit-elle pour une étude plus ciblée du phénomène colocationnel ? Comment mesurer et rendre compte du degré de figement des collocations spécialisées ?
  • au niveau informatique : quels modèles et / ou théories permettent d’utiliser les données du traitement informatique de corpus spécialisés pour une description ciblée des collocations spécialisées ? Quel est l’apport des corpus parallèles en la matière ?
  • au niveau lexicographique : comment concevoir des outils (dictionnaires, glossaires) tenant compte des besoins évoqués précédemment ? Comment rendre compte des faits de figement ? Comment rendre compte de l’ancrage conceptuel des collocations spécialisées ? Les macrostructures traditionnelles des dictionnaires fournissent-elles un cadre de description adéquat ? Quels sont les problèmes spécifiques de la lexicographie bilingue en la matière ?

Organisation

Langues de travail : allemand, anglais, français et espagnol (les quatre langues de travail de la société Europhras)

Proposition de communication (20 mn + 10 mn de discussion) : résumé d’une page (format A4, Times New Roman 13, interligne simple, marges de 2 cm) accompagné de cinq références bibliographiques à envoyer avant le 31 décembre 2007 à laurent.gautier@lli.univ-paris13.fr.

Publication : une publication des Actes de l’atelier est prévue après expertise anonyme des textes définitifs par un comité scientifique en cours de constitution

Calendrier

  • 31 décembre 2007 : date limite de réception des propositions de communication
  • 31 janvier 2008 : réponse aux auteurs
  • 30 avril 2008 : date limite d’inscription

La participation au Congrès est subordonnée au paiement des frais d’inscription, y compris pour les membres de la Société Européenne de Phraséologie. Le paiement de ces frais d’inscription se fera selon le schéma suivant :

  • A.1. : 50 euros (membres de la société avec revenus réguliers)
  • A.2. : 30 euros (jeunes chercheurs et membres s’acquittant de la cotisation réduite)
  • B.1. : 75 euros (non-membres de la société avec revenus réguliers)
  • B.2. : 50 euros (non-membres remplissant les conditions pour s’acquitter de la cotisation réduite)

Les personnes non encore membres de la société auront la possibilité d’y adhérer sur place ; dans ce cas de figure, elles paieront les frais d’inscription de 50 ou 30 euros. Le Comité d’organisation va faire en sorte de trouver des fonds permettent aux personnes se trouvant dans les cas A.2 et B.2 de participer au Congrès.

Toutes les autres informations (concernant entre autres le programme, le voyage, l’hébergement et le Comité d’organisation) sont disponibles sur le site Internet : http://www.helsinki.fi/hum/sala/europhras

Pour tout renseignement concernant cet atelier : laurent.gautier@lli.univ-paris13.fr

[1] Une telle rencontre n’est pas nouvelle : cf. les colloques de Rennes (1993), Saint-Cloud (1994), Hull (1992) ainsi que les journées scientifiques du réseau LTT au sein de l’AUF (Mons 1991, Montréal 1993, Lyon 1995, Tunis 1997, Bruxelles 2005).

[2] Expression de Pierre Lerat, cf. Pierre Lerat (2000) : « Des dictionnaires juridiques bilingues systématiques. » Dans Méjri, Salah / Baccouche, Taïeb / Clas, André / Gross, Gaston (Eds). La traduction : diversité linguistique et pratiques courantes. (= Série linguistique ; 11), Tunis : CERES, 87-92.

Lieux

  • Helsinki, Finlande

Dates

  • lundi 31 décembre 2007

Mots-clés

  • linguistique, phraséologie, discours spécialisés, collocations

Contacts

  • Laurent Gautier
    courriel : laurent [dot] gautier [at] u-bourgogne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Laurent Gautier
    courriel : laurent [dot] gautier [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les collocations en discours spécialisés », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 14 septembre 2007, http://calenda.org/193490