AccueilLa cour de Bourgogne et l’Europe

La cour de Bourgogne et l’Europe

Le rayonnement et les limites d’un modèle culturel

*  *  *

Publié le vendredi 21 septembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

L’influence de la cour de Bourgogne sur d’autres cours dans l’Europe du XVe et de la première moitié du XVIe siècle semble être un fait, maintes fois répété et confirmé. Néanmoins, les bases de cette assertion restent toujours à étayer. La question est de savoir si véritablement, à quel degré et dans quelles mesures, la cour de Bourgogne a servi de modèle aux autres cours et, de quelle manière elle a peut-être, elle aussi, assimilé certaines influences étrangères. Restée longtemps un sujet privilégié de la recherche, il est temps, maintenant, de la réintégrer dans son contexte européen. En fait, ce n’est rien moins que le mythe bour­guignon qui est en question.

Annonce

Le rayonnement et les limites d’un modèle culturel

Colloque international

Paris, du mardi 9 au jeudi 11 octobre 2007

Organisé par l’Institut historique allemand de Paris en coopération avec l’Université de Lille III et avec le soutien de la Fritz Thyssen Stiftung (Köln), de la Fondation pour la protection du patrimoine culturel, historique et artisanal (Lausanne) et de la  Stiftung Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland (Bonn).

L’influence de la cour de Bourgogne sur d’autres cours dans l’Europe du XVe et de la première moitié du XVIe siècle semble être un fait, maintes fois répété et confirmé. Néanmoins, les bases de cette assertion restent toujours à étayer. La question est de savoir si véritablement, à quel degré et dans quelles mesures, la cour de Bourgogne a servi de modèle aux autres cours et, de quelle manière elle a peut-être, elle aussi, assimilé certaines influences étrangères. Restée longtemps un sujet privilégié de la recherche, il est temps, maintenant, de la réintégrer dans son contexte européen. En fait, ce n’est rien moins que le mythe bour­guignon qui est en question.
Pendant ce colloque, il s’agira donc de vérifier, délimiter, qualifier et surtout de comparer et de tenir compte des changements intervenus dans les éventuels transferts. La maison de Bourgogne était-elle seulement plus riche et plus fortunée que les autres, les pratiques restant foncièrement les mêmes ? Ses archives sont-elles simplement mieux conservées, de sorte que nous parlons seulement d’elle sans nous apercevoir de l’application d’un style européen général ? Son historiographie florissante a-t-elle créé l’événement ? S’il y a un style bour­guignon, en quoi consiste-t-il ? S’il y a échanges et transferts (dans les deux directions), com­ment ont-ils fonctionné ? Par quels vecteurs, par quels hommes et femmes ? Quel constat peut-on faire pour les différents royaumes et principautés de l’Occident ? Il va de soi que le cas italien présente un attrait particulier. Mais celui-ci n’est pas moindre concernant la pénin­sule ibérique, l’Angleterre et l’Empire. Vue de la Bourgogne, toute la culture des cours occi­den­tales sera au programme. Aucun colloque international n’a encore osé chercher des ré­ponses à ces questions.
Pour toutes informations, vous pouvez consulter notre site :
www.dhi-paris.fr/colloque2007.html

Programme

Mardi 9 octobre

14 h 00 Bienvenue

14 h 15 Introduction: La fin du mythe bourguignon ?
(Werner Paravicini, Paris)
De belles archives, de grandes richesses, une historiographie hors pair ?  

14 h 45 Table ronde 1 : Des archives incomparables ?
Rapporteur : Jean Richard, membre de l'Institut (Dijon)
- Les archives des ducs de Bourgogne: tradition, inventaires, publications       
(Bertrand Schnerb, Lille/Paris)
- Les archives de l’hôtel de Bourgogne (Sébastien Hamel, Paris/Montréal)
- Les archives bourguignonnes, les plus riches d’Europe? (Pierre Cockshaw, Bruxelles)

16 h 30 Pause

17 h 00 Table ronde 2 : Richesse, historiographie, perception
Rapporteur : Claude Thiry (Louvain-la-Neuve)
- Le plus riche prince d'Occident ? (Jean François Lassalmonie, Paris)
- L’historiographie bourguignonne, une historiographie aveuglante ?
(Jean Devaux, Dunkerque)
- Une admiration sans faille ? La cour de Bourgogne vue de l’extérieur (récits de voyage, dépêches des ambassadeurs, correspondances) (Ludwig Vones, Cologne)

18h45 Fin de la journée

19h30 Banquet pour les intervenants du colloque à l’IHA
Avec une intervention sur la table à la cour des ducs de Bourgogne
par Bruno Laurioux (Paris).         

Mercredi, 10 octobre

Y a-t-il un style bourguignon ?               

9 h 00 Table ronde 3 : Un État inventeur de formes d'organisation ?
Rapporteur : Jean-Marie Cauchies (Bruxelles)
- Organiser l’ordre : l’organisation curiale au bas Moyen Âge sous l’angle de la théorie économique (Ulrich Christian Ewert, Chemnitz)
- L’État bourguignon, un État inventeur où les limites de l’invention (Marc Boone, Gand)
- La garde et les ordonnances militaires de Charles le Téméraire, des modèles militaires ?
(Franck Viltart, Paris / Lille)
- Une diplomatie modèle ? (Anne-Brigitte Spitzbarth, Lille)

10 h 45 Pause

11 h 15 Table ronde 4 : Un État de noblesse et de chevalerie ?
Rapporteur : Jacques Paviot (Paris)
- Das mystère des Ordens vom Goldenen Vließ. Ein Symbol adeliger Elite und Instrument fürstlicher Macht im ausgehenden Mittelalter (Gert Melville, Dresde)
- Noblesse et chevalerie comme idéologie princière? (Klaus Oschema, Heidelberg)
- Tournois et héraudie: une avance bourguignonne? (Torsten Hiltmann, Paris)
- La ville: creuset des cultures urbaine et princière dans les anciens Pays-Bas bourguignons (Elodie Lecuppre-Desjardin, Lille)

13 h 00 Déjeuner à l’Hôtel Duret de Chevry

14 h 30 Table ronde 5 : Les beaux-arts: vers l’innovation ?
Rapporteur : Anne-Marie Legaré (Lille)
- A Complex Product: Tapestry in the Burgundian Netherlands, c.1363–1450
(Katherine Anne Wilson, Glasgow)
- « En ramembrance de ses prédécesseurs » : tendances de la sculpture officielle sous Philippe le Bon et Charles le Téméraire (Ludovic Nys, Valenciennes)
- La littérature française à la cour de Bourgogne : une définition ?
(Tania van Hemelryck, Louvain-La-Neuve)
- Un style de manuscrits enluminés? (Hanno Wijsman, Leyde)
- Le mécénat musical bourguignon (David Fiala, Rouen)

16 h 30 Fin des travaux

19 h 00 Concert médiéval
Musica Nova (Lyon)
La chanson bourguignonne et ses modèles dans les manuscrits européens
Au Musée national du Moyen Âge – thermes & hôtel de Cluny, 6 place Paul Painlevé – 75005 Paris
Métro : St-Michel ou Luxembourg.
Sur inscription, gratuit pour les participants.

Jeudi, 11 octobre

Présences, transferts, croisements : l’Europe et la cour de Bourgogne

9 h 00 Table ronde 6: France, Angleterre, Écosse
Rapporteur : Philippe Contamine, membre de l'Institut (Paris)
- Les cours en France (fin XIVe - fin XVe siècle) (Olivier Mattéoni, Paris)
- England: simple imitation or fruitful reciprocity? (Malcolm Vale, Oxford)
- The Scottish court in the fifteenth century: the view from Burgundy
(Graeme Small, Glasgow)

10 h 45 Pause

11 h 15 Table ronde 7 : L’Italie
Rapporteur : Ricardo Fubini (Florence)        
- Florence et la Bourgogne: relations et transformations de deux États            
à la fin du Moyen Âge (Lorenzo Tanzini, Cagliari)
- Paysages urbains dans le comté de Flandre et le duché de Milan au XVe siècle
(Giorgio Chittolini, Milan)
- Familia, Corte, Casa. The Este case in the XV-XVIth centuries    
(Guido Guerzoni, Milan/Venice)
- Mantoue (Isabella Lazzarini, Molise)
- Naples et le Nord à l’époque des rois d’Aragon (1442-1494)
(Gennaro Toscano, Lille III)

13 h 00 Déjeuner à l’Hôtel Duret de Chevry

14 h 30 Table ronde 8 : La péninsule ibérique
Rapporteur : Adeline Rucquoi (Paris)           
- L’impact de la Bourgogne à la cour castillane des Trastamare
(Alváro Fernández de Cordova Miralles, Pampelune)
- La cour du Portugal et la cour de Bourgogne au XVe siècle
(Rita Costa Gomes, Towson, Maryland)
- Agnès de Clèves et la cour de Navarre (María Narbona Carcéles, Pampelune)

16 h 15 Pause

16 h 45 Table ronde 9 : Les cas de l’Empire, de l’Espagne habsbourgeoise et de la Pologne : imitation, invention d’une tradition, refus ?
Rapporteur: Heribert Müller (Francfort-sur-le-Main)
- L’attraction bourguignonne dans l’Empire (Claudius Sieber-Lehmann, Bâle)
- Burgund und die Eidgenossen Nachbarn werden Gegner - Alltag und zeitgenössische Chronistik (Urs M. Zahnd, Berne)
De Maximilien à Philippe le Beau: le cas austro-bourguignon
(Heinz Noflatscher, Innsbruck)
The triumph of the house of Burgundy in the monarchy of Spain: From Philip the Handsome (1502) to Ferdinand VI (1749) (José Martínez Millán, Madrid)
Ceremonial – Etiquette – Residence. Europeanism and Indigienous Traditions of the Court of the Polish Kings (1370-1648) (Ryszard Skowron, Cracovie)

18h30 Pause
 
19h00 Conclusion
Le rayonnement et les limites d’un modèle culturel
par Wim Blockmans (Wassenaar)
 
19h30 Fin du colloque

20h30 Réception offerte par l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne sur invitation.

Lieu

Deutsches Historisches Institut Paris
Institut historique allemand
Hôtel Duret de Chevry
8, rue du Parc-Royal, FR - 75003 Paris
Tél. 00 33 (0)1 44 54 23 91 ▪  Fax 00 33 (0)1 44 54 24 15
mmartaguet@dhi-paris.fr
Métro : Saint-Paul ou Chemin Vert / Bus 29

Comité d’organisation

Dr. Torsten Hiltmann / Margarete Martaguet / Franck Viltart
00 33 (0)1 44 54 23 91 - 6  00 33 (0)1 44 54 24 15

Participation sur inscription uniquement.

Contact :
colloque2007@dhi-paris.fr 

Lieux

  • Institut historique allemand de Paris, Hôtel Duret de Chevry, 8, rue du Parc-Royal, 75003 Paris
    Paris, France

Dates

  • mercredi 10 octobre 2007
  • jeudi 11 octobre 2007
  • mardi 09 octobre 2007

Mots-clés

  • cour de Bourgogne

Contacts

  • Margarete Martaguet
    courriel : mmartaguet [at] dhi-paris [dot] fr
  • Torsten Hiltmann
    courriel : hiltmann [at] uni-muenster [dot] de

Source de l'information

  • Torsten Hiltmann
    courriel : hiltmann [at] uni-muenster [dot] de

Pour citer cette annonce

« La cour de Bourgogne et l’Europe », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 21 septembre 2007, http://calenda.org/193534