AccueilMai 1968 : tactiques politiques et esthétiques du documentaire

Mai 1968 : tactiques politiques et esthétiques du documentaire

Appel à contribution pour la Revue Documentaires, n°22

*  *  *

Publié le samedi 22 septembre 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

La Revue Documentaires lance un appel à contributions pour son prochain numéro, consacré au thème : « Mai 68 : Tactiques politiques et esthétique du documentaire ». Il s’agira, dans le champ spécifique du cinéma documentaire, de saisir l’événement 1968 et les traces durables qu’il a laissées, autour d’un enjeu de systématisation et de réappropriation de cet héritage décrié, dont les ennemi-e-s même nous enseignent à quel point il compte.

Annonce

  La Revue Documentaires

Numéro 22 : « Mai 1968 : tactiques politiques et esthétiques du documentaire »

Coordonné par Hélène Fleckinger et David Faroult

Appel à contribution

Une semaine avant son élection, l’actuel président français déclarait que « l’héritage de mai 68 » devrait être « liquidé une bonne fois pour toutes » (1).

Quelle fécondité a pu avoir, dans le champ du cinéma, une telle période qui, aux dires mêmes de ses plus véhéments détracteurs, a su bouleverser les « valeurs » dominantes, imposer l’hégémonie d’une vision par delà le bien et le mal, en la débarrassant d’un moralisme réactionnaire, conservateur, ou simplement dépolitisant ? La dénaturalisation du principe d’autorité et l’éphémère « essor des luttes anti-hiérarchiques » aurait-il produit quelque chose d’inédit et d’encore impensé jusque dans le cinéma ?

La brûlante nécessité de réévaluer et de revaloriser l’expérience féconde de mai 1968 et des « années rouges » qui l’ont suivie, semble une urgence d’autant plus impérieuse que, en toute logique, si les plus hautes instances étatiques du présent peuvent faire de la liquidation de l’héritage de mai 1968 une tâche centrale de l’heure, c’est bien que cet héritage est toujours actif, toujours menaçant pour les nanti-e-s. « Mai 68 » serait-il le nom actuel du « spectre » qui, depuis si longtemps déjà, « hante l’Europe » ?

C’est dans le mouvement général de ces interrogations qui ne manqueront pas d’occuper les intellectuel-le-s et praticien-ne-s au cours de l’année du quarantième anniversaire de mai 1968 que la Revue Documentaires voudrait inscrire les travaux réunis dans son prochain numéro. Il s’agira, dans le champ spécifique du cinéma documentaire, de saisir l’événement 1968 et les traces durables qu’il a laissées, autour d’un enjeu de systématisation et de réappropriation de cet héritage décrié, dont les ennemi-e-s même nous enseignent à quel point il compte.

Les contributions des héritiers et héritières de 1968 seront privilégiées, ainsi que celles des acteurs et actrices historiques demeuré-e-s fidèles à leur propre démarche : le processus d’élaboration de ce numéro voudrait être un moment de la transmission active du legs de mai 1968 à celles et ceux auxquels il sera utile pour le présent et le futur.

Les principaux axes de recherche concerneront donc l’étude des problématiques, des débats internes et des contradictions entre les cinéastes soixante-huitard-e-s : les données factuelles et historiques ne seront convoquées que pour éclairer les leçons toujours actuelles de la séquence historique. Une attention particulière sera portée aux divergences entre les tenant-e-s d’un documentaire de contre-information sur les luttes et les promoteur-e-s d’une innovation avant-gardiste radicale dans les formes et les contenus politiques.

Les propositions de contribution comporteront un titre et un résumé de la problématique en 1500 signes maximum et seront accompagnées d'une brève présentation de l'auteur-e. Elles doivent être envoyées avant le 30 novembre 2007 à l'adresse suivante : revuedocumentaires@noos.fr. Les articles devront être remis le 15 février 2008 au plus tard.

(1) «Les héritiers de Mai 68 avaient imposé l'idée que tout se valait, qu'il n'y avait donc désormais aucune différence entre le bien et le mal, aucune différence entre le vrai et le faux, entre le beau et le laid. Ils avaient cherché à faire croire que l'élève valait le maître [...], que la victime comptait moins que le délinquant. [...] Il n'y avait plus de valeurs, plus de hiérarchie. [...] Dans cette élection, il s'agit de savoir si l'héritage de Mai 68 doit être perpétué, ou s'il doit être liquidé une bonne fois pour toutes». (Nicolas Sarkozy, discours de Bercy, dimanche 29 avril 2007)

Dates

  • vendredi 30 novembre 2007

Mots-clés

  • mai 68, cinéma, documentaire

Contacts

  • La Revue Documentaires
    courriel : revuedocumentaires [at] noos [dot] fr

Source de l'information

  • Hélène Fleckinger
    courriel : helene [dot] fleckinger [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mai 1968 : tactiques politiques et esthétiques du documentaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 22 septembre 2007, http://calenda.org/193539