AccueilLes mai 1968

Les mai 1968

Revue Dissidences

*  *  *

Publié le mardi 25 septembre 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

La revue Dissidences prépare un numéro spécial consacré à mai 1968 et ses déclinaisons, et incidences multiples. Les propositions de communication sont attendues avant le 15 octobre 2007.

Annonce

Appel à communication

Dissidences n° 5 : les mai 1968

De manière quelque peu surprenante Mai 1968 est (re)devenu un sujet politique lors de la dernière campagne présidentielle. Défenseurs comme détracteurs considèrent que les événements de Mai et leurs multiples conséquences continuent à influencer la société d'aujourd'hui. Alors que la célébration du trentenaire a presque été un échec, tout laisse à penser que les 40 ans de Mai 1968 constitueront un temps de relégitimisation de cet objet de recherches. Dans ce cadre Dissidences souhaite mettre ses colonnes à disposition pour réexaminer un certain nombre de problématiques laissées pour compte ou trop peu connues.

Nous avons décidé de privilégier trois volets : nous souhaitons dans un premier temps mettre l'accent sur les structures : autour des événement du "joli mois de mai" différentes organisations, qui auront d'ailleurs une existence plus ou moins longue, voient le jour. Il s'agit ici de comprendre en quoi Mai 1968 a un effet sur celles-ci ? De quelle manière ces événements les renforcent ou au contraire les affaiblissent, en quoi permettent-ils une rénovation ou une mutation idéologique... Le fleurisssement de nombreuses organisations anarchistes, trostkystes, maoistes et autres n'est-il pas la simple conséquence de l'ouverture des possibles ? Une attention particulière sera accordée aux syndicats dans leur dimension localisée. Si les confédérations donnent des consignes particulières ou prennent des positions peu favorables au prolongement du bras de fer au cours des mois de mai et juin, nombre de syndicats d'entreprises, d'unions locales mènent sur le terrain des actions, prennent des initiatives tranchant avec le répertoire d'actions classiques. Il en est de même pour les syndicats paysans à l'image des Paysans-travailleurs, des Comités d’action viticole... qui (ré)inventent les moyens d'actions propres à cet univers professionnel, que nous souhaitons à travers ce numéro mettre en exergue.

Le second volet vise à interroger les pratiques et en particulier les pratiques nouvelles qui tranchent par leur radicalité. En effet, que ce soit dans le mouvement étudiant, dans la pratique gréviste comme a pu le représenter le Comité central de grève à Nantes…mais aussi à Niort, les communautés qui fleurissent dans le sillage de Mai à l'image de Longo Mai, de nouvelles pratiques voient le jour et réinterrogent les modalités classiques d'actions. Certains milieux, comme le démontrent certaines études récentes, semblent traversés plus particulièrement, par ces mutations. On peut évoquer ici le monde culturel illustré par les Festivals de Cannes ou d'Avignon, mais aussi le milieu des artistes plasticiens. L'univers religieux, notamment les Eglises catholique et protestante, a été sensible aux effets de Mai, et pourtant beaucoup reste à étudier encore sur cette question. Enfin les événements de Mai 68 ont eu une influence sur nombre d'écrivains et sur leurs oeuvres. Les contributions mesurant ces effets seront appréciées.

La dimension territoriale a été sous évalué dans les travaux portant sur cette période. Si la mémoire collective a retenu les événements parisiens, Mai 68 a été vécu avant tout localement. Aussi les monographies locales y compris portant sur des villes, régions où les événements ont pris une tournure modérée ou différente de l'acception classique, seront appréciées. Mai 68 a été un événement multiforme.

Ce numéro souhaite également, et dans une certaine mesure, considérer l'impact et les répercussions du Mai 68 français au-delà des frontières métropolitaines. On ne connait en effet que peu de choses sur les incidences de ces événements dans les départements d’outre-mer ou dans les pays Africains encore largement influencés par la France. L'exemple sénégalais laisse à penser que d'autres pays ont subi directement ou non l'impact de ces événements. La perception de mai 68 à Cuba, en URSS, au Mexique qui connaît une insurrection étudiante peu après est aussi un sujet digne d'intéret et pouvant éclairer d'une certaine manière la spécificité du cas français.

Calendrier

Date limite d’envoi des propositions : 15 octobre 2007. Résumé de la proposition : 250-300 mots.

Décision du comité de lecture : 30 octobre 2007

Date de restitution de l'article (taille maximum 30000 signes) : 1er mars 2008

Date de parution : Novembre 2008

Dates

  • lundi 15 octobre 2007

Mots-clés

  • évènements politiques, mai 1968, grèves, manifestations, socialisation

Contacts

  • Georges Ubbiali
    courriel : g [dot] ubbiali [at] free [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • David Hamelin
    courriel : david [dot] hamelin [at] aliceadsl [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les mai 1968 », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 25 septembre 2007, http://calenda.org/193552