AccueilSociologie du travail et enquêtes de terrain. Discussions autour de recherches récentes

*  *  *

Publié le lundi 22 octobre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Nous nous proposons d’explorer deux enjeux posés aux professionnels du soin et de santé aujourd’hui: la prise en charge des personnes dépendantes et la question des décisions de mort. Ces deux questions sont l’envers d’une médecine qui fait vivre et/ou survivre de plus en plus longtemps. De nouvelles pratiques apparaissent, elles ont intéressé des sociologues. A partir de recherches récentes, les chercheurs invités présenteront certains aspects de l’évolution des métiers du soin et de la santé du point de vue du terrain, examinant l’organisation concrète des soins, les situations quotidiennes de travail et les positions professionnelles divergentes sur le contenu d’une activité avant tout relationnelle.

Annonce

Sociologie du travail et enquêtes de terrain. Discussions autour de recherches récentes - Autour des professions de santé

Nous nous proposons d’explorer deux enjeux posés aux professionnels du soin et de santé aujourd’hui: la prise en charge des personnes dépendantes et la question des décisions de mort.
Ces deux questions sont l’envers d’une médecine qui fait vivre et/ou survivre de plus en plus longtemps. De nouvelles pratiques apparaissent, elles ont intéressé des sociologues.
A partir de recherches récentes, les chercheurs invités présenteront certains aspects de l’évolution des métiers du soin et de la santé du point de vue du terrain, examinant l’organisation concrète des soins, les situations quotidiennes de travail et les positions professionnelles divergentes sur le contenu d’une activité avant tout relationnelle.
La journée d’études est ouverte à tous : étudiants, doctorants et chercheurs. Les professionnels sont également les bienvenus.
Merci de vous inscrire auprès des organisatrices avant le 20 novembre 2007.

Accompagner les personnes dépendantes

Matinée : 10h-13h

La dépendance s’est imposée dans le champ des politiques vieillesse comme une catégorie institutionnelle et médico-sociale destinée à organiser, notamment, l’aide aux plus âgés. Ainsi l’accompagnement d’une vieillesse dite « dépendante » a permis l’émergence et le développement d’un ensemble de professionnels peu visibles et peu qualifiés en marge du secteur médical.

Que ce soit à domicile (B. Croff) ou dans une institution (G. Rimbert), les intervenants de cette matinée, à partir de diverses enquêtes empiriques, s’attacheront à décrire l’organisation du « sale boulot », les caractéristiques sociales de celles ou ceux qui l’exercent ainsi que la manière dont ces professions viennent constamment redéfinir les frontières entre activités d’accompagnement social et soins médicaux.
La présentation de leurs recherches permettra de croiser des problématiques intéressant à la fois la sociologie de la vieillesse et la sociologie du travail.

Intervenants

  • Brigitte Croff (Consultante auprès des sociétés de services et Professeur associé en management des services de proximité à l'Université d'Angers)
  • Gérard Rimbert (Docteur en sociologie (EHESS), Chargé de recherches à l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications CSE, EHESS)

Bibliographie indicative

  • Croff B. Seules. Genèse des emplois familiaux, Paris, Métaillié, 2004.
  • Croff B. : « Les compétences domestiques dans la sphère professionnelle : l’exemple de l’aide à domicile », in Les femmes et le travail. Nouvelles inégalités, nouveaux enjeux, Seres/Ugict, VO éditions, 2000.
  • Rimbert G. Encadrer les crises biographiques irréversibles. Les contradictions dans la prise en charge des personnes âgées dépendantes, Thèse de Sociologie – EHESS – dir. Patrick Champagne, 2006.
  • Rimbert G.« (Ré)animer les vieux en maison de retraite. Vocation, flou, vulnérabilité », Regards sociologiques, n°32, 2007, p. 59-68.
  • Site personnel : Ressources en sociologie. http://gerard.rimbert.free.fr/

Accompagner ou donner la mort

Après-midi: 14h-17h

Les travaux de Michel Castra et d’Anne Paillet proposent une contribution nouvelle sur ce thème sensible qu’est la décision de mort à l’hôpital. Ces études, réalisées dans des services particuliers (un service de néonatalogie et un service de soins palliatifs), posent des questions méthodologiques. Comment se négocie le « droit d’entrée » du sociologue ? Comment se déroule le recueil des matériaux d’enquête?

L’usage d’une méthode qualitative permet de retranscrire au plus près, du point de vue du terrain, l’organisation concrète des soins et les pratiques professionnelles, en montrant que celles-ci sont interrogées et alimentées par les questions éthiques. Les enjeux autour de décisions morales amènent les professionnels à des positions variées, positions que l’enquête de terrain permet aussi de révéler.

Intervenants

  • Michel Castra (Maître de conférences en sociologie, université de Lille 1 et chercheur au laboratoire du CLERSE)
  • Anne Paillet (Maître de conférences en sociologie à l’Université de Versailles/Saint-Quentin et chercheur au laboratoire Printemps)

Bibliographie indicative

  • Castra M. Bien mourir. Sociologie des soins palliatifs, Paris, PUF, 2003.
  • Paillet A. Sauver la vie, donner la mort, Paris, La dispute, 2007.

Catégories

Lieux

  • Laboratoire G. Friedmann 27, avenue Lombart 92260 Fontenay aux Roses - RER B Fontenay aux Roses, sortie avenue Lombart
    Fontenay-sous-Bois, France

Dates

  • vendredi 30 novembre 2007

Mots-clés

  • santé

Contacts

  • Marion Blatgé
    courriel : blatge [at] hotmail [dot] com
  • Elise Finielz
    courriel : elisefinielz [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Marion Blatgé
    courriel : blatge [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Sociologie du travail et enquêtes de terrain. Discussions autour de recherches récentes », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 22 octobre 2007, http://calenda.org/193735