AccueilPrésences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain

*  *  *

Publié le jeudi 25 octobre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Le premier colloque des Instituts français de recherche à l'étranger s'ouvre aux mémoires du monde et à leurs enjeux contemporains. Vingt-cinq chercheurs francophones venus de quatre continents croiseront leurs regards sur la mémoire du communisme, celle des grands traumatismes du XXe siècle (shoah, apartheid, partitions, génocides, guerres), sur la dialectique entre mémoire et constructions nationales, et sur la mémoire des groupes dominés, en se penchant sur l'Allemagne, l'Europe de l'Est, la Turquie, Israël, le Liban, le Yémen, l'Inde, la Chine, le Japon, l'Afrique du Sud, le Pérou, le Mexique.

Annonce

Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain

Le premier colloque des Instituts français de recherche à l'étranger (IFRE : www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/recherche-sciences_1029/reseau-instituts-recherche_11968/index.html) s'ouvre aux mémoires du monde et à leurs enjeux contemporains.

Depuis la fin du vingtième siècle, les problématiques mémorielles occupent dans le débat public une place de plus en plus centrale. Les historiens, les ethnologues et les anthropologues ont depuis longtemps développé des questionnements sur les rapports entre les « lieux de mémoire », les constructions identitaires, les usages politiques de l’histoire, son écriture — et ses réécritures. Sociologues et politologues se sont emparés de ces thématiques aiguisées par l’effondrement des régimes communistes en Russie et en Europe de l’Est, par les tensions entre constructions nationales et mondialisation, et par la relecture de l’expérience coloniale.
Façonné par la quête des origines et l’interprétation sélective des temps longs de l’histoire, le monde présent porte aussi l’empreinte des tragédies du siècle dernier : nazisme et shoah, partitions et massacres, guerres et apartheid. Pouvoirs établis, mouvements contestataires ou collectivités dominées, les acteurs multiplient les usages de la mémoire pour stimuler les mobilisations contemporaines, ou restent prisonniers d’un « passé qui ne passe pas ».

Ce premier colloque des instituts français de recherche à l’étranger donne la parole, sur ce thème des actives présences du passé, à quelque 25 chercheurs venus de treize instituts établis en Europe, en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Une conférence inaugurale définira les enjeux qui s’attachent aux différents paradigmes de la mémoire.
Suivront quatre sessions où seront abordés la mémoire du communisme en Europe de l’Est et en Chine; celle des grands traumatismes du vingtième siècle ; le jeu de la mémoire dans les constructions nationales ; la dialectique de la mémoire collective et des parcours individuels. Une table ronde de clôture s’interrogera sur les usages de la mémoire — des mémoires — face aux défis du présent.

 

Avec aussi Maurice Aymard, Marc Ferro, Thierry Garcin, Pierre Ganz, Marie-Claire Lavabre, Pierre Lévy, George Mink, Pierre Morel, Yves Saint-Geours, Marie-Claude Smouts, Jean-Claude Vatin, Dominique Wolton.

A l'initiative du Ministère des Affaires étrangères et européennes (www.diplomatie.gouv.fr/fr/), ce colloque est organisé par la Fondation Maison des sciences de l'homme (www.msh-paris.fr), en partenariat avec le Musée du quai Branly (www.quaibranly.fr/), le CNRS (www.cnrs.fr/), France 24 (www.france24.com/france24Public/fr/nouvelles/monde.html), France Culture www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/sommaire/), Radio France Internationale www.rfi.fr/), le magazine L'Histoire (www.histoire.presse.fr/) et Transcontinentales www.transcontinentales.msh-paris.fr), la revue du réseau des Instituts français de recherche à l'étranger.

Vendredi 30 novembre

Le Musée du Quai Branly ouvre ses portes au public à 9h30

9h45
Ouverture
Madame Anne Gazeau-Secret (Directrice Générale de la Coopération Internationale
et du Développement, Ministère des Affaires étrangères et européennes)
Madame Marie-Françoise Courel (Directrice du Département Sciences Humaines et Sociales du CNRS)

10h15
Conférence inaugurale

PARADIGMES DE LA MÉMOIRE

Marie-Claire Lavabre (CNRS, Maison Française d’Oxford)

11h00-13h00
Première session

MÉMOIRES DU COMMUNISME

Six regards croisés sur le communisme et ses suites, en Europe de l’Est et en Chine
Présidence : Marie-Claire Lavabre (CNRS et Maison Française d’Oxford)
Modératrice : Catherine Goussef (CNRS et Centre Marc Bloch, Berlin)

  • Mémoires du Rideau de fer, mémoires du communisme : Ceské Velenice, une ville tchèque à la frontière de l’Autriche
    Muriel Blaive (Institut Boltzmann, Vienne)
  • La gestion territoriale du passé en Bohème occidentale : frontière, dégermanisation, socialisme et post-communisme
    Paul Bauer (EHESS, Centre Français de Recherche en Sciences Sociales, Prague)
  • La mémoire tchèque du ghetto de Terezin au fil de la presse communiste, 1945-1973
    Thomas Hejda (Université Paris I, Centre Français de Recherche en Sciences Sociales, Prague)
  • Nostalgie pour les années 1980 en Hongrie
    Maté Zombory (Université de Budapest, Centre Français de Recherche en Sciences Sociales, Prague)
  • Entre fiction et mémoire : l’écriture de la Révolution culturelle dans L’Âge d’or de Wang Xiaobo
    Sébastian Veg (EHESS, Centre d’Etudes Français sur la Chine Contemporaine, Hong Kong)
  • L’histoire au service du développement économique en République Populaire de Chine
    Gilles Guiheux (Université Paris VII, Centre d’Etudes Français sur la Chine Contemporaine, Hong Kong)

14h30-18h30
Deuxième session

LES GRANDS TRAUMATISMES : NAZISME, SHOAH, PARTITION, APARTHEID, GÉNOCIDES, GUERRES

Le travail de mémoire — ou son esquive — sur les tragédies du vingtième sièclePrésidence : Pierre Lévy (Directeur du Centre d’Analyses et de Prévision du Ministère des Affaires étrangères et européennes)

14h30-15h45

NAZISME ET SHOAH

Modérateur : Dominique Bourel (CNRS, ancien directeur du Centre Français de Recherche à Jérusalem)

  • La mémoire du nazisme : le souvenir entêtant d’Adolf Eichmann
    Florent Brayard (CNRS, Centre Marc Bloch, Berlin)
  • Quelle mémoire pour la Shoah ?
    Nathalie Zajde (Université Paris VIII, Centre de recherche français à Jérusalem)
  • La Constitution allemande et le passé nazi à la lumière de l’expérience autrichienne
    Thomas Hochmann (Université Paris I, Centre Marc Bloch, Berlin)

16h00-18h30

PARTITION, APARTHEID, GÉNOCIDES, GUERRES

Modérateur : Jacques Semelin (CNRS - CERI Sciences-Po)

  • Le Japon, la Corée et la mémoire : l’après-guerre des relations nippo-coréennes au prisme du souvenir
    Lionel Babicz (Maison franco-japonaise, Tokyo)
  • Entre Inde et Pakistan : mémoire de la partition et partition de la mémoire
    Lionel Baixcas (Sciences-Po, Centre de Sciences Humaines, New Delhi)
  • Justice, mémoire et vérité : Ouganda, Rwanda, Afrique du Sud, Cambodge, Iraq
    Tyrone Savage (Université de Stellenbosch, Institut Français d’Afrique du Sud, Johannesburg)
  • L’histoire dans l’Afrique du Sud post-apartheid : le musée Hector Peterson de Soweto
    Adrien Delmas (EHESS, Institut Français d’Afrique du Sud, Johannesburg)
  • Karbala, ici et maintenant. Théâtre rituel, martyre et mémoire de la guerre au Liban-Sud
    Sabrina Mervin (CNRS, Institut Français du Proche Orient, Beyrouth)
  • Beyrouth, centre ville : espace mémoriel et reconstruction
    Sophie Brones (Université Paris X, Institut Français du Proche-Orient, Beyrouth)
  • Mémoires andines du « Sentier lumineux » : produire l’histoire locale de la violence politique au Pérou
    Valérie Robin Azevado (Université Toulouse le Mirail, Institut Français d’Etudes Andines, Lima)

Samedi 1er décembre 2007

9h30-13h00 Troisième session

MÉMOIRE, IDENTITÉS, NATIONS

Présidence : Thierry Garcin (producteur délégué à France Culture)

9h30-11h00

ENJEUX IDENTITAIRES

Trois mondes, trois questionnements identitaires
Modérateur : Jean-Luc Racine (CNRS, Fondation Maison des sciences de l’homme)

  • Passés diasporiques et « malaise créole » : L’Île Maurice en quête d’une mémoire partagée
    Catherine Boudet (Université de La Réunion) & Julie Perghini (Paris 8, Institut Français d’Afrique du Sud, Johannesburg)
  • Jeux de mémoires, enjeux d’identités : Indiens teenek et nahuas au Mexique
    Anath Ariel de Vidas & Odile Hoffmann (Centre Français d’Etudes Mexicaines et Amérindiennes, Mexico)
  • Les enjeux politiques et identitaires de l’écriture de l’histoire au Yémen
    Jean Lambert (CNRS-Musée de l’Homme, Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales, Sanaa)

11h15-12h45

LA TURQUIE ET SES PASSÉS

De l’antiquité à Ataturk, quels passés pour la Turquie contemporaine ?
Modérateur : François Georgeon (CNRS et Centre d’histoire du domaine turc de l’EHESS)

  • Entre appropriation et déni : le passé gréco-romain de la Turquie, préfiguration des valeurs européennes ou symbole d’altérité
    Pierre Chuvin (Université Paris X, Institut Français d’Etudes Anatoliennes, Istanbul)
  • Usages et abus du passé ottoman
    Edhem Eldem (Université du Bosphore, Institut Français d’Etudes Anatoliennes, Istanbul)
  • D’une guerre à l’autre : 1915-1922 dans les mobilisations idéologiques et l’agenda politique de la Turquie d’aujourd’hui
    Alexandre Toumarkine (Institut Français d’Etudes Anatoliennes, Istanbul)

14h30-16h15 Quatrième session

LIGNES DE VIE. MÉMOIRE DES DOMINÉS, MÉMOIRE DES DÉPLACÉS

La mémoire personnelle et familiale dans la construction du présent individuel et collectif
Présidence : Pierre Ganz (directeur Antenne Monde, Radio France Internationale)
Modérateur : Dominique Fournier (CNRS, Fondation Maison des sciences de l’homme)

  • Mémoire et récits de vie des adolescents travailleurs déscolarisés de Lima : être exclu au Pérou
    Robin Cavagnoud (Université Paris III, Institut Français d’Etudes Andines, Lima)
  • Quand la mémoire danse… Mémoire et modèles musicochorégraphiques chez des migrants d’Ayacucho (Pérou)
    Jeanne Saint-Sardos (Université Paris IV, Institut Français d’Etudes Andines, Lima)
  • La mémoire collective au secours de la mémoire individuelle : la mobilité ascendante des Dalits en Inde
    Jules Naudet (IEP Paris, Centre de Sciences Humaines, New Delhi)
  • « Flucht und Vertreibung » : mémoire publique et mémoire privée de la fuite et de l’expulsion en Allemagne
    Alice Volkwein (Université Paris III, Centre Marc Bloch, Berlin)

16h30-18h00 Table-ronde de clôture

QUE FAIRE DU VINGTIÈME SIÈCLE ?

Mémoires des passés, mémoires pour le présent

Table ronde animée par Maurice Aymard (EHESS, Fondation Maison des sciences de l’homme) avec :
- Marc Ferro (EHESS)
- Georges Mink (CNRS, Université Paris X)
- Pierre Morel (Ambassadeur de France en Chine, en Russie et au Vatican),
- Yves Saint-Geours (Président de l’Établissement Public du Grand Palais),
- Marie-Claude Smouts (CNRS, Sciences-Po),
- Jean-Claude Vatin (CNRS)
- Dominique Wolton (CNRS)

Lieux

  • Musée du Quai Branly - Amphithéâtre Claude Lévi-Strauss
    Paris, France

Dates

  • vendredi 30 novembre 2007
  • samedi 01 décembre 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • mémoire politique, construction nationale, génocide, guerre, identité

Contacts

  • Ben Fares Hind
    courriel : benfares [at] msh-paris [dot] fr

Source de l'information

  • Sandrine Clérisse
    courriel : clerisse [at] gip-recherche-justice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Présences du passé. Mémoires et sociétés du monde contemporain », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 25 octobre 2007, http://calenda.org/193756