AccueilFrères prêcheurs : une vocation universitaire ?

*  *  *

Publié le lundi 29 octobre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Ce colloque est organisé à l'occasion du Centenaire la Revue des Sciences philosophiques et théologiques (1907-2007) par l'Institut Catholique de Paris et Le Saulchoir.

Annonce

Colloque organisé à l'occasion du Centenaire de la Revue des Sciences philosophiques et théologiques (1907-2007)

Frères prêcheurs : une vocation universitaire ?

Lorsque Lacordaire restaura l’Ordre des Prêcheurs en France, il entendait manifester non pas l’opposition, mais la proximité de l’Évangile avec les aspirations du monde moderne. Ambroise Gardeil en tira toutes les conséquences dans le domaine des études. Les dominicains auraient pour tâche de servir l’intelligence de la foi par un enseignement de niveau universitaire, fortement enraciné dans la tradition, mais non moins solidement informé des avancées du savoir et des questions que pose l’actualité de la recherche. En 1907, de jeunes disciples du P. Gardeil, professeurs au Saulchoir, lancèrent la Revue des Sciences philosophiques et théologiques. À leur suite, des dominicains comme M.-D. Chenu, A.-J. Festugière, Y. Congar, D. Dubarle, continuèrent à œuvrer dans cet esprit d’ouverture et de scientificité. L’étude privilégiée des doctrines médiévales permit de remonter aux sources et de renouveler ainsi la lecture de saint Thomas d’Aquin. Le même souci d’ancrer la théologie dans l’histoire et les cultures prépara le concile Vatican II, contribua à sa mise en œuvre et accompagna sa réception.

Mais devait-il jamais aller de soi que des religieux « fussent associés à des séculiers dans l’enseignement » comme le voulait Thomas d’Aquin au xiiie siècle ?

Était-il possible, était-il légitime d'être à la fois frater et philosophus ? Sept siècles plus tard, Yves Congar notait dans son journal que l’on se défiait toujours, en certains milieux, de « l’idéal du Saulchoir : mériter et obtenir l’approbation des gens de l’Université, de la Sorbonne, c’est-à-dire des Modernes ». Le différend continue aujourd’hui de traverser l’Ordre dominicain. Des religieux, voués à la contemplation et à la prédication, peuvent-ils se reconnaître « une vocation universitaire » ? L’Université, de son côté, est-elle prête à recevoir et intégrer la collaboration de « frères prêcheurs » ? L’intitulé de notre colloque n’est donc ni un constat de fait, ni une affirmation péremptoire, mais une question, précisément, qui entend ouvrir un débat et engager une réflexion aussi large que possible.

Mardi 20 novembre 2007

18h30
Conférence inaugurale - Le renouveau de la philosophie médiévale : la contribution des dominicains
Alain de Libera, professeur de philosophie médiévale, Université de Genève

Mercredi 21 novembre 2007

9h

  • Accueil et ouverture
    Geneviève Médevielle, Vice-recteur à la Recherche de l’Institut Catholique de Paris
  • Introduction et problématique
    Gilles Berceville, directeur de la RSPT (Revue des Sciences Philosophiques et Théologiques), professeur de théologie, Institut Catholique de Paris
    Dans le sillage des pères Lacordaire et Gardeil : les dominicains et l’Université

9h15

  • Lacordaire a-t-il fondé la RSPT ?
    Jean-Pierre Jossua, o.p.
  • Ambroise Gardeil : un combat pour l’étude
    Camille de Belloy, o.p., secrétaire de rédaction de la Revue des Sciences Philosophiques et Théologiques

Pause

10h45

  • Le père André-Jean Festugière : une histoire littéraire et doctrinale du désir de Dieu dans le monde romain
    Henri Dominique Saffrey, o.p., directeur de recherche honoraire, CNRS
  • Géométrie et foi : les articles de Dominique Dubarle dans la RSPT
    Jacques Courcier, o.p., maître de conférences à l’Institut Catholique de Paris

12h15
Messe à l’église Saint-Joseph des Carmes

Pause déjeuner

La RSPT et Vatican II : la théologie universitaire au service d’un concile pastoral

14h30

  • La RSPT et le concile Vatican II
    Étienne Fouilloux, professeur émérite d’histoire contemporaine, Université Lyon II
  • La RSPT et le mouvement liturgique avant la Deuxième Guerre mondiale (1907-1943)
    Patrick Prétot, o.s.b., directeur de l’Institut Supérieur de Liturgie, Institut Catholique de Paris

Pause

16h30

  • Yves Congar, rédacteur de bulletins dans la RSPT. Un aspect de l’œuvre
    Jean-Marie Vézin, Président du Centre d’Enseignement Théologique à distance, Institut Catholique de Paris
  • Philosophie et théologie : quelques intuitions du père Chenu revisitées par ses héritiers
    Michael Quisinsky, docteur en théologie, professeur de lycée (Karlsruhe)

17h45
Fin de la séance
Quel avenir pour les revues universitaires de théologie et de philosophie ?
Au Saulchoir, 20 rue des Tanneries, 75013 Paris

20h

  • Table ronde animée par François Bousquet (Institut Catholique de Paris)
    avec Philippe Babo,CNL ; Gilles Berceville, RSPT ; Pierre Gibert, RSR ; Henri Laux, Archives de philosophie ; Saulius Rumsas, Revue Istina ; Laurent Villemin, Revue Transversalités de l’Institut Catholique de Paris ;
  • À l’occasion de la table ronde, présentation du CD-Rom du Centenaire par Armand Mettraux, RSPT et Denis Arnaud, Éditions Vrin

Jeudi 22 novembre 2007

Cent ans d’études médiévales : lire saint Thomas en historien et en philosophe

9h30
Le rôle de la RSPT dans l’appréciation renouvelée du moyen âge philosophique et théologique
Ruedi Imbach, professeur de philosophie médiévale à l’Université Paris IV et Adriano Oliva, o.p., Président de la Commission léonine

Pause

10h45

  • Thomas d’Aquin : limite théologique et finitude phénoménologique
    Emmanuel Falque, professeur de philosophie médiévale, Institut Catholique de Paris
  • Un thomisme analytique ?
    Fergus Kerr, , o.p., Honorary fellow in the school of Divinity, University of Edinburgh

Pause déjeuner

L’Université, l’Église et la Cité : appartenances religieuses et débat universitaire

14h

  • La place de la théologie dans un cursus universitaire selon L’idée d’Université de J.H. Newman
    Keith Beaumont, prêtre de l’Oratoire
  • Théologie et culture universitaire : étroites affinités, possibles alliances et diversité de registres
    Hervé Legrand, o.p., Professeur honoraire de l’Institut Catholique de Paris

Pause

15h45

  • De l’autre côté de la rue : Péguy et l’Université
    Jean-Pierre Rioux, historien, Inspecteur général honoraire de l’Education Nationale
  • Les sciences religieuses dans l’Université française
    Philippe Hoffmann, doyen de la section des Sciences Religieuses, EPHE

17h15
Conclusions du colloque

PAF : 20 euros

Catégories

Lieux

  • Institut Catholique de Paris, 21 rue d'Assas, 75006 Paris et Le Saulchoir, 20 rue des Tanneries, 75013 Paris
    Paris, France

Dates

  • mardi 20 novembre 2007
  • mercredi 21 novembre 2007
  • jeudi 22 novembre 2007

Contacts

  • SMYRNELIS Marie-Carmen
    courriel : recherche [at] icp [dot] fr

Source de l'information

  • Marie-Carmen Smyrnelis
    courriel : recherche [at] icp [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Frères prêcheurs : une vocation universitaire ? », Colloque, Calenda, Publié le lundi 29 octobre 2007, http://calenda.org/193785