AccueilLa violence à l'école : une violence en contexte

La violence à l'école : une violence en contexte

Quatrième conférence mondiale sur la violence à l'école

*  *  *

Publié le vendredi 02 novembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

En 2001 avait lieu à Paris la première conférence mondiale sur la violence à l’école. Le succès de cette conférence, qui avait rassemblé des chercheurs et des praticiens de 27 pays s’est confirmé ensuite avec les conférences de Québec (2003) et de Bordeaux (2005), qui ont rassemblé des participants venus de 35 pays, du Nord, comme du Sud. Aussi notre comité scientifique international est heureux de vous convier à proposer une communication pour la quatrième conférence mondiale qui se tiendra les 23, 24 et 25 juin 2008 à Lisbonne, dans le cadre prestigieux de la Fondation Calouste Gulbenkian. Ce cadre nous assurera des conditions de travail optimales dans une ville particulièrement agréable. Comme pour les précédentes conférences, nous allierons un programme scientifique de haut niveau et un programme social de grande convivialité. Les propositions de communications doivent nous être envoyées avant le 5 décembre 2007 (icvs2008@fmh.utl.pt).

Annonce

Historique 

En 2001 avait lieu à Paris la première conférence mondiale sur la violence à l’école. Le succès de cette conférence, qui avait rassemblé des chercheurs et des praticiens de 27 pays s’est confirmé ensuite avec les conférences de Québec (2003) et de Bordeaux (2005), qui ont rassemblé des participants venus de 35 pays, du Nord, comme du Sud. Aussi notre comité scientifique international est heureux de vous convier à proposer une communication pour la quatrième conférence mondiale qui se tiendra les 23, 24 et 25 juin 2008 à Lisbonne, dans le cadre prestigieux de la Fondation Calouste Gulbenkian. Ce cadre nous assurera des conditions de travail optimales dans une ville particulièrement agréable. Comme pour les précédentes conférences, nous allierons un programme scientifique de haut niveau et un programme social de grande convivialité.
Ces conférences internationales sont le résultat d’une fédération mondiale de chercheurs de nombreuses disciplines : Psychologie, Sociologie, Sciences de l’éducation, Criminologie, … La continuité de ces conférences montre le succès de cette fédération. Elles sont devenues un lieu essentiel pour tous ceux qui sont intéressés par le problème de la violence à l’école. Elles visent à l’excellence scientifique par une sélection rigoureuse des communications (lors de la dernière conférence 150 propositions ont été acceptées sur 400 soumises).
La violence à l’école est désormais un problème global nécessitant des études internationales et nationales pour en considérer les formes, les causes et conséquences et pour connaître les stratégies efficaces de prévention et d’intervention. Nous comptons sur votre participation pour faire progresser la connaissance et l’action contre la violence à l’école.

Localisation de la conférence

Capitale la plus occidentale de l’Europe continentale, Lisbonne est une ville de soleil et de culture, dont vous aimerez la beauté et le mouvement. Les locaux de la Fondation Calouste Gulbenkian reçoivent de nombreux congrès et sont situés dans une oasis de calme et de fleurs en plein cœur de Lisbonne. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter le site Internet de la fondation : www.gulbenkian.pt

Langues officielles de la conférence

Les langues utilisées durant la conférence seront l’Anglais, le Français et le Portugais. Un service de traduction simultanée sera assuré lors des sessions plénières dans ces trois langues. Il sera toutefois possible d’organiser des sessions de conférences en parallèle en Espagnol, comme lors des précédentes conférences.

Appel à communications

La violence à l’école ne peut être simplement confondue avec les autres formes de violence ou de délinquance. Elle est en effet spécifique dans ses formes, dans ses causes, dans son contexte. Elle prend place dans une institution particulière, avec des victimes et des agresseurs spécifiques : élèves, enseignants, membres du personnel, parents. La recherche mondiale s’intéresse de plus en plus aux effets de contexte liés à l’établissement scolaire lui-même – comment son organisation interne favorise ou au contraire prévient la violence. Cependant le contexte social, politique, culturel et communautaire interagit lourdement avec l’établissement scolaire. Dans certains pays l’école reste hautement protégée par les habitants eux-mêmes, dans d’autres c’est au contraire l’école qui est parfois vue comme une ennemie par certains jeunes. Un des buts majeurs de cette nouvelle conférence sera donc de comparer des contextes, au Nord comme au Sud, à l’Est comme à l’Ouest, dans une perspective pluridisciplinaire. Un aspect important de la conférence sera de dégager les pratiques efficaces afin de dégager les variables les plus importantes pour prévenir et composer avec la violence et les conduites agressives à l’école.

Nous invitons les chercheurs concernés par la violence à l’école à soumettre leurs propositions de communications au comité scientifique en fonction des cinq sous-thèmes qui ont été retenus :

1. Etat des lieux aux niveaux national et international

Nous serons particulièrement attachés d’une part à la production de statistiques nationales (recensements officiels, enquêtes de victimation ou de délinquance autoreportée par exemple) et aux problèmes de la comparaison internationale, mais aussi à des approches différentes, plus ethnographiques et qualitatives.

2. Modèles explicatifs de la violence à l’école

Avec le développement de la comparaison internationale une mise à jour des modèles explicatifs de la violence à l’école s’avère ici particulièrement intéressante. Comprendre par exemple pourquoi certains pays échappent au moins en partie à la violence à l’école malgré des facteurs sociaux économiques très défavorables est une nécessité: les modèles explicatifs par facteurs de risque ou de la résilience pourraient par exemple se retrouver sous ce thème.

3. La violence à l’école, le rôle de la famille et de la communauté

La communauté, tout comme la famille, peuvent être perçus comme étant à l’origine de la violence, mais peuvent aussi constituer des éléments menant à des solutions. La conception des liens école-famille-communauté est un point nodal de toutes nos conférences.

4. Pratiques, programmes et politiques publiques


Dans une perspective d’action, il s’agit de connaître et recenser les programmes efficaces. Mais d’autre part, il n’en reste pas moins que entre répression et prévention les politiques publiques contre la violence à l’école sont encore largement hésitantes et doivent être interrogées.

5. La relation éducative

Il est impossible d’isoler le problème de la violence à l’école de celui du climat des établissements et de celui de la relation éducative. Quelles pratiques et routines pédagogiques sont efficaces ? Dans ce thème nous souhaitons inclure le thème des enseignants victimes de la violence à l’école. Il s’agit de comprendre en quoi l’école peut contribuer à être un facteur de protection contre la violence : faire œuvre d’éducation ou exclure ? La question de la formation des enseignants est toujours aussi problématique. Certaines des pratiques actuelles contribuent au maintien des conduites agressives à l’école.

Soumissions des propositions

Chaque participant ne peut soumettre qu’une proposition comme premier auteur.
Les propositions peuvent être proposées sous deux formes:
Présentation orale (45 min, incluant 15 minutes pour le débat) à l’intérieur d’un sous- thème
Présentation de poster avec échange avec les participants
Les propositions doivent être envoyées par e-mail au secrétariat de la conférence à l’adresse suivante: icvs2008@fmh.utl.pt.

Format des propositions

Les propositions doivent être soumises en Microsoft Word 6.0, format texte (.rtf).
Ecrivez d’abord le titre de votre présentation en lettres capitales, en évitant les abréviations.
Ecrivez le nom de (des) auteur(s) et leur affiliation universitaire (soulignez l’auteur principal, qui est celui qui fera oralement la communication).
Indiquez la forme de votre présentation (orale ou poster).
Indiquez lequel des 5 cinq sous-thèmes correspond le mieux à votre présentation.
Votre proposition n’excédera pas 300 mots. Elle peut être écrite en Anglais, Français, Portugais ou Espagnol.
Indiquez votre adresse e-mail à la fin de votre proposition, ainsi que votre adresse postale, votre téléphone et votre numéro de Fax.

Evaluation des propositions

Votre proposition sera évaluée anonymement par deux membres du comité scientifique avec décision finale à la session plénière de ce comité.
Aucune méthodologie n’est prioritaire mais chaque proposition doit inclure une bonne description de la procédure de recherche et de l’échantillon (ou des données utilisées). Les propositions décrivant des programmes d’action doivent aussi décrire les procédures d’évaluation de ces programmes.

Calendrier

Les propositions doivent parvenir au comité scientifique au plus tard le 5 décembre 2007.
Les décisions du comité scientifique seront rendues publiques le 25 janvier 2008.

Actes 

Les actes de la conférence seront publiés dans l’International Journal on Violence in Schools, journal en ligne de l’Observatoire International de la Violence à l’Ecole. Voir le site www.ijvs.org. Le comité scientifique se réserve le droit de demander des modifications en vue de publication, après évaluation selon le principe du double-aveugle.

Adresse électronique de la conférence

www.fmh.utl.pt/icvs2008 , Faculdade de Motricidade Humana

Sites à consulter

www.ijvs.org , International Journal on Violence and Schools
www.iacrianca.pt , Instituto de Apoio à Criança (Institut de Soutien à l’Enfance-Portugal)

Comité scientifique

Coprésidents

  • Pr. Ron Avi Astor, University of Southern California, Los Angeles, California, USA
  • Pr. Eric Debarbieux, Université Victor Segalen, Bordeaux, France
  • Pr. Carlos Neto, Faculdade de Motricidade Humana, Lisboa, Portugal

Membres

  • Pr. Claire Beaumont, Université Laval, Québec, Canada
  • Pr. Rami Benbenishty, Hebrew University of Jerusalem, Jerusalem, Israel
  • Catherine Blaya, PhD., Observatoire Européen de la Violence Scolaire, Bordeaux, France
  • Pr. Helen Cowie, University of Surrey Roehampton, UK
  • Pr. David K. Farrington, University of Cambridge, UK
  • Pr. Luis Manuel Flores, Pontificia Universidad Catolica, Santiago, Chili
  • Pr. António Fonseca, Université de Coïmbra, Portugal
  • Pr. Laurier Fortin, Université de Sherbrooke, Québec, Canada
  • Walter Funk, PhD, Institut für empirische Soziologie, Nürnberg, Allemagne
  • Pr. Alfredo Furlan, Universidad Nacional Autónoma de México, Mexique
  • Benoît Galand, PhD, Université de Louvain, Belgique
  • Pr. Margarida Gaspar de Matos, Faculdade de Motricidade Humana, Lisboa, Portugal
  • Pr. Edwin R. Gerler, North Carolina State University, Raleigh, NC, USA
  • Pr. Florent Gomez, Institut Universitaire de Formation des Maîtres d’Aquitaine, France
  • Carol Hayden, PhD, University of Portsmouth, UK
  • Pr. Maria Benedita Monteiro, Institut Supérieur des Sciences du Travail et de l’Entreprise, Lisbonne, Portugal
  • Brenda Morisson, PhD, Canada
  • Pr. Mona O’Moore, University of Dublin, Trinity College, Ireland, UK
  • Pr. Rosario Ortega, Université de Cordoba, Espagne
  • Pr. Philip Slee, Flinders University, South Australia
  • Pr. Maryse Paquin, Université d’Ottawa, Canada
  • Pr. Franco Prina, Université de Milan, Italie
  • Jaime Retamal, Pontificia Universidad Catolica, Santiago, Chili (représentant des étudiants)
  • Pr. Egide Royer, Université Laval, Québec, Canada
  • Pr. Peter K Smith, Goldsmiths College, University of London, UK
  • Pr. Georges Steffgen, Université du Luxembourg, Luxembourg
  • Pr. John Visser, University of Birmingham, UK

Comité d’organisation

Pr. Carlos Neto, Pr. Margarida Gaspar de Matos, Pr. Amália Marques, Pr. Celeste Simões, Pr. Conceição Taborda, Pr. Beatriz Pereira, Pr. Ana Tomás de Almeida, Mme. Isabel Morais, Mme. Sofia Carvalheiro, Mme. Maria João Malho, M. José Brito Soares, Pr. Eric Debarbieux, M. Manuel Dias.

Lieux

  • Lisbonne, Portugal

Dates

  • mercredi 05 décembre 2007

Mots-clés

  • violence à l'école, comparaison internationale

Contacts

  • Benjamin Moignard
    courriel : benjamin [dot] moignard [at] obsviolence [dot] com

Source de l'information

  • Benjamin Moignard
    courriel : benjamin [dot] moignard [at] obsviolence [dot] com

Pour citer cette annonce

« La violence à l'école : une violence en contexte », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 02 novembre 2007, http://calenda.org/193810