AccueilInfantes. Péninsule ibérique, XIe-XVIe siècle

*  *  *

Publié le lundi 12 novembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Ce colloque s’inscrit dans l’un des deux axes de recherche privilégiés par le SEMH-Sorbonne (composante de CLEA, EA 4083) dans le programme scientifique établi pour le présent plan quadriennal : l’histoire des femmes de pouvoir ou, plus strictement, la place des femmes dans le gouvernement des royaumes ibériques au Moyen Âge. Menée en collaboration avec le SIREM (GDR 2378 du CNRS), cette recherche prolonge une réflexion dont le colloque « Gouverner en Castille au Moyen Âge. La part des femmes », organisé à la Casa de Velázquez (Madrid) en janvier 2005, a couronné une première grande étape, consacrée aux reines.

Annonce

Infantes
Péninsule ibérique, XIe-XVIe siècle

Coordinateur : Georges MARTIN (Université Paris-Sorbonne) et Patrick HENRIET (Université Bordeaux III)
Organismes organisateurs : SEHM-Sorbonne (CLEA, EA 4083) et SIREM (GDR 2378 du CNRS)
Dates : 22 et 23 novembre 2007
Lieu : Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 PARIS

Objet du colloque

Ce colloque s’inscrit dans l’un des deux axes de recherche privilégiés par le SEMH-Sorbonne (composante de CLEA, EA 4083) dans le programme scientifique établi pour le présent plan quadriennal : l’histoire des femmes de pouvoir ou, plus strictement, la place des femmes dans le gouvernement des royaumes ibériques au Moyen Âge.
Menée en collaboration avec le SIREM (GDR 2378 du CNRS), cette recherche prolonge une réflexion dont le colloque « Gouverner en Castille au Moyen Âge. La part des femmes », organisé à la Casa de Velázquez (Madrid) en janvier 2005, a couronné une première grande étape, consacrée aux reines.
Les infantes constituent une réalité typiquement espagnole (et plutôt castillano-léonaise). Filles de rois, habilitées, en Castille, à régner en cas d’absence d’héritier mâle, elles ont reçu une formation appropriée. Elles lisent et écrivent le latin, sont frottées de droit romain, connaissent les rouages de l’administration, sont initiées aux grands enjeux diplomatiques, n’ignorent pas même la science militaire.
Leur père les utilise comme instruments d’alliance et de pacification. En leur confiant l’Infantazgo (seigneurie réservée sur des établissements et des domaines ecclésiastiques), il leur délègue une part de la fonction spirituelle de la couronne, pèse sur le comportement de l’Église et étend son emprise territoriale.
Plusieurs de ces femmes sont d’une qualité personnelle rare. On les voit ainsi conseiller heureusement leur frère ou leur neveu, monarque peu doué ou encore inexpérimenté, conforter son image ou sa légitimité, gouverner même à ses côtés avec le titre de reines.
La documentation ibérique nous informe assez généreusement sur ces infantes et sur leur rôle. Mais le phénomène est si important que la littérature -historiographique et poétique- s’est elle-même emparée de quelques-unes de ces femmes pour en pérenniser le souvenir souvent complexe ou charger celui-ci de significations typiques, mythologiques ou symboliques.
Notre colloque a pour ambition d’approfondir la connaissance de la réalité historique et de la construction imaginaire que constituèrent les infantes en péninsule ibérique au Moyen Âge. Une communication consacrée aux sœurs de Philippe II ajoutera une appréciation comparatiste, sur une plus longue durée. Le panorama embrassera donc la Castille, la couronne d’Aragon et le Portugal du XIe au XVIe siècle. Comme toujours, la perspective sera interdisciplinaire et l’objet de notre étude sera soumis aux regards croisés des littéraires, des iconologues et des historiens.

________________________

Jeudi 22 novembre

9h00. Ouverture
Marie-Madeleine MARTINET (Université Paris-Sorbonne, Directrice de l’École doctorale IV)

9h15. Présentation
Georges MARTIN (Université Paris-Sorbonne, directeur du SEMH-Sorbonne, directeur du SIREM)

9h30. « Introduction »
Patrick HENRIET (Université Bordeaux III)

Quelques figures historiques

10h00. Emmanuelle KLINKA (Université de Nice) :
« Sancie, infante puis reine de León »

10h30. Pause

11h00. Georges MARTIN (Université Paris-Sorbonne) :
« Le testament d’Elvire (Tábara, 1099) »

11h30. Charles GARCIA (Université de Poitiers) :
« L’infante Violante Sánchez, fille illégitime de Sanche IV et cousine de María de Molina »

12h30. Débat

15h00. Ana María SEABRA DE ALMEIDA RODRIGUES (Universidade de Lisboa) :
« Aliénor, une infante entre la Castille, l’Aragon et le Portugal »

15h30. Marie-José GARCIA (Université d’Angers) :
« Marie et Jeanne, régentes de l’Espagne pendant l’interrègne de Charles Quint, leur père, à Philippe II, leur frère »

16h00. Débat

Vendredi 23 novembre

Traitements historiographiques et littéraires

9h30. Patricia ROCHWERT-ZUILI (Université Paris 13)
« Le rôle et la place des infantes dans l’historiographie castillane des XIIIe-XIVe siècles »

10h00. Frédéric ALCHALABI (Université de Nantes)
« Leonoreta, une infante discrète mais remarquée dans Amadís de Gaula »

10h30. Pause

11h00. Charo MORENO (Seminario Menéndez Pidal, Madrid)
« La infanta Urraca en el romancero »

11h30. Virginie DUMANOIR (Université de Rennes)
« Du politique au poétique, les infantes dans la poésie du Cancionero de Rennert »

12h00. Débat

Traitements artistiques

15h00. Ghislaine FOURNÈS (Université Bordeaux III)
« Iconologie des infantes dans les tumbos A, B et de Toxos Outos de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle »

15h30. Therese MARTIN (University of Arizona)
« El infantazgo en tiempos de la reina Urraca y su hija la infanta Sancha »

16h00. Débat

16h30. Annie MOLINIÉ (Université Paris-Sorbonne, directrice de CLEA)
« Leçons et perspectives : le rôle des infantes de Castille au temps des Habsbourg »

Lieux

  • Maison de la Recherche de l'Université Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente, salle 035
    Paris, France

Dates

  • jeudi 22 novembre 2007
  • vendredi 23 novembre 2007

Mots-clés

  • Moyen Âge, Espagne, histoire des femmes, Infantes

Contacts

  • Georges Martin
    courriel : georgesmartin4 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Georges Martin
    courriel : georgesmartin4 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Infantes. Péninsule ibérique, XIe-XVIe siècle », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 novembre 2007, http://calenda.org/193880