AccueilPatrimoine immatériel

*  *  *

Publié le dimanche 18 novembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Le but de ce séminaire est de proposer une réflexion sur les enjeux et les problématiques de l’institutionnalisation du « patrimoine culturel immatériel » à travers la confrontation des perspectives des différents acteurs – institutionnels, scientifiques et praticiens – concernés par la notion de « patrimoine immatériel ».

Annonce

Séminaire « patrimoine immatériel »

Programme 2007-2008

La mise en acte de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel constitue aujourd’hui un enjeu majeur pour les politiques culturelles des quelque 80 pays qui l’ont ratifiée. La création des politiques de sauvegarde prévues par la convention implique, quel qu’en soit le degré, une institutionnalisation de la « culture immatérielle ». Loin d’être anodine, cette action institutionnelle peut représenter autant de pièges que de possibilités. Le but de ce séminaire est de proposer une réflexion sur les enjeux et les problématiques de l’institutionnalisation du « patrimoine culturel immatériel » à travers la confrontation des perspectives des différents acteurs – institutionnels, scientifiques et praticiens – concernés par la notion de « patrimoine immatériel ».

Cette notion devient de plus en plus visible et ses utilisations semblent se multiplier bien au-delà de la définition normative proposée par l’Unesco. Quel est l’avenir réservé à cette notion ? Un nouvel encadrement institutionnel identifie et régule la sauvegarde de la culture entendue selon sa définition anthropologique. Quel est le rôle des anthropologues vis-à-vis de cette institutionnalisation de leur objet d’étude ? La proclamation des « chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité » et les programmes visant la transmission des savoir-faire des « trésors vivants », déjà actifs dans certains pays, peuvent être considérés comme des anticipations de la mise en œuvre de la convention. Quels ont été les impacts de ces programmes ? Le rôle des communautés est placé au centre de cette convention de l’Unesco. Quelles pourraient être les implications d’une démarche communautaire en France ? Comment l’association du patrimoine à la communauté qui le porte affecte-t-elle le rapport entre patrimoine et territoire ? Les pratiques et les rituels inhérents à une religion (processions, danses sacrées, etc.) sont susceptibles d’entrer dans le champ d'application de cette convention. Quels sont les enjeux de la mise en patrimoine du religieux ?

5 décembre, 14h 30

Le point sur le PCI et les nouveaux usages de l'expression « patrimoine immatériel »

  • Chiara Bortolotto (LAHIC), Sylvie Grenet (Mission ethnologie) et Christian Hottin (Chef de la mission ethnologie, DAPA) - Introduction
  • Jocelyn Pierre, Ministère de la Culture et de la Communication, Secrétariat général,
    Responsable de la mission de valorisation du patrimoine culturel immatériel  - Les nouveaux usages d'une jeune expression : l'exemple du « patrimoine immatériel de l'Etat ».

19 décembre, 14h 30

Le PCI : une nouvelle catégorie anthropologique?

  • Jean-Louis Tornatore (Maître de conférences, Université de Metz) Le PCI, une nouvelle catégorie, entre action publique et anthropologie ?
  • Valdimar Hafstein (Professeur associé d'anthropologie et folklore, Université de Reykjavik) The most intensive clandestine commercialization and export": Intangible Heritage and Government Through Community

16 janvier, 14h30

Les savoir-faire et le PCI

  • Brian Moeran (Professeur d' anthropologie, Copenhagen Business School) An Important Intangible Cultural Property in Action: Onta Pottery, Japan
  • Ulrik Hjort Lassen (Doctorant, Department of Conservation, Göteborg University) Ideologies of Craftsmanship and Intangible Cultural Heritage in Sweden

20 février 14h30

Les savoir-faire et le PCI en France

  • Catherine Virassamy (Directrice de la communication, Société d'Encouragement aux Métiers d'Art), L'artisanat français et le PCI
  • Geneviève Ravaux (Chargée de la mission des métiers d'art, Délégation aux Arts Plastiques) Les maitres d'art (sous réserve)

19 mars, 14h30

Le programme des chefs-d'oeuvre : et après?

  • Ignazio Macchiarella (Professeur d' ethnomusicologie, Université de Cagliari) « Su tenore » et l'Unesco
  • Jean-Pierre Ducastelle (Président du Conseil supérieur d'Ethnologie de la Communauté française de Belgique) Les géants processionnels français et belges
  • Laurent Sébastien Fournier (Maître de conférences à l'Université de Nantes, EA 3260 "Centre nantais de sociologie".) Les critères d'expertise du PCI en anthropologie: le cas des géants processionnels et celui du tir au perroquet

16 avril, 14h30

PCI et communautés : un patrimoine transnational?

  • Frédéric Maguet (Ethnologue, conservateur du patrimoine) Le PCI et la notion de communauté
  • Li Wang (Doctorante, Paris Sud-XI) Réflexions sur les questions juridiques du PCI transnational : un exemple asiatique

14 mai 14h30

Le sacré peut-il devenir patrimoine immatériel?
Asma Sassi (Etudiante en Master, EHESS/CRH) La patrimonialisation de la musique de confrérie en Tunisie

__________________

Hôtel de Vigny, Salle Loir, 10, rue du Parc Royal, 75003, Paris
Métro: Chemin Vert

Lieux

  • Hôtel de Vigny, Salle Loir, 10, rue du Parc Royal, 75003, Paris. Métro: Chemin Vert
    Paris, France

Dates

  • mercredi 05 décembre 2007
  • mercredi 19 décembre 2007
  • mercredi 16 janvier 2008
  • mercredi 20 février 2008
  • mercredi 19 mars 2008
  • mercredi 16 avril 2008
  • mercredi 14 mai 2008

Mots-clés

  • patrimoine culturel immatériel

Contacts

  • Chiara Bortolotto
    courriel : chiara [dot] bortolotto [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Chiara Bortolotto
    courriel : chiara [dot] bortolotto [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Patrimoine immatériel », Séminaire, Calenda, Publié le dimanche 18 novembre 2007, http://calenda.org/193911