AccueilLit, mineur, lit majeur, lit voyageur...

*  *  *

Publié le lundi 19 novembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Le tracé d’écoulement des rivières et des fleuves a évolué ou a été modifié au cours du temps, sous l’influence de facteurs naturels (tectoniques, climatiques, dynamiques fluviales, écologiques, etc.) et de facteurs anthropiques. Les thèmes suivants pourront en particulier être abordés : - modifications de tracés : les types de modifications (forçage, déviation, chenalisation, etc.), les causes directes (anthropiques) ou indirectes (fluctuations climatiques, hydromorphie des sols, etc.), la chronologie, leur importance ; - impact des modifications sur les sociétés riveraines et leur environnement (parcellaires modifiés, nouveaux aménagements de territoires, risques liés à la rivière, infrastructures fluviales en milieu urbain, etc.) ; - perceptions et représentations de ces modifications par les sociétés locales.

Annonce

Rencontre de Liessies

Appel à communications et à posters - cycle Mémoires et cours d’eau

Journée d’étude, jeudi 25 septembre 2008 : Lit mineur, lit majeur, lit voyageur…

Le Xe anniversaire des Rencontres de Liessies a été l’occasion de poser de nouvelles bases en élargissant la thématique jusqu’alors centrée sur techniques et environnement à des perspectives plus globales traitant des rapports des sociétés à l’environnement.
Le comité de pilotage, constitué de chercheurs universitaires (Artois, Lille 1, Valenciennes, Université catholique de Louvain), de représentants d’institutions nationales (INRAP) ou régionales (Conseil Général du Nord, écomusée de Fourmies) réuni le 26 septembre 2007, envisage la mise en place de cycles d’études et de réflexions donnant lieu chaque année à une Journée de rencontres.
Le premier cycle retenu est consacré à Mémoires et cours d’eau. Dans ce cadre, la première Journée de Rencontres en octobre 2008 sera consacrée au thème Lit mineur, lit majeur, lit voyageur.

 Le tracé d’écoulement des rivières et des fleuves a évolué ou a été modifié au cours du temps, sous l’influence de facteurs naturels (tectoniques, climatiques, dynamiques fluviales, écologiques, etc.) et de facteurs anthropiques. Les modifications du réseau hydrographique du Nord de la France, importantes et souvent radicales, sont, depuis plusieurs siècles, essentiellement dues aux actions humaines. Mises en œuvre par les pouvoirs séculiers ou monastiques, elles ont été stimulées, depuis le Moyen Âge, par le développement urbain et les besoins économiques (la force motrice des moulins, l’amélioration de la navigation fluviale). Dans le bassin de l’Escaut, elles ont été facilitées par des débits modérés, des pentes faibles et un relief peu contraignant. A l’époque Moderne, l’industrialisation de la région les a amplifiées et elles se poursuivent encore aujourd’hui avec notamment l’imposant projet d’interconnexion Seine-Nord.
Canalisations (à finalités multiples), déviations et interconnexions se succèdent jusqu’à transformer profondément le tracé et le fonctionnement des cours d’eau (débit, écologie, paysages, etc.), à en modifier sensiblement l’environnement (berges canalisées, transformation des cortéges floristique et faunistiques), voire la qualité de leurs eaux. Parfois, les changements sont si importants que le souvenir même de la rivière ancienne est effacé, son tracé originel devenant l’affaire de spécialistes, géomorphologues, archéologues et historiens.

Les prochaines rencontres de Liessies, ouvertes à toutes les disciplines, porteront sur la question des modifications du tracés des cours d’eau, de leur impact et de leur perception.

Si les communications portant sur le Nord de la France et les bassins versants limitrophes seront privilégiées, cet espace géographique n’est pas pour autant exclusif.

Une attention particulière devra être apportée aux « archives de l’eau », aux différents types de sources (sources écrites, cartographiques, archéologiques, juridiques, sociologiques, géographiques,etc.)
Les thèmes suivants pourront en particulier être abordés :
 - modifications de tracés : les types de modifications (forçage, déviation, chenalisation, etc.), les causes directes (anthropiques) ou indirectes (fluctuations climatiques, hydromorphie des sols, etc.), la chronologie, leur importance ;
 - impact des modifications sur les sociétés riveraines et leur environnement (parcellaires modifiés, nouveaux aménagements de territoires, risques liés à la rivière, infrastructures fluviales en milieu urbain, etc.) ;
 - perceptions et représentations de ces modifications par les sociétés locales.

Les propositions de communications (communication orale ou poster) sont à remettre au plus tard le 30 avril 2008 sous la forme d’un court résumé accompagné des civilités et de la qualité de(s) l’auteur(s).
Contact : fabrice.guizard-duchamp@orange.fr - cbeck16@wanadoo.fr

Lieux

  • Bûcher aux Moines, parc départemental de l'Abbaye de Liessies (Nord)
    Liessies, France

Dates

  • mercredi 30 avril 2008

Mots-clés

  • réseau hydrographique, modification, impact, représentation

Contacts

  • Fabrice Guizard-Duchamp
    courriel : fabrice [dot] guizard-duchamp [at] orange [dot] fr
  • Corinne Beck
    courriel : cbeck16 [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Corinne Beck et Fabrice Guizard-Duchamp ~
    courriel : fabrice [dot] guizard-duchamp [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Lit, mineur, lit majeur, lit voyageur... », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 19 novembre 2007, http://calenda.org/193917