AccueilLe donateur, l'offrande et la déesse

Le donateur, l'offrande et la déesse

Système(s) votif(s) dans les sanctuaires de divinités féminines en Grèce et en Asie Mineure

*  *  *

Publié le dimanche 25 novembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Ce colloque donne l'opportunité à de nombreux spécialistes de religion antique de se rencontrer et de réfléchir ensemble sur un thème de recherche commun, et permet ainsi d'établir des liens en vue de futurs échanges et collaborations scientifiques.

Annonce

Le donateur, l'offrande et la déesse

Ce colloque donne l'opportunité à de nombreux spécialistes de religion antique de se rencontrer et de réfléchir ensemble sur un thème de recherche commun, et permet ainsi d'établir des liens en vue de futurs échanges et collaborations scientifiques. Des chercheurs rattachés à l’Institut Suédois d’Athènes se sont montrés très intéressés pour préciser la réflexion dans le domaine de l’épigraphie et des sources littéraires. L’une des organisatrices du colloque participe déjà à une journée d’étude (« Nilsson Workshop ») à l’Institut Suédois d’Athènes le 1er décembre 2006, sur le thème « définir la dédicace », et ce sera l’occasion de poser clairement les jalons pour un travail commun de plus longue haleine. L’université de Liège en Belgique, avec la revue Kernos, et le centre Louis Gernet (CNRS-EHESS) en France, étant particulièrement actifs dans la recherche sur la religion antique, une série de journées d’étude régulières sera envisagée en collaboration avec ces deux centres de recherche dont plusieurs membres participeront au colloque.

D’autre part, certains membres de HALMA-IPEL qui poursuivent depuis quelques années des recherches sur des offrandes (terres cuites et céramiques) dédiées dans des sanctuaires de divinités féminines en Grèce et en Albanie, ont aussi manifesté leur enthousiasme pour approfondir la réflexion sur les pratiques votives à partir du mobilier archéologique. Des collaborations internationales existent déjà dans ce domaine, d’autres seront très certainement mises en place à la suite de ce colloque. Des débats autour de différents thèmes pourraient alors être envisagés, sous la forme de journées d’étude ou dans le cadre d’ateliers de travail.

____________

Depuis quelques décennies, on assiste à l'émergence d'une nouvelle forme de réflexion
sur le monde religieux antique. Au lieu des anciennes études globales sur un sanctuaire donné, une place est désormais réservée à des analyses plus ponctuelles et transversales, qui combinent perspectives historique, sociologique, archéologique, épigraphique voire
philologique. L'alliance de ces différents champs de recherche, dont les anciennes études sur
les sanctuaires avaient été coupées, permet en effet de mieux saisir la fonction de ces
derniers : en imitant la fameuse question de N. Marinatos « what were Greek Sanctuaries ? »,
on souhaiterait aujourd'hui se demander plus précisément « qu'est-ce qu'un sanctuaire de
divinité féminine en Grèce ? »
L'ambition de ce colloque est d'amorcer un début de réponse, en dégageant les
spécificités votives qui peuvent exister, tant du point de vue du donateur que du type
d'offrande, et bien sûr de la déesse.

Le donateur : Peut-on caractériser les personnes qui font l'offrande ? Les recherches actuelles montrent qu'il est difficile de confondre en un même groupe les pèlerins, les fidèles « locaux » et des donateurs ponctuels. Dans un sanctuaire féminin, quel est le rôle du dédicant ? Est-il d’ailleurs toujours une dédicante ? On aimerait savoir si l'identité de la divinité influe sur le profil du donateur. A partir des sources littéraires et épigraphiques par exemple, il n’est pas impossible de dresser un portrait de la personne qui offre dans un sanctuaire féminin. Les
rituels d'intégration signalent par exemple la présence d’enfants parmi les donateurs. Sont-ils
plus fréquents dans les sanctuaires féminins ? Il serait intéressant d’établir un parallèle entre
les rites menés par les dédicants dans les sanctuaires masculins et dans les sanctuaires
féminins.

L’offrande : A partir des catégories d'offrandes, peut-on déterminer le sexe du donateur ? Son
statut ? Son âge ? Des rituels identiques dans des sanctuaires de déesses différentes induisentelles forcément des offrandes identiques ? Quelles sont les circonstances de l'offrande ? Sans tomber dans un schéma dichotomique figé une étude sur la différence entre une offrande « privée » et une offrande faite dans le cadre d’un rituel officiel et de socialisation
renouvellerait probablement la réflexion sur le phénomène votif. Pour un même sanctuaire,
peut-on ainsi dégager une spécificité selon que l’offrande est apportée au cours d’une
cérémonie officielle ou par un simple particulier ? Dans une perspective diachronique, on s'attachera à « suivre » au fil des siècles des grands types d’offrandes faits à une divinité, dans un sanctuaire précis. Dans une perspective synchronique et donc transversale, l'étude du matériel dédié dans plusieurs sanctuaires féminins permettra de dégager une parenté intéressante entre les offrandes faites à différentes déesses. Enfin, dans une réflexion plus générale, on se demandera s’il existe une réelle opposition entre les sanctuaires des divinités féminines et leurs homologues masculins. La particularité votive se marque-t-elle clairement dans les offrandes ou est-elle nécessairement liée aux donateurs ?

La déesse : Dans le système votif, la déesse arrive en « bout de chaîne », réceptacle obligé pour exprimer la ferveur du dédicant qui lui offre quelque chose. Mais quel rôle joue-t-elle
vraiment ? A-t-elle une influence sur le choix de l'offrande ? Ou au contraire, peut-on
caractériser certaines de ses fonctions et certains de ses traits de personnalité à partir des
offrandes ? Et peut-on imaginer un rôle mineur et purement conventionnel de la divinité ?
D’autre part, il serait intéressant de se pencher sur le phénomène de l'épiclèse : en soi,
elle semble préciser la vocation de la déesse. Mais peut-on déterminer clairement l’origine de
cette vocation ? Mythique, géographique, historique ? Les manifestations de syncrétisme entre deux divinités, par exemple en Asie Mineure, pourraient être examinées tant du point de vue de la fusion éventuelle des rites que du point de vue du rôle de la « nouvelle » divinité. Cette tentative jouerait alors en faveur d’une individualisation extrême des déesses.
_____________________

Programme :

Jeudi 13 décembre 2007

9 h 45 Accueil des participants

10 h 15 Ouverture Jean-Claude Dupas, Président de l’Université Lille 3, Alain Deremetz, Directeur de Halma-Ipel – UMR 8164, Clarisse Pretre (CNRS, Halma-Ipel, Université Lille 3, France), La donatrice, l’offrande et la déesse : actions, interactions et réactions

Thème 1 — Le donateur ou la donatrice ? Définition d’un profil
Modérateur : Yvette Morizot
Maison René Ginouvès, Université Paris-X, France

11 h 00

  • Angelos Chaniotis (All Souls College, Royaume-Uni), From woman to woman: Female voices in dedicatory inscriptions to goddesses
  • François de Polignac (EPHE, Centre Louis Gernet, Paris, France), Le féminin est-il une catégorie perceptible dans les sanctuaires grecs ?
  • Anne Jacquemin (Université Marc Bloch, Strasbourg, France), L’inverse est-il vrai ? Peut-on penser la donatrice dans un sanctuaire masculin ?
  • Kevin Clinton (Cornell University, États-Unis), Donors of Kernoi at the Eleusinian Sanctuary of the Two Goddesses

Discussion

13 h 00 Déjeuner

14 h 45

  • Jacky Kozlowski (Halma-Ipel, Université Lille 3, France), Le fidèle et le personnel religieux. Évolution de la fréquentation de certains Thesmophoria au fil des siècles
  • Gabriella Pironti (Université de Liège, Belgique), Des magistrats, des femmes, une déesse. Autour du culte d’Aphrodite à Corinthe et en Crète

Discussion — Pause

  • Oliver Pilz (Deutsches Archäologisches Institut, Athènes, Grèce), Meaning and Function of Terracotta Relief Plaques Depicting Naked and Dressed Female Figures
  • Markus Kohl (IFEA, Turquie), Les donations édilitaires des femmes de la cour attalide : de la tutelle à l’indépendance ?

Discussion

17 h 30 Cocktail offert par la Mairie de Villeneuve d’Ascq au Château de Flers

Vendredi 14 décembre 2007

8 h 30 Accueil des participants

9 h 00
Thème 2 — Système(s) votif(s) et pratiques cultuelles
Modérateur : Angelos Chaniotis
All Souls College, Royaume-Uni

  • Jens David Baumbach (Oxford University, Royaume-Uni), ‘Speak Votives, …’ - Dedicatory Practice in Hera Sanctuaries
  • Alexandros Mazarakis-Ainian (Université de Thessalie, Grèce), Réflexions sur les systèmes votifs dans les sanctuaires de Kythnos (Cyclades)
  • Alexandra Villing (British Museum, Londres, Royaume-Uni), Mothers, Wives or Virgins? The role of votive offerings in ‘fertility’ cults in the Greek world

Discussion — Pause

  • Natacha Trippé (Université Paris VIII, France), Le rôle des épiclèses dans le système votif : l’exemple local des déesses en Ionie et dans les colonies ioniennes
  • Ian Rutherford (Reading University, Royaume-Uni), A New Face For Dione: The Politics Of Kosmesis (Hyperides, Eux.36)

Discussion

12 h 30 Déjeuner

14 h 00
Thème 3 — Quelle déesse pour quelles offrandes ?
Identification et identité de la déesse
Modérateur : Alexandros Mazarakis-Ainian
Université de Thessalie, Grèce

  • Vinciane Pirenne-Delforge (FNRS, Université de Liège, Belgique), Les offrandes à la Despoina de Gortyne : question de genre, d’âge ou d’autres choses encore ?
  • Jenifer Neils (Cleveland University, États-Unis), Textile Dedications to Female Deities
  • Yvette Morizot (Maison René Ginouvès, Université Paris X, France), Offrandes comparées : autour des vêtements d’Artémis Brauronia
  • Nancy Bookidis (ASCSA, Corinthe, Grèce), Large-scale Terracottas and the Cult of Demeter and Kore in Corinth

Discussion — Pause

  • Francis Croissant (Université Paris I, France), Identification d’une déesse : questions sur l’Aphrodite argienne
  • Jenny Wallensten (Swedish Institute, Athènes, Grèce), Demand and Supply? The Character of Aphrodite in the light of inscribed votive gifts
  • Arthur Muller (Halma-Ipel, Université Lille 3, France), Le tout et la partie. Encore les protomés : représentation des dédicataires ou des dédicantes ?

Discussion

18 h 30 Fin de la session

Samedi 15 décembre 2007

8 h 30 Accueil des participants

9 h 00
Thème 4 — Quelles offrandes pour quelle déesse ? Nature et signification des offrandes
Modérateur : Stéphanie Huysecom-Haxhi
CNRS, Halma-Ipel, Université Lille 3, France

  • Veronika Mitsopoulos-Leon (Institut autrichien, Athènes,Grèce), Votive Offerings for Artemis Hemera (Lousoi): their significance
  • Claudia Wagner (Ashmolean Museum, Oxford, Royaume-Uni), Gifts to the Goddess – the Nature of Dedications on the Acropolis in Athens
  • Catherine Saint-Pierre (Centre Louis Gernet, Paris, France), Offrir l’Orient aux déesses grecques : quelles particularités ?

Discussion — Pause

  • Cécile Durvye (Marne-La-Vallée, France), Du sanctuaire à la sandale : offrandes à l’Aphrodite de Stèsiléos à Délos
  • Uta Kron (Friedrich-Schiller-Universität, Jena, Allemagne), Waffen für die Göttin. Überlegungen zum Phänomen der Waffenweihungen in Heiligtümern weiblicher Gottheiten in Griechenland
  • Jennifer Larson (Kent University, États-Unis), Dedications of weapons and armor in the sanctuaries of goddesses

Discussion
Vinciane Pirenne-Delforge (FNRS, Université de Liège, Belgique), Conclusions

12 h 30 Cocktail déjeunatoire

Lieux

  • Maison de la Recherche, Université Lille 3
    Villeneuve-d'Ascq, France

Dates

  • jeudi 13 décembre 2007
  • vendredi 14 décembre 2007
  • samedi 15 décembre 2007

Mots-clés

  • donateurs, déesses, offrandes, systèmes votifs, sanctuaires, Grèce, Asie Mineure, religions

Contacts

  • Jocelyne Casene
    courriel : jocelyne [dot] casene [at] univ-lille3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Christine Aubry
    courriel : christine [dot] aubry [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le donateur, l'offrande et la déesse », Colloque, Calenda, Publié le dimanche 25 novembre 2007, http://calenda.org/193947