AccueilPratiques comparées de mémorialisation des massacres

*  *  *

Publié le lundi 26 novembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

L’histoire des lieux de massacre et des fosses communes staliniennes reste à écrire. Elle pose violemment à la société russe la question de la place de la répression de 1937-1938 dans la mémoire nationale. Quelle place accorder à ces victimes de la violence stalinienne ? Comment, très concrètement, organiser le nouveau lieu de mémoire ? Pour aborder ces questions, nous avons rassemblé des spécialistes français et russes directement impliqués dans la construction de ces lieux de mémoire. Leur regard sera complété par celui de scientifiques travaillant sur ces questions aussi bien en France qu’en Russie.

Annonce

Pratiques comparées de mémorialisation des lieux de massacre

Journée organisée par Kathy Rousselet (FNSP) et François-Xavier Nérard (Université de Bourgogne) - 7 décembre 2007
Avec le soutien du CERCEC et de l’Ambassade de France en Russie
CERCEC - 44, rue de l’Amiral Mouchez

L’histoire des lieux de massacre et des fosses communes staliniennes reste à écrire. On touche probablement à ce que la grande répression qui s’est abattue sur l’URSS pendant la seconde moitié des années trente a de plus concret. L’histoire de la réapparition de ces lieux et de leur intégration à la mémoire est très hétérogène.
La « découverte » de ces lieux souvent restés secrets depuis des décennies pose violemment à la société russe la question de la place de la répression de 1937-1938 dans la mémoire nationale. Quelle place accorder à ces victimes de la violence stalinienne ? Comment, très concrètement, organiser le nouveau lieu de mémoire ?
Pour aborder ces questions, nous avons rassemblé des spécialistes français et russes directement impliqués dans la construction de ces lieux de mémoire. Cette journée devrait permettre la présentation et la confrontation de leurs expériences.
Leur regard sera complété par celui de scientifiques travaillant sur ces questions aussi bien en France qu’en Russie.

Matinée

9h00-9h15 Accueil des participants. Présentation de la journée (Fr.-X. Nérard, K. Rousselet)

9h15 - 9h55 : Igor Garkavy (Boutovo Tsentr - Moscou) — Tradition et innovation dans la mémorialisation du polygone de Boutovo. [Traduction consécutive]

10h00 - 10h40 : Anatoly Razumov (Bibliothèque nationale de Russie - Saint Pétersbourg) — Levashovo : site officiel et mémorial populaire. [Traduction consécutive]

Discussion

11h00 - 11h20 : Jean-Clément Martin (Université de Paris 1) — Tombes et lieux de mémoire des guerres de l’Ouest (XVIIIe-XXe siècles)

11h25 - 11h45 : Richard Jezierski (Centre de mémoire d’Oradour sur Glane) — De la difficulté à créer un centre de mémoire à Oradour.

Discussion

Après-midi

13h15 -13h55 : Alexandre Vatline (Université de Moscou) — Boutovo, “Golgotha russe” : le regard de l’historien. [Traduction consécutive]

14h00 - 14h20 : Marina Guichard-Crozet (Université Jean Monnet - Saint-Etienne) — Le maquis des Glières aujourd’hui : d’une mémoire endeuillée à l’action culturelle

14h25- 14h45 : Jean-William Dereymez (IEP de Grenoble) — Mémorialisation des massacres du Vercors (juillet 1944) : facteurs, acteurs, vecteurs.

14 h 45 - 15 h 30 : Débat et conclusion

Préinscription nécessaire : memorialisation@orange.fr

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 07 décembre 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Russie, massacres

Contacts

  • François-Xavier Nérard - Kathy Rousselet ~
    courriel : memorialisation [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • François-Xavier Nérard
    courriel : Francois-Xavier [dot] Nerard [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pratiques comparées de mémorialisation des massacres », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 26 novembre 2007, http://calenda.org/193958