AccueilDaniel Arasse, picturalité et photographique

*  *  *

Publié le lundi 03 décembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Ayant consacré la majorité de ses écrits à la peinture, Daniel Arasse s’est également intéressé à la photographie. Cette technique, pratiquée par l’historien lui-même, est constitutive d’un regard dont on a souvent souligné l’importance dans sa méthodologie et son travail d’historien. A partir de sa collection de diapositives on verra d’abord l’influence de sa pratique photographique sur le regard qu’il portait sur les œuvres. Pauline Martin et Maddalena Parise (EHESS)

Annonce

Séminaire Images re-vues

www.imagesrevues.org
Vendredi 21 décembre 2007
Institut national d’histoire de l’art
2 rue Vivienne, 75 002 Paris
16h à 18h,
salle Nicolas-Claude Fabri de Peiresc

Pauline Martin et Maddalena Parise (EHESS)

Daniel Arasse : picturalité et photographique.

Cette séance clôt le cycle de séminaires entamé l’année passée sur Daniel Arasse en lien avec le n°3 d’Images Revues.
Elle sera consacrée au regard croisé que l’historien de l’art a posé sur les médiums pictural et photographique. Ayant consacré la majorité de ses écrits à la peinture, Daniel Arasse s’est également intéressé à la photographie. Cette technique, pratiquée par l’historien lui-même, est constitutive d’un regard dont on a souvent souligné l’importance dans sa méthodologie et son travail d’historien. A partir de sa collection de diapositives on verra d’abord l’influence de sa pratique photographique sur le regard qu’il portait sur les œuvres. D’un point de vue plus théorique, ses livres La Guillotine et l’imaginaire de la Terreur et Le Détail révèlent la marque du “photographique” dans des textes qu’il n’a pas directement consacrés à ce médium. En retour, l’importance du “pictural” – son domaine de prédilection – dans ses analyses de photographies sera également soulignée, particulièrement dans ses écrits sur Andres Serrano. Cet aller-retour entre picturalité et photographique est ainsi symptomatique d’une méthode qui, sans jamais oublier la spécificité historique et matérielle de ses objets, parvenait toujours à dépasser les carcans disciplinaires. Une méthode qui a su problématiser les enjeux provoqués par la position de son propre regard - son anachronisme - dans la tentative de « retrouver les questions » posées par une œuvre d’art.

Lieux

  • INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, 16h à 18h, salle Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
    Paris, France

Dates

  • vendredi 21 décembre 2007

Mots-clés

  • art, Arasse, peinture, photo, théorie, document, visuel

Contacts

  • Montazami Morad
    courriel : montazami [at] hotmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Morad Montazami
    courriel : montazami [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Daniel Arasse, picturalité et photographique », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 03 décembre 2007, http://calenda.org/193978