AccueilLes centres d'interprétation du patrimoine

*  *  *

Publié le mercredi 05 décembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

La valorisation que suggère l’idée même d’interprétation repose sur des aménagements muséographiques singuliers et des médiations particulières. On postule qu’un lieu ou qu’une collection ne font pas tout, et que seules des clés de lecture permettent aux populations de s’en approprier la richesse. Ces journées consacrées aux centres d’interprétations analyseront les différents choix possibles au travers d’études de cas et d’analyse de projets. Il s’agira aussi de mettre en avant les procédures et méthodologies à suivre pour passer du projet à sa réalisation comme son évaluation.

Annonce

Les centres d'interprétation du patrimoine

17 et 18 janvier 2008

Un centre d’interprétation a pour ambition de fournir au public des clés de lecture d’un patrimoine, naturel ou monumental, archéologique ou industriel, voire d’un ensemble urbanistique ou environnemental. Les métiers et leurs savoir-faire sont également concernés dès lors qu’il s’agit, non seulement de transmettre des connaissances aux visiteurs mais aussi de leur faire aimer le patrimoine et transmettre ses valeurs. Si le recours à la notion nord-américaine d’interprétation est diversement répandu - certains acteurs préférant recourir à d’autres dénominations, jugeant que celle-ci est mal connue et appréciée du public -, la méthode qui oriente cette démarche se retrouve de plus en plus fréquemment dans de multiples projets.

La valorisation que suggère l’idée même d’interprétation repose sur des aménagements muséographiques singuliers et des médiations particulières. On postule qu’un lieu ou qu’une collection ne font pas tout, et que seules des clés de lecture permettent aux populations de s’en approprier la richesse. C’est donc un changement de conception qui vise à mettre le public et l’effort de médiation en avant et au cœur de la démarche patrimoniale. L’objet, la collection et même parfois le site, perdent leur pré-éminence dès lors qu’il s’agit de restituer la compréhension d’une histoire, de techniques, ou d’un paysage plus que de donner simplement à voir. De même, l’expérience de visite qui vise à faire éprouver des sensations et des émotions devient aussi importante que la cognition.

Pourtant, la pseudo théorisation proposée par Tilden dans les années 50 en Amérique du Nord a évolué et il n’est pas inutile d’en relire les orientations pour évaluer en quoi les projets contemporains répondent ou s’éloignent de ces conceptions. Ces journées consacrées aux centres d’interprétations analyseront les différents choix possibles au travers d’études de cas et d’analyse de projets. Il s’agira aussi de mettre en avant les procédures et méthodologies à suivre pour passer du projet à sa réalisation comme son évaluation.

___________________

Conception et animation du séminaire: Philippe Poirrier, Serge Chaumier et Daniel Jacobi

Jeudi 17 janvier (14h-18h)

Ouverture du séminaire : cadrage et rappel des enjeux, par Serge Chaumier et Daniel Jacobi

Le centre d’interprétation, études de cas, animée par Serge Chaumier

  • François Aulas, Jean-Paul Vacher, Agence Abaque : étude de cas à partir des centres d’interprétation réalisés ou en cours de réalisation
  • Anik Meunieret, Marie-Andrée Leith, La mise en scène et le statut des objets dans les centres d’interprétations au Canada ; le cas du CDMM
  • Noémie Drouguet, Les centres d’interprétations en Belgique
  • Béatrice Grandchamp , Les CIAP, Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine, l’exemple de Rhône-Alpes

Vendredi 18 janvier

(9h-12h30)

L’interprétation de différents patrimoines , séance animée par Jean-Jacques Boutaud

  • Stéphane Dufour, L'interprétation des lieux historiques
  • Dominique Trouche, Centre d’interprétation de l’Histoire ou mémorial ? L'exemple de Suippes, Centre d'interprétation de la guerre 14-18
  • Sophie Mariot, Les savoirs faire techniques et les Ocres de Roussillon
  • Pauline Grison, Un espace d'interprétation pour les fruits et légumes ?
  • Cécile Gasc, Ludo : Un dispositif d'interprétation pour enfants du site du Pont du Gard

(14h-17H30)

Mettre en place un projet : de la conception-réalisation aux usages, séance animée par Daniel Jacobi

  • Lydiane Estève, Maryline Leroy, Mémoires de Garrigue et le Pont du Gard
  • Fabrice Denise, Le cirque romain d’Arles
  • Aurélie Linxe, Analyse des projets de centres d’interprétation des patrimoines en Bourgogne
  • Yvan Métaud, Le Centre d'interprétation ou Parc Alésia ?
  • Philippe Mathieu, Centre d’interprétation ou Parc d’Alésia… (sous réserve)

Comprendre les espaces naturels : le centre d'interprétation du parc du Pilat

Conclusions du séminaire, par Françoise Fortunet et Philippe Poirrier

Catégories

Lieux

  • Université de Bourgogne - Faculté Chabot-Charny - Amphithéâtre Drouot - 36, rue Chabot-Charny 21000 DIJON
    Dijon, France

Dates

  • jeudi 17 janvier 2008
  • vendredi 18 janvier 2008

Mots-clés

  • patrimoine, centre d'interprétation

Contacts

  • Philippe Poirrier
    courriel : philippe [dot] poirrier [at] u-bourgogne [dot] fr
  • serge chaumier
    courriel : serge [dot] chaumier [at] univ-artois [dot] fr

Source de l'information

  • Poirrier Philippe
    courriel : ppoirrie [at] club-internet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les centres d'interprétation du patrimoine », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 05 décembre 2007, http://calenda.org/193998