AccueilLa dévolution des pouvoirs à l’Écosse et au pays de Galles, 1966-1999

*  *  *

Publié le vendredi 07 décembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

La journée portera sur la dévolution administrative et politique au Royaume-Uni, notamment au pays de Galles et en Écosse à un moment où le Royaume-Uni connaît de profonds bouleversements institutionnels. Mise en place en 1999 dans le cadre du projet de réforme constitutionnel annoncé par le Parti travailliste dès son arrivée au pouvoir en 1997, cette décentralisation des pouvoirs à l'Écosse et au pays de Galles mérite aujourd'hui un premier bilan.

Annonce

La dévolution des pouvoirs à l’Écosse et au pays de Galles, 1966-1999

Sujet au programme du CAPES et de l'Agrégation d'Anglais 2007-2008

Organisé par le CRINI (Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l'Interculturalité) le 26 janvier 2008.

Le 6 mai 1999, vingt ans après les référendums du printemps 1979 qui avaient marqué l’échec des premiers projets de dévolution des gouvernements travaillistes de Harold Wilson et de James Callaghan, avaient lieu les premières élections au Parlement écossais et à l’Assemblée galloise institués par le Parlement de Westminster.

Le programme de dévolution mis en œuvre par le gouvernement travailliste de Tony Blair au lendemain des élections législatives de 1997, trente ans après les premiers succès électoraux des partis nationalistes gallois et écossais, s’inscrivait dans la plus grande réforme constitutionnelle entreprise depuis 1707, date de l’union des parlements écossais et anglais, qui marque la naissance du Royaume-Uni de Grande-Bretagne.

La nature asymétrique des nouveaux dispositifs institutionnels mis en place en Ecosse et au pays de Galles en 1999, dévolution législative dans le premier cas et exécutive dans le second, est avant tout le reflet de dissemblances entre les deux nations en termes de positionnement par rapport à l’Angleterre, et donc également de revendications nationalistes, qui trouvent leurs origines dans l’histoire même de la construction du Royaume-Uni.

Cette décentralisation des pouvoirs a d’ores et déjà fait apparaître des divergences de vues entre les nouvelles instances élues écossaise et galloise et le gouvernement central à Londres et laisse présager des bouleversements dans les rapports entre les deux niveaux de gouvernance.

Liste des intervenants :

  • John Osmond, Director of the Institute of Welsh Affairs, Cardiff ; Honorary Senior Research Fellow with the Constitution Unit, University College, London
  • Claire Charlot, Université de Haute-Bretagne, Rennes
  • Nathalie Duclos, Université de Toulouse-Le Mirail
  • Paul Lees, Université de Nantes
  • Gilles Leydier, Université du Sud Toulon-Var
  • Andrew Lincoln, Université de Bretagne Occidentale, Brest
  • Annie Thiec, Université de Nantes
Infos pratiques :

Adresse :
CIL (Centre International des Langues)
Université de Nantes
Chemin de la Censive du Tertre
BP 81 227
44 312 NANTES Cedex 3
Tél. : 02 40 14 13 90

Responsable :
Annie Thiec

Le programme sera annoncé prochainement.

Plus de détails à l'adresse suivante :
http://www.cil.univ-nantes.fr/1190971318499/0/fiche___actualite/&RH=

Lieux

  • Centre International des Langues (CIL) - Université de Nantes
    Nantes, France

Dates

  • samedi 26 janvier 2008

Contacts

  • Maëlle Brochard
    courriel : communication [dot] crini [at] univ-nantes [dot] fr
  • Sophie Roulier
    courriel : crini [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Maëlle Brochard
    courriel : communication [dot] crini [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La dévolution des pouvoirs à l’Écosse et au pays de Galles, 1966-1999 », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 07 décembre 2007, http://calenda.org/194013