AccueilUn territoire de signes : les manifestations de la symbolique républicaine de la Révolution à nos jours

*  *  *

Publié le dimanche 09 décembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Organisé à l'occasion du cinquantième anniversaire de la Ve République, ce colloque se propose d'interroger les multiples moyens par lesquels la République s'est affichée, au fil du temps, sur tous types de supports. Il entend également mettre en lumière les périodes d'expansion ou d'éclipse de ces marquages républicains, ainsi que le jeu des substitutions lors des changements de régime. Enfin, il examinera dans quelle mesure les gouvernements ou les grandes administrations ont pu suivre, consécutivement ou concomitamment, des politiques différentes en cette matière.

Annonce

Groupe d’Études de la République Symbolique (GERS)
Centre d’Histoire sociale, pôle d'histoire culturelle
UMR 8058 CNRS / Paris I

Appel à communication pour le colloque

Un territoire de signes : les manifestations de la symbolique républicaine de la Révolution à nos jours

Sénat, salle Médicis,
26 et 27 septembre 2008

À l'occasion du cinquantième anniversaire de la Ve République, le GERS organise un colloque ayant pour objet l'histoire et l'actualité de la symbolique républicaine en France. Cette manifestation scientifique s'inscrit dans la lignée des travaux de Maurice Agulhon et des nombreuses études que ceux-ci ont suscité depuis une vingtaine d'années tant dans le milieu des historiens que des historiens de l'art. Elle se propose d'interroger les multiples moyens par lesquels la République s'est affichée, au fil du temps, sur tous types de supports : des en-têtes de documents officiels aux ornements éphémères des célébrations locales ou nationales (inaugurations de monuments commémoratifs, fêtes patriotiques, etc.), de la vaisselle et du mobilier des ambassades de France dans les capitales étrangères aux décors peints ou sculptés des bâtiments publics (ministères, préfectures, mairies, etc.)… Elle entend également mettre en lumière les périodes d'expansion ou d'éclipse de ces marquages républicains, ainsi que le jeu des substitutions lors des changements de régime. Enfin, elle examinera dans quelle mesure les gouvernements ou les grandes administrations ont pu suivre, consécutivement ou concomitamment, des politiques différentes en cette matière.

On s'intéressera aux symboles figurés (représentations de Marianne, bonnets phrygiens, faisceaux de licteurs, etc.) comme aux inscriptions en toutes lettres (« République », « République française » ou son abrégé : le monogramme « RF » ; la devise « Liberté. Egalité. Fraternité »).

Le colloque comportera deux types d'interventions : des tables rondes et des exposés.

Les tables rondes seront les points d’aboutissement de travaux collectifs, conduits sur différents thèmes, et animés par un chercheur. Les thèmes retenus pourraient être les suivants :
  • 1° Présentation des textes réglementant la question des symboles républicains lors des changements de régimes politiques et analyse des pratiques effectives aux mêmes périodes ;
  • 2° Analyse de la symbolique républicaine à des moments emblématiques et exceptionnels : centenaire (1889), cent cinquantenaire (1939) et bicentenaire (1989) de la Révolution, Fêtes de la Victoire (14 juillet 1919), etc. ;
  • 3° Analyse de la symbolique républicaine lors de cérémonies et/ou rituels récurrents : célébrations de la fête nationale, inaugurations d’édifices publics ou de monuments ;
  • 4º Actualité de la symbolique républicaine : mises au point sur la présence du RF et autres symboles dans les édifices publics, sur les imprimés et documents officiels, sur les timbres-poste, billets de banque, monnaies.
Les exposés seront présentés par un ou deux chercheurs, qui proposeront soit des études monographiques, soit des essais de synthèse. Toutes les disciplines sont concernées : l'architecture, la peinture, la sculpture, la gravure, les arts appliqués, les arts décoratifs, le dessin de presse, la caricature, etc.

Les propositions de communication doivent être le résultat d’une recherche originale, s'appuyant sur une documentation de première main, et de nature analytique et interprétative plutôt que purement descriptive. Les communications ne doivent pas avoir été publiées ou présentées à un large public.

On indiquera :
- le nom et le prénom du ou des auteurs ;
- le type d'intervention choisie : table ronde ou exposé ;
- le résumé du projet (de 500 à 1500 signes) ;
- une note de présentation du ou des auteurs (5 lignes).

Elles devront être adressées avant le 31 janvier 2008 à l'adresse suivante :
GERS Bureau 132 Université de Paris I – INHA
2, rue Vivienne -
75002 PARIS

ou par mail à : gers@univ-paris1.fr

Les propositions de communication seront soumises à l’approbation d’un Conseil scientifique. Celui-ci rendra sa réponse au mois de mars 2008.

Gérard MONNIER, Université de Paris-I, coordinateur scientifique

Ont déjà donné leur accord pour participer au Conseil scientifique (en cours de formation) : Mesdames Annette BECKER (Université de Paris X), Catherine CHEVILLOT (Musée d'Orsay), Evelyne COHEN (Université de Paris VII), Armelle LE GOFF (Archives de France), Ségolène LE MEN (Université de Paris X), Antoinette LE NORMAND-ROMAIN (INHA), Messieurs Pascal ORY (Université de Paris I), Dominique POULOT (Université de Paris I), Jean-François SIRINELLI (Sciences Po), Bernard TOULIER (Inventaire Général).

Informations tenues à jour sur le site : http://histoire-sociale.univ-paris1.fr/ rubrique « colloques »

Lieux

  • Palais du Sénat, salle Médicis
    Paris, France

Dates

  • jeudi 31 janvier 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • France, République, symbolique, représentations, histoire

Contacts

  • Gérard Monnier
    courriel : gers [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Marc Le Coeur
    courriel : gers [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Un territoire de signes : les manifestations de la symbolique républicaine de la Révolution à nos jours », Appel à contribution, Calenda, Publié le dimanche 09 décembre 2007, http://calenda.org/194022