AccueilAustralie, mythes et réalités

*  *  *

Publié le lundi 10 décembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Dans le cadre de l’exposition « Australie, mythes et réalités », qui se tient à la Maison des Sciences de l’homme, du 21 janvier au 5 février, à Paris, l’Académie Itinérante des Échanges Arts et Langues Européennes, ou AILAE, organise, avec le soutien du Réseau Asie-Imasie une journée d'études pour explorer les images et les imaginaires que suscite l’Australie, et ce tant en Europe qu’en Australie même.

Annonce

Australie, mythes et réalités


Maison des Sciences de L'Homme, 54 Boulevard Raspail, Paris
Métro Rennes ou Sèvres-Babylone
Journée d'étude mardi 5 février 2008, 9h-18h, salle 214
www.ailae.org
www.reseau-asie.com

L'Académie itinérante des échanges arts et langues européennes, ou AILAE, explore les images et les imaginaires que suscite l’Australie, et ce tant en Europe qu’en Australie même. Les œuvres d’artistes tels Annabel Butler, née en Tasmanie et vivant aujourd’hui en Europe, ou Llewellyn Skye Chapman, dont la parentèle mêle Aborigènes et Européens, articulent en un riche discours visuel, la méditation de l’art occidental et les problématiques de la culture australienne. La réalité australienne éclate dans la collection photographique « Mates » de Kevin Shaw. Cet anthropologue et artiste australien établi dans la région de Kimberley constitue depuis vingt ans plus qu’un album. Ses clichés constituent un contrat social. La population locale a demandé à Kevin Shaw de la mettre en texte et en images. En effet, le Kimberley est menacé par des conditions de vie difficiles, une système de santé médiocre et l’avidité que suscitent ses ressources minières. « Mates » offre un regard extraordinaire sur la vie et l’histoire de populations qui ne veulent pas être cantonnées au rôle de sujets coloniaux, de marginaux, de représentatifs de « l’Autre », ou de bénéficiaires d’un système de protection sociale. Kevin Shaw déclare : « Ces images commémorent la vie. J’espère qu’elles inspireront et motiveront la mise en place d’une écologie durable. Nous détenons le pouvoir de créer une planète paisible où les populations sont prédisposées à aimer et à exprimer de mille manières par leur créativité, la vie. »

Cette journée d'études sur les images et imaginaires que suscite l'Australie est organisée dans le cadre de l’exposition « Australie, mythes et réalités », qui se tient à la Maison des Sciences de l’homme, du 21 janvier au 5 février, 54 boulevard Raspail, Paris.

Thèmes suggérés, liste non exhaustive :

  • Mythe et réalité, catégories post-coloniales
  • Le mythe et la réalité de l’outback et du bush
  • L’identité australienne
  • Les espaces périphériques australiens
  • Culture, art, environnement
  • Les relations des Européens avec l'altérité exotique dans la région spécifique du Pacifique australien
  • La crise de l'interprétation ethnographique en relation spécifique avec les peuples autochtones d'Australie
  • L'exploitation de l'art indigène
  • Les femmes artistes et la société en Australie
  • Peuples et culture en Australie
  • Les arts communautaires en Australie
  • Le rôle des musées et de la conservation aujourd'hui dans l'imaginaire communautaire et/ou dans la construction communautaire
  • L'absence de véritables échanges culturels entre l'Europe et l'Australie et ses raisons
  • Écrits de diaspora

Lieux

  • Maison des Sciences de l'homme, 54 boulevard Raspail, Paris 6e
    Paris, France

Dates

  • mardi 05 février 2008

Mots-clés

  • artistes en Australie, femmes artistes en Australie, représentations sociales, imaginaire

Contacts

  • Viviane Fayaud
    courriel : viviane [dot] fayaud [at] u-picardie [dot] fr
  • Renata Summo-O'Connell
    courriel : rsummooc [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Viviane Fayaud
    courriel : viviane [dot] fayaud [at] u-picardie [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Australie, mythes et réalités », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 10 décembre 2007, http://calenda.org/194027