AccueilFête(s) et horaires nocturnes

*  *  *

Publié le vendredi 14 décembre 2007 par Marie Pellen

Résumé

Quelle est aujourd'hui la place de la fête dans nos sociétés urbaines, en particulier la nuit ? Alors que différents acteurs s’interrogent sur la ville fonctionnant 24h sur 24, la question de la fête et des horaires nocturnes implique de s’interroger sur des sujets connexes tels que les transports de nuit, l’offre culturelle et de loisirs la nuit... L’évolution des pratiques festives apporte des éléments d’explication sur les conflits d’usages entre des habitants et des consommateurs des lieux de nuit.

Annonce

Fête(s) et horaires nocturnes

Colloque

Association Adrénaline

Quelle est aujourd'hui la place de la fête dans nos sociétés urbaines, en particulier la nuit ? Alors que différents acteurs (chercheurs, collectivités publiques, citoyens)s’interrogent sur la ville fonctionnant 24h sur 24, la question de la fête et des horaires nocturnes implique de s’interroger sur des sujets connexes tels que les transports de nuit (nouveaux horaires, nouvelles lignes…), l’offre culturelle et de loisirs la nuit, l’ouverture des équipements publics (salles de sports, bibliothèques, équipements de quartier…), des commerces, et établissements privés permettant les rencontres et les expressions festives… L’évolution des pratiques festives, associée à la concentration des lieux de fête, apporte des éléments d’explication sur les conflits d’usages entre des habitants soucieux de leur tranquillité et des consommateurs des lieux de nuit. Néanmoins, le dialogue entre les principaux acteurs concernés (pouvoirs publics, citoyens, responsables d’établissements privés, organisateurs de soirées, chercheurs…) reste parfois difficile et les occasions de s’exprimer sur ces questions sont rares. Aujourd’hui, la fête est plurielle. Elle est complexe et elle ne peut être abordée d’un seul point de vue. Certes, des actions ont été menées localement pour tenter de répondre aux problèmes observés. Cependant la fête en ville la nuit est devenue « un champ de bataille, de recherche et d’expérimentations » nécessitant qu’une réflexion collective soit engagée. L’association Adrénaline propose ainsi d’entamer les débats en soulevant les questions suivantes au sein de trois ateliers :
  • Atelier 1 : Les pratiques des populations festives nocturnes : quelles sont les caractéristiques de ces différentes populations ? Que recherchent-elles dans leurs pratiques festives ? Quels sont leurs rythmes hebdomadaires travail – études - repos - vie familiale - sorties ? Comment se déplacent-elles ? Comment se caractérisent leurs pratiques festives : relations sociales, lieux privés et/ou publics, musiques, divertissements, drogues, sexualité… ? A quels risques sont-ils conscients d’être confrontés ?
  • Atelier 2 : La législation encadrant l’offre festive nocturne : quelles sont les réglementations en vigueur ? Quelles sont leurs évolutions depuis une dizaine d’années ? Quelle coopération entre les préfectures et les municipalités ? Quelles sont les relations, les pratiques de négociations entre, d’un côté, les collectivités publiques et, d’un autre côté, les acteurs privés ? A quels types d’aménagements des réglementations les négociations qui ont eu lieu ont-elles pu conduire ?
  • Atelier 3 : Les évolutions des pratiques des acteurs privés : comment les établissements privés de vie festive nocturne s’adaptent-elles aux nouvelles réglementations (horaires de fermeture, décret anti-bruit, prévention de l’alcoolisme) ? Les établissements privés peuvent-ils répondre aux nouvelles pratiques festives des populations ? Comment les acteurs associatifs s’adaptent aux évolutions des pratiques festives nocturnes ? Comment la prévention peut prendre en compte, en plus des aspects cognitifs, les enjeux sociaux de la fête ?
Programme du colloque

Vendredi 25 janvier à la Maison du Champ de Mars, cours des Alliés

9h00 : Accueil des participants

9h30 : Ouverture de la journée

10h : Présentation de la synthèse des informations et témoignages collectés par Adrénaline en Bretagne (expériences, évolutions…)

12h15 : Déjeuner

14h : Table ronde
  • Maria Gravari-Barbas, géographe à l’Université d’Angers,
  • Luc Gwiazdzinski, géographe,
  • Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue à l’EHESS,
  • Christophe Moreau, sociologue Université Rennes 2
 
16h -18h : Ateliers de présentation d’expériences
  • Atelier 1 : Les pratiques des populations festives nocturnes
  • Atelier 2 : La législation encadrant l’offre festive nocturne
  • Atelier 3 : Les évolutions des pratiques des acteurs privés
Samedi 26 janvier au CRIJ Bretagne, salle 4bis, cours des Alliés

14h : Restitution et analyse des ateliers par Christophe Moreau

16h : Echanges sur une préfiguration de concertation afin de réfléchir collectivement à des expérimentations de nouveaux horaires nocturnes

17h30 : Eléments de conclusion et perspectives par le président d’Adrénaline

L’association Adrénaline Créée en mars 2006, à la suite des Etats Généraux de la Fête, l’association Adrénaline cherche à initier de nouvelles formes de gouvernance de la gestion publique de la fête. Cette finalité repose sur trois principes méthodologiques : - La production de connaissances objectives sur les pratiques festives (leur contexte et leur évolution), - L’implication des acteurs publics, associatifs et privés avec les citoyens dans une démarche de concertation, - La proposition d’expérimentations de nouvelles pratiques, d’un partage de responsabilités, issues de la réflexion collective. Un certain nombre de thématiques autour de la fête et des pratiques festives ont été définies dans le cadre de ce schéma méthodologique : - La gestion publique des temps sociaux de la fête (Colloque « Fête(s) et horaires nocturnes » en janvier 2008) - Les pratiques de prévention des conduites à risques, notamment de l’ivresse dommageable - Les dispositifs d’accompagnement des projets de fête, notamment pour les nouvelles générations et les esthétiques émergentes - La dimension festive dans les débats sur les projets d’urbanisme et d’aménagement des territoires - Les formes de responsabilités partagées entre responsables publics et organisateurs d’évènements festifs (accords, contrats, chartes…)
Le colloque « Fête(s) et horaires nocturnes » conclue la phase de production de connaissances sur la question de la gestion publique des temps sociaux de la fête, par un temps de restitution, de nouveaux témoignages et d’échanges. Les actes du colloque seront rédigés et diffusés. Adrénaline souhaite ensuite mobiliser tous les acteurs concernés pour mettre en place une concertation afin de réfléchir collectivement à des expérimentations de nouveaux horaires nocturnes sur le territoire régional.
Adresse : Association Adrénaline, 6 allée Raymond Rouault 35000 Rennes Téléphone : 09 62 29 16 41 / 06 34 47 82 43 Courriel : contact@adrenaline.asso.fr www.adrenaline.asso.fr Frais d’inscription : 3 € - Repas le vendredi midi : 8 € (chèque à l’ordre d’Adrénaline)

Lieux

  • Maison du Champ de Mars (cours des Alliés, métro: station Charles de Gaulle)
    Rennes, France

Dates

  • vendredi 25 janvier 2008
  • samedi 26 janvier 2008

Mots-clés

  • fête, horaire nocturne, législation, public

Contacts

  • Droniou Gilles
    courriel : gilles [dot] droniou [at] laposte [dot] net

URLS de référence

Source de l'information

  • Gilles Droniou
    courriel : gilles [dot] droniou [at] laposte [dot] net

Pour citer cette annonce

« Fête(s) et horaires nocturnes », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 14 décembre 2007, http://calenda.org/194066