AccueilBelgique-Congo. Enjeux d'histoire - Enjeux de mémoire

*  *  *

Publié le lundi 17 décembre 2007 par Marie Pellen

Résumé

Des historiens, anthropologues et psychosociologues belges, canadiens, congolais, français, italiens et martiniquais participeront au colloque. Ils vont se pencher sur le rapport fascinant et souvent passionnant entre l’histoire coloniale et la mémoire coloniale.

Annonce

Belgique-Congo. Enjeux d'histoire - Enjeux de mémoire

Colloque

Les jeudi 31 janvier et vendredi 1er février 2008, le Centre d'études et de documentation guerre et sociétés contemporaines (CEGES) à Bruxelles organise, en partenariat avec le département d’histoire de l’Università della Calabria, un colloque “Belgique-Congo. Enjeux d’histoire – Enjeux de mémoire”.

Présentation

À divers égards, la Belgique apparaît comme un laboratoire extrêmement productif en matière d’histoire coloniale. L’exposition « Le temps colonial » organisée par le Musée de Tervuren en 2005, le film de Peter Bate « Le roi blanc, le caoutchouc rouge et la mort noire » ou encore la commission Lumumba en 2001 ont été autant d’occasions pour se pencher publiquement sur le passé colonial de la Belgique. Parallèlement, les études sur l’histoire coloniale se sont multipliées, toutes disciplines confondues.

À travers ce passé colonial, la question des rapports entre histoire et mémoire se veut omniprésente. Comment les chercheurs, les acteurs et la société civile se positionnent-ils par rapport à ce passé ? Comment s’inscrivent les recherches sur la mémoire dans l’historiographie coloniale ? Les débats belges et congolais s’inscrivent-ils dans la droite ligne de débats similaires dans d’autres sociétés européennes et leurs anciennes colonies ?

À travers une approche pluridisciplinaire qui donnera notamment la parole à des historiens, des anthropologues et des psychosociologues, le colloque se propose non seulement comme un moment de réflexion mais également comme l’occasion de faire un premier bilan des thématiques abordées et des méthodologies appliquées pour traiter de la problématique mémorielle. Quatre thèmes essentiels sont envisagés pour amorcer cette réflexion :

  1. L’inscription de la mémoire coloniale dans une perspective globale : historique, historiographique, politique et institutionnelle. La séance qui y sera consacrée offrira l’occasion de faire le point grâce aux contributions d’experts internationaux.
  2. Les acteurs de la mémoire coloniale. Étant donné que tous les acteurs du passé colonial n’éprouvent pas le besoin de témoigner, quels sont ceux qui font la démarche ? Peut-on considérer qu’ils sont représentatifs ? Sur quels sujets témoignent-ils et à partir de quand se sont-ils exprimés ?
  3. Les supports de la mémoire. Les différents groupes ont utilisé des supports variés pour s’exprimer : la littérature, le support audiovisuel, le témoignage oral, les revues associatives, les expositions, etc. Que révèlent-ils ?
  4. Les enjeux controversés. Le passé colonial est actuellement l’objet d’une relecture à la fois sereine et controversée. Pourquoi l’omniprésence de certaines questions ? Comment transformer ces controverses en questions d’histoire ?

Programme

Jeudi 31.01.2008

09.00
Mot de bienvenue et introduction par les organisateurs Rudi Van Doorslaer (SOMA-CEGES) et Carlo Carbone (Università della Calabria)

09.45
Première partie: L’inscription de la mémoire coloniale dans une perspective globale
présidée par: Guido Gryseels

  • De historiografie van het Belgisch kolonialisme in Congo (Guy Vanthemsche – Vrije Universiteit Brussel)
  • La Belgique dans les regards congolais sur le passé: de l’histoire à la mémoire (Bogumil Jewsiewicki – Université Laval, Canada)
  • Coffee break / pause café / koffiepauze
  • L’historien et la mémoire en Belgique: je t’aime moi non plus? (Philippe Raxhon – Université de Liège)
  • Discussion / discussion / discussie

12.30
Lunch / déjeuner / middagmaal

13.30
Deuxième Partie: Les acteurs de la mémoire coloniale
présidée par: Isidore Ndaywel è Nziem

  • «Colonial…et fier de l’avoir été!». Autopsie d’une communauté en marge de son temps (Florence Gillet – SOMA-CEGES)
  • Mémoire subjective/mémoire collective. Les anciens du Congo et le débat public sur le colonialisme (Rosario Giordano – Università della Calabria)
  • Het verloren paradijs”. De herinneringen van de kinderen van de kolonialen (Peter Verlinden – Vlaamse Radio- en Televisieomroep)
  • Eurafricains coloniaux en Belgique: la mémoire du non-vécu (Bambi Ceuppens – Katholieke Universiteit Leuven)
  • Coffee break / pause café / koffiepauze
  • Le métissage colonial eurafricain: mémoires croisées, histoires volées (Lissia Jeurissen – Université de Liège)
  • La mémoire coloniale des résidents belges, grecs et italiens au Katanga (Benjamin Rubbers – Université libre de Bruxelles)
  • Évolution de l’historiographie congolaise: de l’indépendance à nos jours (Isidore Ndaywel è Nziem – Université de Kinshasa. Université de Paris I – Sorbonne)
  • La mémoire des habitants de Lubumbashi: période coloniale et postcoloniale (Donatien Dibwe dia Mwembu – Université de Lubumbashi)
  • Discussion / discussion / discussie

18.00-19.30
“La mémoire sociale des anciens coloniaux”: films et témoignages

Vendredi 01.02.2008

09.30
Troisième Partie: Les supports et lieux d’expression de la mémoire
chaired by – présidée par – voorgezeten door: Bogumil Jewsiewicki

  • Imaginaires de la colonie. Analyse sémio-pragmatique de «documentaires» consacrés à l’histoire de la colonisation. De Boula Matari à Congo River (1984-2006) (Nathalie Tousignant – Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles)
  • Mémoire coloniale, production romanesque et institution littéraire en Belgique francophone: essai d’un bilan (Pierre Halen – Centre de recherche sur la littérature des voyages, Metz)
  • Coffee break / pause café / koffiepauze
  • Leopold II, paradigme de la violence d’État. Hier et aujourd’hui (Michel Dumoulin – Université catholique de Louvain)
  • Terugkijken naar de Belgische kolonisatie in Centraal-Afrika of de moeilijke ontmanteling van het koloniaal propagandadiscours in Belgische film- en tv-producties (1960-2006) (Guido Convents – SIGNIS)
  • Discussion / discussion / discussie

12.30
Lunch / déjeuner / middagmaal

14.00
Quatrième Partie: Les débats autour du passé colonial
présidée par: Rudi Van Doorslaer

  • La mémoire collective de l’action coloniale belge sous Léopold II: une approche psychosociale (Laurent Licata – Université libre de Bruxelles)
  • Het geheugen van Congo. De koloniale tijd. Tentoonstelling en sensibiliseringsproject van het Koninklijk Museum voor Midden-Afrika (Guido Gryseels – Koninklijk Museum voor Midden-Afrika, Tervuren)
  • Les voies d’une mise-en-récit muséal du passé colonial. Réflexions autour des premières ébauches de rénovation du Musée royal de l’Afrique centrale (Aurélie Roger – Université de la Martinique)
  • Coffee break / pause café / koffiepauze
  • La figure de la victime dans les rapports post-coloniaux. Quel rôle pour l’État? (Valérie Rosoux – Université catholique de Louvain)
  • De Lumumba-commissie: tussen wetenschap en politiek (Emmanuel Gerard – Katholieke Universiteit Leuven)
  • Discussion / discussion / discussie

17.00-17.30
Conclusions
Emmanuel Gerard

Informations et inscription

Inscription: 2 jours: 25 €, 1 jour: 15 € (s.v.p. précisez le jour).

Paiement : sur le compte du CEGES (Square de l’Aviation 29 à 1070 Bruxelles) 679-2004500-92 (code IBAN: BE12 6792 0045 0092, code BIC: PCHQBEBB) avant le 30 janvier, avec la mention « colloque » suivie de votre nom.

Pour les étudiants : 2 jours : 16 €, 1 jour : 10 € (s.v.p. précisez le jour).

L’inscription donne droit à la participation au colloque (avec traduction simultané Nl/Fr), les résumés des communications, et aux pauses café. Le déjeuner n’est pas inclus. Informations pratiques : www.cegesoma.be. Inscription : mathieu.vanhaelewyn@cegesoma.be ou 02-556 92 28.

Lieux

  • CEGES (salle de conférence), Square de l'Aviation 29, 1070 Bruxelles (Belgique)
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • jeudi 31 janvier 2008
  • vendredi 01 février 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • mémoire, colonialisme, postcolonial, Afrique, Congo, Belgique, décolonisation, colons, congolais, métissage

Contacts

  • Mathieu Vanhaelewyn
    courriel : mathieu [dot] vanhaelewyn [at] cegesoma [dot] be

Source de l'information

  • Mathieu Vanhaelewyn
    courriel : mathieu [dot] vanhaelewyn [at] cegesoma [dot] be

Pour citer cette annonce

« Belgique-Congo. Enjeux d'histoire - Enjeux de mémoire », Colloque, Calenda, Publié le lundi 17 décembre 2007, http://calenda.org/194075