AccueilNouvelles technologies du soi, mobilités et (co-)constructions identitaires

*  *  *

Publié le mercredi 19 décembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Cet appel à contributions pour publication s’intéressera aux apports des nouvelles technologies dans l’expression et la construction des identités d’individus en mobilité physique et virtuelle (date limite: 1.3.2008)

Annonce

Appel à contributions

Date limite de réception des résumés : 1.3.2008

Nouvelles technologies du soi, mobilités et (co-)constructions identitaires.

Directeur de la publication:
Fred Dervin, enseignant-chercheur,
Département d’études françaises, Université de Turku, Finlande
(e-mail: freder@utu.fi)

Argumentaire

L’hypermobilité physique comme virtuelle qui touche les individus contemporains conduit à multiplier les récits et discours sur les rencontres avec les autres, mais aussi avec soi-même. Qu’ils soient issus de migrants, membres de diasporas, réfugiés, personnes en mobilité à court ou long-terme, résidents virtuels, internautes, etc., ces témoignages sont transmis à travers différents média et espaces personnels et publics: du simple coup de téléphone au site internet et à l’e-mail, ou à travers des autobiographies, des témoignages écrits et oraux, des articles de presse, des documentaires, etc. L’avènement de nouveaux espaces relationnels tels que ceux proposés par les Webs 2.0 et 3.0 (weblogs, podcasts, vidéocasts, Facebook, Second Life, Youtube...) offre la possibilité à la fois de faire partager ses expériences de mobilité au quotidien et de construire son soi face à/avec des millions d’interlocuteurs potentiels et ce, de manière multimodale. La présence de ces témoignages de mobilité, qui s'apparentent à des actes de confession, donne accès à des données intéressantes et inédites dans plusieurs langues et cela, de façon illimitée. Ces témoignages méritent une attention particulière, de nouvelles réflexions et mises à jour car, selon les prévisions et les avancées technologiques d’année en année, ils vont être amenés à se multiplier.

Ces espaces relationnels trouvent leur place parmi les quatre technologies de base définies par Michel Foucault (1988), plus précisément dans les technologies du soi dont Foucault a traité dans ses cours au Collège de France au début des années 80. De nombreux points communs sont ainsi identifiables entre les technologies décrites par Foucault lorsqu’il passe en revue le “connais-toi toi-même” de la Grèce Antique ou les Confessions de la Chrétienté et les nouvelles formes de mise en récit du soi du cyberespace. Les nouvelles technologies permettent à la fois de rendre public le soi et de le travailler avec ses 'fidèles': ses compagnons résidents de métavers (Second Life) mais aussi ses lecteurs (par ex. sur un blog) ou ses auditeurs (cas du podcast). Avec la rapidité d’accès et les généreuses capacités de stockage de ces technologies et des outils qui les assistent (lecteurs mp3, ordinateurs portables, iPhones, clés USB), les possibilités de mise en scène de soi sont devenues illimitées.

Cet appel à contributions s’intéressera donc aux apports des nouvelles technologies dans l’expression et la construction des identités d’individus en mobilité physique et virtuelle. Basées sur des cas de mobilités à court (expatriés, homes d’affaires, stagiaires, étudiants en échange...) et long terme (migrants, réfugiés, exiles...) ; inter-, intranationales, comme transnationales, les contributions pourront traiter des problématiques suivantes:

- Quelles sont les spécificités des (co-)constructions du soi par le biais des nouvelles technologies? Comment ces technologies contribuent-elles à présenter le soi?

- En quoi diffèrent-elles en ce sens des technologies du soi plus ‘classiques’?

- Que dit-on du soi? Comment le dit-on? Comment le construit-on ou le met-on en scène? Avec qui? Pour qui? Et pourquoi?

- Trouve-t-on des signes de manipulation de soi dans les discours et les collages identitaires?

- Quels mythes de l’identité sont identifiables dans les productions sur le soi?

- Quelle est la place de l’interlocuteur (fictif ou réel, identifiable ou non) et des groupes (cf. les communautés-crochets de Z. Bauman) dans ces constructions?

- Comment l’Autre, partie intégrante du soi, est-il construit?

- Qu’apporte l’ensemble des constructions du soi au simple visiteur, lecteur, spectateur ou auditeur en termes de réflexions sur eux-mêmes?

- Quels problèmes semblent émerger de l’utilisation et de l'ethnographie de ces nouvelles technologies du soi (éthique, psychologie, relationnel, interculturel...)?

Les articles adopteront des réflexions théoriques et pourront proposer des analyses de corpus issues de la linguistique, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, etc. On pourra également croiser les corpus et comparer des données issues de divers contextes de mobilité.

Soumission des résumés de propositions

Un résumé de 350 mots environ devra parvenir au directeur de la publication pour le 1.3.2008 à l’adresse suivante: freder@utu.fi (les décisions vous parviendront le 15.3.2008). Le résumé de la proposition précisera les attaches théoriques, et les problématiques. On présentera éventuellement une courte description d’un corpus et des outils d’analyse ainsi qu’une bibliographie de base. La proposition comprendra également: nom, affiliations, e-mail, quelques lignes sur l’auteur et une petite liste de publications principales.

Date limite de réception des articles: le 1.9.2008.

Les articles seront publiés par un éditeur francophone et devront être rédigés aux normes de la maison d’éditions. Celles-ci vous seront communiquées après le 15.3.2008.

Dates

  • samedi 01 mars 2008

Mots-clés

  • technologies du soi, Webs 2.0 et 3.0, identités, mobilité

Contacts

  • Fred Dervin
    courriel : fred [dot] dervin [at] helsinki [dot] fi

URLS de référence

Source de l'information

  • Fred Dervin
    courriel : fred [dot] dervin [at] helsinki [dot] fi

Pour citer cette annonce

« Nouvelles technologies du soi, mobilités et (co-)constructions identitaires », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 19 décembre 2007, http://calenda.org/194090