AccueilLe comte Harry Kessler : penser l'Europe à travers les arts

*  *  *

Publié le samedi 22 décembre 2007 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Dans le cadre de l’exposition Lovis Corinth (1858-1925), le Centre allemand d’histoire de l’art, le Département d’histoire de l’art de l’Université Paris I et le Musée d’Orsay organisent un colloque international au sujet d’un des grands médiateurs artistiques franco-allemands à l’époque de l’Empire allemand et de la République de Weimar. Le comte Harry Kessler (1868-1937) a tout mis en œuvre pour resserrer les liens artistiques entre les avant-gardes allemandes et françaises.

Annonce

Le comte Harry Kessler : penser l'Europe à travers les arts

Colloque international, 15 et 16 avril 2008

Auditorium du Musée d’Orsay
Le colloque est accompagné par une exposition documentaire, Portraits d'un Bon Européen. Le comte Harry Kessler (1868-1937), conçue par le Centre allemand d'histoire de l'art en collaboration avec le Goethe Institut de Paris, les Archives de la littérature allemande à Marbach et l'Ecole nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, Bruxelles, à la Galerie Condé.
Organisé par le Centre allemand d'histoire de l'art (Paris) et le département d'Histoire de l'art de l'université Paris I Panthéon-Sorbonne

Musée d'Orsay
auditorium niveau -2

Les communications dont le titre n'est pas traduit en français, se feront en langue allemande, sans traduction simultanée

Le comte Harry Kessler (1868-1937) a tout mis en œuvre pour resserrer les liens artistiques entre les avant-gardes allemandes et françaises. Il fut historien de l’art, directeur du musée de Weimar, collectionneur et mécène, éditeur et publiciste. En tant qu’instigateur et vice-président de l’Association des artistes allemands (Deutscher Künstlerbund), Kessler entretenait des relations très étroites avec Lovis Corinth, qui en fut un des co-fondateurs. D’autres dimensions ont encore façonné l’existence de Kessler : il convient de rappeler son rôle d’homme politique et de diplomate, mais également les conditions politiques et sociales qui ont à la fois encadré et limité son action. Les activités de Kessler ne s’arrêtaient pas là, puisque son engagement était orienté aussi vers la littérature et la musique, conviées à rentrer elles aussi dans un vivant dialogue avec les beaux-arts. S’inspirant comme tant d’autres esprits éclairés de sa génération de la pensée du « bon Européen » de Nietzsche, la réflexion et les activités du comte Harry Kessler demeurent intellectuellement stimulantes et seront au cœur des questions soulevées par le colloque.

Section I "Politique et culture"

mar 15 avril 2008 - 10h00
Musée d'Orsay
auditorium niveau -2

Président de séance : Andreas Beyer (Université de Bâle, directeur désigné du Centre allemand d'histoire de l'art)

10h15 La double identité de Kessler: modernité internationale et affinité avec la Prusse, par Françoise Forster-Hahn (University of California at Riverside)

10h40 Lovis Corinth, le comte Harry Kessler et la création de l'Association des Artistes allemands, par Julia Drost (Centre allemand d'histoire de l'art, Paris)

11h05 Discussion

11h30 Pause

11h50 "Nul n’est prophète chez soi" : Kessler et l'internationalisation de l'art, par Béatrice Joyeux-Prunel (Ecole Normale Supérieure, Paris)

12h 15 Kessler und die staatliche Kunstpolitik der Weimarer Republik, par Kristina Kratz-Kessemeier (Berlin)

12h40 Discussion

Section II "Littérature et arts"

Musée d'Orsay
auditorium niveau -2

Président de séance : Jean-Marie Valentin (Université Paris IV-Sorbonne)

14h30 Über Kesslers Rolle bei der Entstehung einer Literatur der Moderne, par Roland Kamzelak (Deutsches Literaturarchiv, Marbach)

14h5 Agent de soi-même ou médiateur politique? Kessler et la Russie littéraire, par Dina Gusejnowa (Peterhouse, Cambridge)

15h20 Discussion

15h40 Pause

16h00 Kessler et Gide, par Eric Darragon (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

16h25 "On ne peut comprendre Nietzsche qu’en tant que poète" Kessler et le projet d'un art nietzschéen, par Alexandre Kostka (Université de Cergy-Pontoise, Centre allemand d'histoire de l'art)

16h50 Discussion

Section III "Kessler, collectionneur et médiateur artistique"

mer 16 avril 2008 - 10h00
Musée d'Orsay
auditorium niveau -2

Président de séance : Eric Darragon (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

10h00 Die Politik des Selbstentwurfs. Das Wirken Harry Graf Kesslers im Spiegel seiner Sammeltätigkeit, par Beatrice von Bismarck (Hochschule für Grafik und Buchkunst, Leipzig)

10h25 Kessler et le néo-impressionnisme, par Michael Zimmermann (Katholische Universität Eichstätt)

10h50 Discussion

11h10 Pause

11h30 Kessler et les arts décoratifs, par Jean-Louis Gaillemin (Université Paris IV-Sorbonne)

11h55 Kessler et Henry van de Velde, par Priska Schmückle von Minckwitz (Hambourg)

12h20 Discussion

Section IV "Kessler et ses artistes"

Président de séance : Jean-Paul Bouillon (Université de Clermont-Ferrand)

14h30 Kessler et Rodin, par Antoinette Le Normand-Romain (INHA, Paris)

14h55 Kessler et Maillol, par Ursel Berger (Kolbe Museum, Berlin)

15h20 Discussion

15h40 Pause

16h00 Kessler et Maurice Denis, par Carina Schäfer (Paris)

16h25 Kessler et Dada Berlin, une liaison improbable, par Philippe Dagen (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

16h50 Discussion

Exposition
Goethe Institut
Galerie Condé
31 rue Condé
75006 Paris
(M° Luxembourg ou Odéon)
du 10 avril au 3 mai 2008
entrée libre
ouverture les jeudis et les vendredis de 14h à 19h et le samedi de 14h à 18h

Contact
Centre allemand d'histoire de l'art
Dunja Houelleu
+33 1 42 60 67 82
dhouelleu@dt-forum.org

Lieux

  • Auditorium du Musée d’Orsay
    Paris, France

Dates

  • mardi 15 avril 2008
  • mercredi 16 avril 2008

Mots-clés

  • histoire de l'art

Contacts

  • Dunja Houelleu
    courriel : dhouelleu [at] dhi-paris [dot] fr

Source de l'information

  • Frédéric Bußmann
    courriel : fbussmann [at] dt-forum [dot] org

Pour citer cette annonce

« Le comte Harry Kessler : penser l'Europe à travers les arts », Colloque, Calenda, Publié le samedi 22 décembre 2007, http://calenda.org/194113