AccueilGenre, féminisme et valeur de l'art

Genre, féminisme et valeur de l'art

Autour du numéro 43 des Cahiers du Genre

*  *  *

Publié le vendredi 04 janvier 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Alors que les études sur le genre, en France, commencent à susciter un intérêt certain dans quasiment toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, l’histoire de l’art peine à s’ouvrir aux questionnements et outils méthodologiques ou conceptuels issus des recherches féministes. Les lieux de recherche où sont abordées les problématiques de genre, la théorie féministe ou même la place des femmes (comme créatrices, mécènes, spectatrices, etc.) en histoire de l’art, en esthétique ou en arts plastiques demeurent rares, bien que la demande exprimée par les étudiant-e-s se fasse croissante.

Annonce

Genre, féminisme et valeur de l'art

Alors que les études sur le genre, en France, commencent à susciter un intérêt certain dans quasiment toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, l’histoire de l’art peine à s’ouvrir aux questionnements et outils méthodologiques ou conceptuels issus des recherches féministes. Les lieux de recherche où sont abordées les problématiques de genre, la théorie féministe ou même la place des femmes (comme créatrices, mécènes, spectatrices, etc.) en histoire de l’art, en esthétique ou en arts plastiques demeurent rares, bien que la demande exprimée par les étudiant-e-s se fasse croissante.

Cette journée d’étude, à la suite du numéro « Genre, féminisme et valeur de l’art » des Cahiers du Genre, a donc pour objectif de mettre en perspective les recherches françaises et anglo-américaines sur le genre et les arts plastiques, en partant de la notion de valeur, qui se révèle centrale dès que l’on tente d’approcher l’art dans une perspective genrée et qui est, dès le début des années 1970, au cœur de la réflexion fondatrice de Linda Nochlin dans ce domaine. La question de la valeur se pose notamment face à la nécessité de transmission et induit, dans ce cadre, un travail de déconstruction susceptible de faire vaciller sur leurs bases autant l’Art que son Histoire. Il n’est, dès lors, guère étonnant que le genre, en tant qu’il remet en cause la nature censément universelle de tant d’intérêts identitaires, esthétiques ou scientifiques, ait été si peu relayé dans la réflexion sur la création artistique.

Cependant, comment éviter que la critique du canon n'amène la constitution d'une "autre" corpus de théories, d'oeuvres ou d'artistes, critique certes, mais qui reproduirait des logiques d'exclusion contenues dans tout processus de canonisation? Peut-être un premier pas serait-il de prendre conscience, pour mieux s'en défier, de la nature performative et "située" du discours canonisant en art?

Le 14 janvier 2008 à l'Institut national d'histoire de l'art
Auditorium, galerie Colbert
2 rue Vivienne - 75002 Paris

Contact :

Danièle Senotier, Cahiers du Genre
59-61 rue Pouchet - 75849 Paris cedex 17
tél. : 01 40 25 11 65
mél : daniele.senotier@gtm.cnrs.fr

Programme

Matin

9h-9h30 - Introduction par les coordinatrices du numéro : Séverine Sofio, Perin Emel Yavuz et Pascale Molinier

9h30-10h30 - Griselda Pollock (historienne de l’art, Université de Leeds)
À propos de son dernier ouvrage : Encounters in the Virtual Feminist Museum

10h30-11h - Pause

11h-12h30 - Table ronde

présidée par Catherine Marry (sociologue CNRS, Centre Maurice Halbwachs) avec la participation de :

  • Laurent Jeanpierre (sociologue, Institut d’études politiques de Strasbourg)
  • Sandra Laugier (philosophe, Université de Picardie - Jules Verne)
  • Bernard Marcadé (historien et critique d’art)
  • Delphine Naudier (sociologue CNRS, Cultures et sociétés urbaines)
  • Michèle Riot-Sarcey (historienne, Université Paris 8)

Après-midi

14h30-15h30 - Maria Antonietta Trasforini (sociologue de l’art, Université de Ferrare)
Chercher les femmes artistes... Questions théoriques et méthodologiques

15h30-16h - Pause

16h30-17h30 - Intervention, sous forme de dialogue, de Liliana Angulo Cortés (plasticienne, Colombie)  et de Mélanie Perrier (plasticienne, France) autour de leurs travaux respectifs

17H30 - Cocktail

_________________

Griselda Pollock interviendra également au séminaire ACEGAMI (Analyse Culturelle et Études de Genre / Art, Mythes et Images) :
le vendredi 11 janvier 2008 (17h à 19h) au CEHTA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.
Contact : annecreissels@freesurf.fr

Lieux

  • Institut national d'histoire de l'art - Auditorium, galerie Colbert - 2 rue Vivienne - 75002 Paris
    Paris, France

Dates

  • lundi 14 janvier 2008

Mots-clés

  • genre, histoire de l'art, féminisme, valeur

Contacts

  • Danièle Senotier
    courriel : daniele [dot] senotier [at] gtm [dot] cnrs [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Perin Emel Yavuz
    courriel : pe [dot] yavuz [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Genre, féminisme et valeur de l'art », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 04 janvier 2008, http://calenda.org/194133