Accueil Les images scientifiques, de leur production à leur diffusion

*  *  *

Publié le dimanche 06 janvier 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Le choix du pluriel, « les images scientifiques », vise à souligner d’emblée la variété des entités que l’on désigne au moyen de cette expression : dessins d’objets lithiques, diagrammes logiques, micrographies de nanotubes de carbone, images de simulation de galaxies, etc. L’objectif central de ces journées d’études est d’établir un bilan sinon de toutes, du moins de quelques approches actuelles appartenant à des champs disciplinaires distincts : philosophie, sciences de l’information et de la communication (au sein desquelles on peut intégrer la sémiotique), sociologie, histoire. Sans présager des résultats, on se demandera dans quelle mesure les concepts opératoires et les méthodes élaborés par les uns et par les autres sont transférables et on tentera d’évaluer la pertinence épistémologique de telles opérations de transfert.

Annonce

Journées d’études pluridisciplinaires :

Les images scientifiques, de leur production à leur diffusion

24-25 janvier 2008, IRIST-Université Louis Pasteur- Strasbourg 1

Le choix du pluriel, « les images scientifiques », vise à souligner d’emblée la variété des entités que l’on désigne au moyen de cette expression : dessins d’objets lithiques, diagrammes logiques, micrographies de nanotubes de carbone, images de simulation de galaxies, schémas de montage d’un appareillage, etc. Une des difficultés liées à l’étude des images scientifiques réside par conséquent dans le choix de la bonne échelle d’analyse : comment définir des objets aussi divers, en tenant compte de surcroît des spécificités de leurs modes de production et de diffusion, ainsi que des pratiques expérimentales auxquels ils donnent lieu ?

L’objectif central de ces journées d’études est d’établir un bilan sinon de toutes, du moins de quelques approches actuelles appartenant à des champs disciplinaires distincts : philosophie, sciences de l’information et de la communication (au sein desquelles on peut intégrer la sémiotique), sociologie, histoire. Sans présager des résultats, on se demandera dans quelle mesure les concepts opératoires et les méthodes élaborés par les uns et par les autres sont transférables et on tentera d’évaluer la pertinence épistémologique de telles opérations de transfert.

Lieu
Salle du Conseil
Pôle Européen de Gestion et d’Economie (PEGE)
61, avenue de la Forêt Noire
67000 Strasbourg
Contact : catherine.allamelraffin@gersulp.u-strasbg.fr

_____________________

Programmme

1ère journée

14h-14h10
Allocution de bienvenue

14h10-14h50
Vincent Israël-Jost (École Nationale Supérieure des Télécommunications, Paris)
« Analyse des images biomédicales par le concept d'observation »

14h50-15h30
Catherine Allamel-Raffin (Université Louis Pasteur, Strasbourg)
« Analyse comparative des images produites en physique et en pharmacologie »

15h30- 16h10
Luc Desnoyers (Université du Québec à Montréal)
« Les images de la communication scientifique: d'une approche ergonomique à un essai de taxonomie »

16h10- 16h30 : Pause

16h30 -17h10
Igor Babou et Joëlle Le Marec (Ecole Normale Supérieure, Lettres et Sciences humaines, Lyon)
« Les banques d'images scientifiques : pratiques de communication professionnelle et processus d'autonomisation »

17h10- 17h50
Maria-Giulia Dondero (FNRS/Université de Liège)
« L’enquête sur le temps et sa représentation : les cas de l’astronomie et de l’archéologie »

17h50-18h30

Martha Fleming (Institut Max Planck, Berlin)
« Painting by numbers : images, data and the mathematical sublime in the late 20th century astrophysics »

2ème journée

8h45-9h
Ouverture de la journée

9h-9h40
Jacques Fontanille (Université de Limoges)
« Le rôle des visuels dans un article de revue scientifique. Etude de cas. »

9h40-10h20
Anouk Barberousse, (CNRS, Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques)
« Dessin et hypothèses : un exemple morphogénétique »

10h20-10h40 Pause

10h40-11h20
Francis Edeline (Université de Liège)
« Comment traduire une représentation spatiale en représentation linguistique ? Contribution de la théorie des graphes »

11h20- 12h
Jean-Marie Klinkenberg (Université de Liège)
« Comment traduire une représentation linguistique en représentation spatiale ? »

12h-14h  Repas

14h-14h40
Anne Geslin (Université de Limoges)
« Bleue comme une orange »

14h40-15h20
Martina Merz (Université de Lucerne)
« Images en contexte: le cas des nanosciences »

15h20-15h40  Pause

15h40-16h20 :
Gabrielle Ehret (CNRS, Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg)
« Les images en microscopie électronique en transmission : obtention des images et artefacts »

16h20-17h
Jeanne Ayache (CNRS, Institut Gustave Roussy/ UMR 8126 Interactions Moléculaires et Cancer / Laboratoire de Microscopie Moléculaire et Cellulaire)
« De l’image à la fonction »

17h- 17h15
Clôture des journées d’études

Lieux

  • Salle du Conseil / Pôle Européen de Gestion et d’Economie (PEGE)/ 61, avenue de la Forêt Noire /67000 Strasbourg
    Strasbourg, France

Dates

  • jeudi 24 janvier 2008
  • vendredi 25 janvier 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • images scientifiques, sémiotique, épistémologie

Contacts

  • Catherine Allamel-Raffin
    courriel : catherine [dot] allamelraffin [at] unistra [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Catherine Allamel-Raffin
    courriel : catherine [dot] allamelraffin [at] unistra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les images scientifiques, de leur production à leur diffusion », Journée d'étude, Calenda, Publié le dimanche 06 janvier 2008, http://calenda.org/194139