AccueilNouvelles formes artistiques, nouveaux modèles économiques ?

*  *  *

Publié le mercredi 09 janvier 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Organisées par le Pôle culture de l’Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire, les Rencontres de l’Hiver à l’Été développent une réflexion commune à l’ensemble des acteurs de la jeunesse, de la culture, du social et de l’éducation. Est-ce que les nouvelles générations inventent un nouveau rapport à l’économie afin de réaliser leurs projets artistiques et culturels ? Est ce que la nécessité de trouver les moyens de faire exister de nouveaux projets artistiques et culturels les conduisent à interroger nos modèles économiques ? Est-ce qu’ils rénovent peu ou prou ces modèles et donc la nature des échanges qui règle la collectivité dans son ensemble et par là même enrichissent le débat sur la démocratie ?

Annonce

Rencontres de "l'hiver à l'été"

Nouvelles formes artistiques, nouveaux modèles économiques ?

Cycle : « Les pratiques artistiques et culturelles des jeunes : mieux connaître pour mieux accompagner »

Organisées par le Pôle culture de l’Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire, les Rencontres de l’Hiver à l’Été développent une réflexion commune à l’ensemble des acteurs de la jeunesse, de la culture, du social et de l’éducation.

Il y a un an, nous avons entamé un nouveau cycle de réflexion autour des pratiques artistiques et culturelles des jeunes. Après avoir établi en quoi ces pratiques représentent pour chacun un terrain privilégié d’expressions, d’expérimentations et d’innovations, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à l’une d’entre elles : la culture hip-hop. Aujourd’hui, c’est la manière dont elles sont financées par les jeunes eux-mêmes qui attire toute notre attention.

Est-ce que les nouvelles générations inventent un nouveau rapport à l’économie afin de réaliser leurs projets artistiques et culturels ? Est ce que la nécessité de trouver les moyens de faire exister de nouveaux projets artistiques et culturels les conduisent à interroger nos modèles économiques ? Est-ce qu’ils rénovent peu ou prou ces modèles et donc la nature des échanges qui règle la collectivité dans son ensemble et par là même enrichissent le débat sur la démocratie ?

Si on peut effectivement repérer un renouvellement des formes d’organisations collectives dans le domaine des arts et de la culture, nous avons voulu savoir sur quelles préoccupations elles reposent et comment elles pouvaient inspirer une autre façon d’appréhender le mode d’organisation des échanges qui gère une société qui n’obéisse ni à une logique marchande ni à celle d’une administration publique.

____________________

Lundi 4 février 2008

9h00 : Accueil – Petit déjeuner

9h30 précises : Ouverture
>>>> Avec Jean-Claude Richez, responsable de l’Unité de la Recherche, des études et de la Formation de l’INJEP et Chantal Dahan, responsable du Pôle culture de l’INJEP.

10h00 : Introduction - Pratiques culturelles des jeunes et mutation socio-économique en cours
>>>> Philippe Henry, Maître de conférence au département des études théâtrales de l’Université Paris 8
>> L’adéquation (ou la tension) entre le projet initial d’une association culturelle et les contraintes organisationnelles qui accompagnent son développement.
Arthur Gautier, Doctorant en sciences de gestion au Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Économique (Cnam/CNRS) et Yann Gilq, Directeur de l’association « Les sons d’la rue » à Strasbourg.

13h00 : Repas

14h00 - 18h00 : Introduction - L’enjeu culturel et économique des nouveaux mouvements sociaux du numérique : changement ou continuité ?
>>>> Hervé Le Crosnier, maître de conférence à Université de Caen
>> Débat : Les projets artistiques et émergeants pérennisés sont-ils tous condamnés à devenir des « institutions » contestées par la génération suivante ?
>>>> Hamza Medkouri, Directeur du centre d’initiative culturelle « Samba Résille » et membre du COllectif Urgence d'Acteurs Culturels de l’agglomération toulousaine (Couac), Edgar Garcia, Directeur de l’association Chroma-Zebrock et un représentant du « 9eme Concept », collectif d’artistes (peintres illustrateurs, tatoueurs, graphistes…).

19h00 : Repas

20h00 : Projection-débat
>>>> « 100jours » (films documentaires courts) en présence d’Isabelle Taveneau de l’association « Les yeux d’Iso » - Projet ayant bénéficié du dispositif Défi Jeunes.
>>>> « Siempre Vivu ! » (long-métrage) réalisé par Robin Renucci

Mardi 5 février 2008

9h30 : En quoi les processus d’émergence des nouvelles formes artistiques peuvent-ils être revitalisants pour l’économie et la démocratie ?
>>>> Introduction : Jean-Michel Lucas, alias Doc. Kasimir Bisou
>>>> Débat avec Fazette Bordage, Directrice de Main d’œuvres, lieu pour l’imagination artistique et citoyenne à Saint-Ouen ; Cécil Guitart, Élu de la ville de Grenoble, chargé du développement culturel solidaire, culture scientifique, technique et industrielle.

12h00 : Conclusion
>>>> Avec Jean-Claude Richez, responsable de l’Unité de la Recherche, des études et de la Formation de l’INJEP et Chantal Dahan, responsable du Pôle culture de l’INJEP.

12h30 : Fin des rencontres - Repas

Infos pratiques

http://www.injep.fr/-Culture-et-pratiques-artistiques-.html
http://www.passeursdeculture.fr

Lieux

  • Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire - 11 rue Paul Leplat
    Marly-le-Roi, France

Dates

  • lundi 04 février 2008
  • mardi 05 février 2008

Mots-clés

  • culture, art, jeunesse, économie

Contacts

  • Alexandra Bobes
    courriel : bobes [at] injep [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Alexandra Bobes
    courriel : bobes [at] injep [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Nouvelles formes artistiques, nouveaux modèles économiques ? », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 09 janvier 2008, http://calenda.org/194155