AccueilRecherches historiques sur la période coloniale face à l’ère post-coloniale

Recherches historiques sur la période coloniale face à l’ère post-coloniale

Programme d'été 2008 du musée royal de l'Afrique centrale

*  *  *

Publié le jeudi 17 janvier 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Le Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren (Belgique) souhaite faire connaître la richesse de ses archives historiques. Il a donc mis en place un programme d’été d’environ quatre semaines, du 02 au 27 Juin 2008. Ce programme concerne des jeunes chercheurs de moins de 45 ans, pré-doctorants, doctorants ou post-doctorants en sciences humaines dont les recherches nécessitent un séjour au département histoire et un appui temporaire méthodologique ou académique proposé au sein même du Musée.

Annonce

Appel a candidatures pour le programme d’été

Recherches historiques sur la période coloniale face à l’ère post-coloniale

Musée royal de l’Afrique centrale (Belgique)
Département histoire

02/06/2008-27/06/2008

Le Thème

Le Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren (Belgique) souhaite faire connaître la richesse des archives historiques (manuscrits, photos, imprimés anciens, livres rares, etc…) concernant principalement la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi et leur passé colonial. Le MRAC a donc mis en place un programme d’été de quatre semaines, à l’intention de jeunes chercheurs, proposant des thèmes d’études originaux, mêlant transversalité et pluridisciplinarité. Ce programme offrira un approfondissement du point de vue méthodologique et théorique ainsi qu’une immersion dans les archives et les bibliothèques du MRAC et des autres institutions fédérales. Les fonds historiques étudiés bénéficieront ainsi d’une approche innovante, éclairant aussi bien des problématiques actuelles que des enjeux peu étudiés en histoire coloniale.

La langue de travail (écrit et oral) sera le français.

Profil des candidats

Le Musée invite, pour une résidence de 4 semaines, 5 jeunes chercheurs :
- de moins de 45 ans,
- dynamiques et travailleurs,
- parfaitement francophones (écrit et oral)
- diplômés de tout département des sciences humaines (lettres, histoire, art, sciences politiques, anthropologie, etc.),
- ayant déjà obtenu le Master et régulièrement inscrits comme pré-doctorant(e)s ou doctorant(e)s.
- en provenance (citoyenneté, résidence ou université d’études) d’un des pays partenaires de la Direction Générale de la Coopération Belge (http://www.dgcd.be/), à savoir pour 2008 (http://www.dgcd.be/fr/pays_partenaires/index.html) : Afrique du Sud, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Guinée, Kenya, Madagascar, Mali, Mozambique, Niger, Ouganda, RDCongo, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe

Les participant(e)s, en provenance d’autres zones géographiques, ayant une bonne maîtrise du français, peuvent présenter leur candidature, mais ne pourront pas bénéficier d’une bourse du MRAC.

Le MRAC encourage et appuie la participation des femmes dans ses programmes de formation.

Déroulement du programme

Pendant ce mois, les participant(e)s retenu(e)s bénéficieront :

- d’une mise à disposition des ressources du Musée,
- d’un suivi ponctuel, en fonction de leur sujet d’étude, assuré par un scientifique du MRAC,
- de séminaires en relation avec des thèmes archivistiques ou historiques assurés ponctuellement par des universitaires extérieurs au Musée,
- d’un encadrement dynamique permettant de nombreux échanges, tant entre participants qu’avec les scientifiques et professeurs venant au MRAC.

Seront ainsi alternés en fonction des recherches des participant(e)s sélectionné(e)s :
- séminaires méthodologiques et thématiques,
- période de recherche dans les archives historiques,
- suivi personnalisé,
- séminaires de formation (à la recherche, à l’écriture, aux récentes problématiques historiques),

Durant toute la session, les participant(e)s devront rendre des rapports écrits réguliers sur l’avancement de leurs recherches, qui feront l’objet de discussion en commun entre tous les participant(e)s. A la fin du programme d’été, les participant(e)s devront remettre un texte d’environ 15 000 signes (environ 5 pages) dactylographiés. Ce texte, s’il satisfait aux critères du comité de sélection, pourra éventuellement faire l’objet d’une parution en ligne via le serveur internet du MRAC (potentiellement disponible dans l’année suivant le programme d’été).

L’ensemble du travail demandé (recherche, rapports, séminaires, cours, etc.) représente un volume important, et ne permet pas le cumul avec une quelconque autre activité, de quelque ordre qu’elle soit (autres formations, voyages, stages, etc.).

Modalité de sélection des candidat(e)s

Les candidat(e)s peuvent être issus de tous les départements des sciences humaines, mais devront établir clairement dans leur dossier la nécessité d’une résidence au Musée même, pour mener à bien la poursuite de leur recherche, afin de bénéficier du tutorat d’un scientifique en particulier, d’accéder à des ressources spécifiques du Musée, et d’en étudier les collections historiques quelles qu’elles soient (réserves précieuses, manuscrits, fonds historiques, archives visuelles, musicales, objets d’art, etc.).

Les dossiers de candidature devront comprendre :

  1. le formulaire de candidature dûment complété,
  2. photocopie du dernier diplôme obtenu (master, DEA, doctorat),
  3. une preuve d’inscription en doctorat ou en année pré ou post doctorale,
  4. une présentation dactylographiée d’environ 1000 mots sur les recherches précédemment réalisées
  5. une bibliographie listant les archives déjà utilisées, et leur localisation.
  6. une présentation dactylographiée d’environ 1500 mots de la recherche que le/la candidat(e) se propose de mener durant le programme d’été du Musée,
  7. La liste exhaustive des ressources ou des collections historiques du Musée qu’il/elle se propose d’étudier, avec le numéro d’inventaire si possible
  8. deux lettres de recommandations émanant de professeurs d’université,
  9. une lettre de motivation.

Tous les dossiers de candidatures devront parvenir au MRAC avant le 15 février 2008 :

par email à : callsummer@africamuseum.be ou par fax au n° : 00.32.2.769.52.42

Tout dossier incomplet ou tout dossier parvenant après le 15 février ne pourra être pris en considération.

Une réponse sera envoyée par e-mail ou par poste à chaque candidat à partir du 30 mars. Aucun résultat ne sera communiqué par téléphone ou fax.

Un candidat peut concourir à la sélection plusieurs années de suite. Mais, une fois retenu pour un programme d’été, le candidat ne sera plus éligible pour les programmes d’été suivants. En concourant, les candidats acceptent d’office la décision finale que le comité scientifique de sélection prendra à leur égard.

Les candidats retenus s’engagent :

- à assister à la totalité de la session et à travailler en vue de l’obtention des objectifs fixés par le programme,
- à faire preuve de ponctualité lors des séminaires ou des rendez-vous que leur accordent les scientifiques du Musée,
- à respecter les dates d’arrivée et de départ de la session pour laquelle ils ont été sélectionnés.

Les candidats sont également conscients que les avantages offerts par le Musée ne le sont que pour un mois, non renouvelable. En aucun cas, la sélection à un programme d’été ne donne droit à une autre bourse de séjour, une résidence de longue durée ou à un emploi au MRAC. De même, l’encadrement scientifique et le soutien offerts aux participants s’achèvent à la fin du programme d’été.

La bourse qu’offre le Musée sert à couvrir :

- la réservation et les frais de transports (selon les dispositions prises par le MRAC) du pays/lieu d’origine jusqu’au lieu de résidence durant le programme d’été,
- l’hébergement en résidence communautaire en chambre double (avec un participant au programme du même sexe),
- une allocation de subsistance journalière de 30€
- le prêt éventuel, sous caution, d’un PC dont l’usage est strictement limité au Musée.

Quelle qu’en soit la raison, le MRAC se réserve la faculté d’inviter un nombre de participant(e)s plus restreint, ou d’annuler le programme d’été, et ce, à tout instant y compris en cours de résidence.

Ce programme sera réalisé sous réserve de l’obtention des fonds de la Coopération belge au développement.

Lieux

  • Musée royal de l'Afrique centrale
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • vendredi 15 février 2008

Mots-clés

  • histoire, archives, musée, bourses d'étude

Contacts

  • M. Leduc-Grimaldi
    courriel : mathilde [dot] leduc [at] africamuseum [dot] be

Source de l'information

  • Mathilde Leduc-Grimaldi
    courriel : mathilde [dot] leduc [at] africamuseum [dot] be

Pour citer cette annonce

« Recherches historiques sur la période coloniale face à l’ère post-coloniale », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 17 janvier 2008, http://calenda.org/194218