AccueilLa poésie d'oc dans le concert des écritures européennes (1930-1960)

*  *  *

Publié le dimanche 27 janvier 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Ce colloque est consacré au renouveau de la poésie d'oc entre 1930 et 1960, notamment autour de la figure du grand poète Max Rouquette.

Annonce

La poésie d'oc dans le concert des écritures européennes (1930-1960)

Colloque organisé par l'équipe RedOc / ETOILL - Université Paul Valéry - Montpelllier

Montpellier 3 et 4 avril 2008

La plupart des critiques s’accordent pour dire qu’entre 1930 et 1960, on a assisté à un réel renouveau de l’écriture poétique en langue d’oc. Ce renouveau a pu prendre, selon les écrivains, les « écoles poétiques » et sans doute aussi les appartenances ou les références géographiques et culturelles, des formes diverses, parfois contradictoires.

Un des éléments qui paraît avoir profondément contribué à ce renouveau est l’apport, non avoué ou largement revendiqué, des littératures voisines ou plus lointaines en d’autres langues, ou encore de la littérature occitane d’autres époques. Ces apports sont plus ou moins connus et repérés : lecture de la poésie espagnole, retour vers l’oralité populaire et le « folklore » ; proximité des cultures germaniques ; redécouverte de la lyrique médiévale d’oc, rencontre avec la poésie du Catalan Josep-Sebastià Pons ou avec d’autres voix catalanes, antérieures ou issues de l’exil massif des écrivains catalans pendant et après la Guerre civile espagnole... Ces apports ont pu également concerner l’Italie ou les pays celtes.

L’existence de poètes traducteurs constitue un point de repère parmi d’autres de ce mouvement d’enrichissement et de confrontations, dont témoignent aussi, de façon inégale et souvent contrastée, les revues littéraires occitanes publiées pendant cette période (Òc, Marsyas, Fe, Reclams, Lo Gai Saber, Vida nova...), sans oublier les revues françaises auxquelles participent certains poètes d’oc (Les Cahiers du Sud à Marseille ; Pyrénées à Toulouse, Chantiers à Carcassonne… Comme en témoignent les diverses anthologies qui ont marqué leur époque, sans oublier les correspondances, souvent inédites encore, mais riches d’information sur ces ouvertures multiples et complémentaires.

Ce sont quelques-uns de ces aspects qu’explorera ce colloque, premier événement d’un programme pluriannuel d’études et de publications.

_________________________

Max Rouquette et le renouveau de la poésie occitane
La poésie d’oc dans le concert des écritures européennes (1930-1960)

Montpellier 3 et 4 avril 2008 – REDOC – ETOILL Université Paul Valéry

Jeudi 3 avril 2008

8 h 30 - 9 h 30 : Accueil à la Médiathèque Emile Zola.

Séance 1. Une voix nouvelle : Max Rouquette

9 h 30 Philippe GARDY, CNRS, Montpellier-Bordeaux : Josep Sebastià Pons ou Federico García Lorca ? Max Rouquette en Andalousie

10 h Magali FRAISSE, Montpellier : Du « tu » dédicataire au « tu » universel, la place d’autrui dans Los sòmis dau matin.

10 h 30 Joëlle GINESTET, Université de Toulouse : Max Rouquette : inspiration biblique et poésie des Psaumes de la Nuit

Pause

11 h 15 Lionel NAVARRO, Montpellier : Thématique janséniste dans les premiers recueils de Max Rouquette

11 h 45 Jean-Yves CASANOVA, Université de Pau : Echos de la parole entre ciel et terre : Max Rouquette, Max-Philippe Delavouët.

12 h 15 Jean-Frédéric BRUN, Montpellier : Dels « saumes dau matin » a « las abelhas dau silenci » : la madurason planièira d’un imaginari poetic.

Pause buffet

Séance 2. Influences et croisements

14 h 30 Jean-Claude FORET, Université de Montpellier : Vent d’Irlande sur lettres d’oc

15 h Ismael PELEGRI PONS, lycée Joan Ramis Ramis de Mahon, membre de l'Institut Menorquí d'Estudis : La fidélité occitane de Gumersind Gomila

15 h 30 Michel BOURRET-GUASTEVI, Université de Montpellier : L’Occitanie dans les ténèbres de l’Occupation : Llucifer. Llegenda intima de Gumersind Gomila.

Pause

16 h 15 Marie-Jeanne VERNY, Université de Montpellier : Robèrt Allan e la poësia espanhòla contemporana.

16 h 45 Jean-François COUROUAU, Université de Toulouse : L’esprit d’Albion : Denis Saurat et les littérateurs anglo-saxons

17 h 45 Apéritif

Vendredi 4 avril 2008

Séance 3. Une génération de poètes

9 h Jean SALLES-LOUSTAU, Université de Pau : Retour sur André Pic

9 h 30 Aurélia LASSAQUE, Montpellier : Résister. La poésie de Charles Camproux de 1939 à 1944.

10 h Jean ARROUYE, Université de Provence : Lo Bestiari de Camproux o “ li braieta’a basquet”.

Pause

10 h 30 Elodie DE OLIVEIRA, Paris : La pluralité des discours dans La canson del païs (1948, inédit) de Jean Boudou.

11 h 15 Jean-Marie PETIT, Université de Montpellier : « Quand coneiràs que la paraula te conven ». Les premiers chemins de Léon Cordes.

Pause buffet

Séance 4. Editions et réception

14 h François PIC, Toulouse : Panorama de l’édition poétique occitane des années 1930-1960

14 h 30 Xavier BACH, Toulouse : Traducteurs et traductions dans la revue Oc, 1923-1964.

15 h Philippe MARTEL, CNRS Montpellier : Contrepoint d’outre-Rhône : les ‘pouetos prouvençau de vuei.’

15 h 30 Claire TORREILLES, Université de Montpellier : Les premières anthologies de poésie occitane et l’ouverture d’un champ littéraire

Pause

17 h-18 h Quatre poètes dans le siècle, dialogues. Table ronde animée par Jean-Claude FORET, avec Serge BEC, Bernard LESFARGUES, Jean-Baptiste PARA et Frédéric-Jacques TEMPLE

Lieux

  • Médiathèque centrale d'agglomératon Emile Zola, 218, bd. de l'Aéroport International
    Montpellier, France

Dates

  • jeudi 03 avril 2008
  • vendredi 04 avril 2008

Mots-clés

  • occitan, europe, poésie, 1930-1960, Max Rouquette

URLS de référence

Source de l'information

  • Marie-Jeanne Verny
    courriel : Marie-Jeanne [dot] Verny [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La poésie d'oc dans le concert des écritures européennes (1930-1960) », Colloque, Calenda, Publié le dimanche 27 janvier 2008, http://calenda.org/194272