AccueilLes musiciens et le disque

Les musiciens et le disque

Appel à communication pour les journées d’étude le l’AIBM-AFAS

*  *  *

Publié le mercredi 30 janvier 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Le rapport des musiciens (compositeurs ou interprètes) à l'enregistrement sonore, tel qu'il apparaît (ou est omis) dans la pensée et la pratique des musiciens depuis les années 1890-1914 jusqu'à nos jours.

Annonce

Les musiciens et le disque

Appel à communication pour les journées d’étude le l’AIBM-AFAS

2008 est une année du disque. Dans le discours ambiant, ce serait même sa dernière année, tant on nous annonce la disparition des supports !

2008 marque le soixante-dixième anniversaire de l’extension du dépôt légal aux produits de l’édition phonographique et, pour en assurer la mise en œuvre, celui de la création de la Phonothèque nationale le 8 avril 1938. Le département de l’Audiovisuel qui est l’héritier direct de cette institution et qui assume toujours la mission de collecter le dépôt légal des phonogrammes, développera différentes actions pour célébrer cet anniversaire.

En 2008, la Bibliothèque nationale de France, en collaboration avec l’Opéra national de Paris, suscitera également différentes manifestations célébrant le centenaire de l’enfouissement de disques dans les sous-sols de l’Opéra Garnier et leur exhumation.

En cette occasion se tiendra un colloque où seront réunis des institutions et des chercheurs liés à l’histoire de l’interprétation musicale et à son enregistrement.

Ces opportunités ont incité nos deux associations professionnelles, liées respectivement au patrimoine musical et au patrimoine audiovisuel, à porter un regard historique et critique sur ce siècle d’édition de musique enregistrée.

Depuis la dernière décennie du XIXe siècle où elle s’est véritablement mise en place, jusqu’ la première du XXIe siècle qui la voit face à une crise profonde, l’édition publique de musique enregistrée aurait atteint la perfection technique sans jamais obtenir de véritable reconnaissance, esthétique ni épistémologique, en tant qu’objet musical à part entière. La discophilie, à la différence de la cinéphilie, n’est pas considérée comme une attitude cultivée mais d’avantage comme la manie de collectionneurs ou de bricoleurs.

Pour voir apparaître cette mésestime, ou plutôt en creux pour ne pas voir reconnus une discipline et un art phonographique à part entière, nous privilégions le point de vue des musiciens eux-mêmes dans leur pratique de l’enregistrement et, pour certains d’entre eux, la conception qu’ils en ont exprimée.

Pour chacune des principales étapes de l’histoire, technique, économique et artistique du média disque : 1890-1914 sa mise en place, 1925-1945 l’ère du 78 tours, 1950 à 1980 le microsillon, depuis 1982 l’hégémonie numérique…, l’activité et la pensée de musiciens – compositeurs (tels Camille Saint-Saëns ou Béla Bartók), interprètes ou pédagogues (Caruso, Nadia Boulanger) - des divers répertoires musicaux, écrits, de tradition orale, savant, populaire… seront ainsi convoqués, comparés et critiqués.

Pourquoi artisans et adeptes du disque se sont-ils le plus souvent farouchement ingénié à nier toutes ces manifestations d’une réalité musicale propre, et à vouloir les faire disparaître. ? Annihiler le média afin de jouir sans obstacle du message musical pur, semble la quête inaugurale, et jamais abandonnée, assignée aux dispositifs matériels et culturels de l’enregistrement sonore. «Comme l’eau, comme le gaz, comme le courant électrique viennent de loin dans nos demeures répondre à nos besoins moyennant un effort quasi nul, ainsi serons-nous alimentés d’images visuelles et auditives, naissant et s’évanouissant au moindre geste, presque à un signe.» (Paul Valéry, Conquête de l’ubiquité. In : «De la musique avant toute chose...» Paris, 1929).

Modalités de réponse

Le plan détaillé d'une intervention orale qui ne dépasserait pas 30 minutes est à envoyer avant le 15 mars :

  • mailto:elizabeth.giuliani@bnf.fr
  • mailto:laurence.languin@cnsmd-lyon.fr

Lieux et dates des rencontres

Les journées se dérouleront le 26 mai 2008 à la BnF Tolbiac toute la journée et le 27 mai 2008 le matin, à la Cité de la musique

Dates

  • samedi 15 mars 2008

Mots-clés

  • musique, musiciens, disques

Contacts

  • Elizabeth Giuliani
    courriel : elizabeth [dot] giuliani [at] bnf [dot] fr
  • Laurence Languin
    courriel : laurence [dot] languin [at] cnsmd-lyon [dot] fr

Source de l'information

  • Véronique Ginouvès
    courriel : ginouves [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les musiciens et le disque », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 30 janvier 2008, http://calenda.org/194303