AccueilLes lois du genre

Les lois du genre

Nouvelles questions féministes

*  *  *

Publié le jeudi 31 janvier 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Si l’égalité des droits a constitué la revendication centrale des féministes de la première vague, les féministes radicales de la seconde vague ont notoirement critiqué le droit comme instrument de reproduction et de légitimation de la domination. Aujourd'hui, le droit reste à la fois l'objet de critiques et un levier à investir pour transformer les rapports de genre existants. Ce numéro propose donc de revenir sur cette ambivalence, en rassemblant des contributions qui mettront en exergue les dimensions contraignantes et/ou émancipatrices des recours au droit.

Annonce

Nouvelles Questions Féministes Vol 28(2), 2009

1/ Féminismes et droit 


Quel rapport les féministes entretiennent-elles avec le droit ? Quelles sont les stratégies déployées par les féministes (mouvements, associations, juristes, avocates expertes, responsables politiques) en amont et en aval de l’adoption des lois ? En amont, comment interviennent-elles dans la fabrication des lois ? Quels sont, ensuite, les effets des « victoires » législatives sur les luttes : démobilisation ? Nouvelles mobilisations pour favoriser l’application de la loi ? Les féministes investissent-elles l’arène judiciaire, afin de faire appliquer les lois et/ou promouvoir une transformation du droit par la jurisprudence ?

Pourra notamment être explorée l’articulation, dans les stratégies féministes, entre droit national et corpus de soft law issus des institutions communautaires et des organisations internationales. Comment caractériser les mobilisations féministes vis-à-vis de ces arènes supranationales et internationales, et quelles en sont les répercussions au niveau national ?

Nous attendons également des contributions attentives aux alliances qui se jouent entre juristes, expertes, associations, fonctionnaires et responsables politiques féministes, dans le cadre de stratégies visant à favoriser l’application de la loi, ou au contraire à en dénoncer les insuffisances et promouvoir des réformes. Quelles sont les ressources d’expertise mobilisées ? Dans quelle mesure ces luttes juridiques constituent-elles une occasion de transmission, mais aussi de mise en forme de savoirs féministes ?

Le rapport des féministes au droit pourra ainsi être envisagé aussi bien sous l’angle des usages du droit comme ressource dans la mobilisation collective, que du point de vue des contraintes exercées par le cadre juridique et l’agenda juridico-politique sur les luttes féministes.

2/ Genre et droit

Ce numéro s’intéresse par ailleurs à la façon dont le droit contribue ou non à reproduire les rapports de genre.

Dans quelle mesure des textes de loi apparemment neutres s’avèrent-ils avoir des effets discriminatoires dans le domaine de l’emploi, de la famille, de la sécurité sociale, des autorisations de séjour ou des violences sexuelles? La méfiance des femmes vis-à-vis de la justice est-elle justifiée ?

Faut-il souhaiter des normes juridiques plus contraignantes et un renforcement des mécanismes permettant de contrôler leur application dans l'ensemble des politiques publiques?

Les règles de droit qui visent à remédier aux inégalités entre femmes et hommes au sein de la famille et sur le lieu de travail ont-elles parfois des effets pervers ? Lesquels ?

Les mesures d'action positive, en matière de sélection du personnel, par exemple, sont-elles réellement susceptibles de corriger des inégalités entre femmes et hommes ? Que sait-on de leur impact ?
________________

Les propositions d’articles (résumé d’une page, environ 2500 signes) sont à envoyer d’ici au 23 mars 2008 à l’une de deux adresses suivantes : karine.lempen(at)ses.unige.ch ou emmalatour(at)yahoo.fr

La publication des articles se fera en français.
Après sélection des propositions, une première version de l’article complet (maximum 40'000 signes espaces inclus, version qui sera soumise à évaluation) vous sera demandée pour le 15 septembre 2008.

Coordination : Laure Bereni, Alice Debauche, Emmanuelle Latour, Karine Lempen, Anne Revillard

Merci de respecter les consignes aux auteur·e·s pour toute soumission:
http://www.unil.ch/liege/nqf/pageconsignes.pdf
Informations sur la revue : www2.unil.ch/liege/nqf
Contact : nqf(at)unil.ch

Dates

  • dimanche 23 mars 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • féminisme, droit, genre

Source de l'information

  • Anne Revillard
    courriel : anne [dot] revillard [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les lois du genre », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 31 janvier 2008, http://calenda.org/194320