AccueilLes ponts routiers en Gaule romaine

*  *  *

Publié le jeudi 14 février 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Alors que nombreux sont en France les ponts dits « romains » – qui ne sont le plus souvent que des ponts anciens, médiévaux ou modernes – l’inventaire critique des ponts routiers antiques de pierre n’en recense qu’une cinquantaine, dont certains à l’état de vestiges. Ce colloque aura pour objectif d’inventorier et d’étudier sous forme monographique tous les ponts routiers en pierre de Gaule dont l’antiquité est reconnue ; et de traiter sous forme de thèmes transversaux un certain nombre de sujets permettant de mieux comprendre le rôle, la construction et le devenir des ponts en Gaule romaine.

Annonce

Les ponts routiers en Gaule romaine

Du 8 au 11 octobre 2008, à Vers-Pont-du-Gard

Alors que nombreux sont en France les ponts dits « romains » – qui ne sont le plus souvent que des ponts anciens, médiévaux ou modernes – l’inventaire critique des ponts routiers antiques de pierre n’en recense qu’une cinquantaine, dont certains à l’état de vestiges. De plus, on observe que la très grande majorité de ces ouvrages se situe dans la moitié sud du pays et plus précisément dans les limites de l’ancienne province de Narbonnaise et des provinces alpestres et, dans une moindre mesure, en Aquitaine et en Lyonnaise. Parmi les ponts de pierre, seuls quelques-uns ont en outre fait l’objet d’une publication détaillée et sérieuse. D’où l’actualité et l’intérêt du colloque organisé par la communauté archéologique du Midi de la France – formations du CNRS, de la Culture et des Universités –, à l’initiative de l’équipe archéologique de Montpellier-Lattes (UMR 5140).

Ce colloque aura pour objectif d’inventorier et d’étudier sous forme de monographies tous les ponts routiers en pierre de Gaule dont l’antiquité est reconnue ; et de traiter sous forme de thèmes transversaux un certain nombre de sujets permettant de mieux comprendre le rôle, la construction et le devenir des ponts en Gaule romaine. Pour permettre au colloque de jouer son rôle d’échanges et de discussions, les monographies des ouvrages conservés seront diffusées en amont de la manifestation sous forme électronique, les communications sur les ouvrages proprement dits devant être regroupées ou limitées à quelques monuments exemplaires en début de colloque.

La publication à suivre comportera toutes les monographies et les études transversales présentées. Elle pourrait aussi rassembler, par régions, de courtes notices sur les ponts qui passent pour antiques, même chez les meilleurs auteurs, et qui ne le sont manifestement pas.

Au total, le colloque et la publication qui suivra devraient permettre, grâce au concours des meilleurs connaisseurs du sujet, de faire le point sur une catégorie de monuments à ce jour mal identifiés et mal connus. Il est apparu que le Site du Pont du Gard, dont les responsables veulent bien accueillir et accompagner cette manifestation scientifique, était particulièrement bien adapté pour organiser cette rencontre.

1er jour, mercredi 8 octobre après-midi :

- Accueil du président de l’Etablissement public de coopération culturelle Pont du Gard.
- Présentation générale des ponts routiers antiques de Gaule : état des questions (G. Barruol).
- Les ouvrages de franchissement de la Via domitia des Alpes aux Pyrénées (G. Barruol, J.-L. Fiches).
- La vallée du Rhône : morphologie, régime du fleuve et franchissements (J.-P. Bravard, M. Provansal, C. Allinne).
- Le franchissement du Rhône du lac Léman à la Méditerranée (Ph. Leveau).

2e jour, jeudi 9 octobre :

Matinée :

- Les ponts de Gaule et les sources écrites, littéraires et épigraphiques (Sylvie Crogiez-Pétrequin).
- Le statut juridique du pont, de sa conception à son utilisation et à son entretien (X.).
- La situation géographique des ponts antiques et la morphologie des cours d’eau (C. Alline).
- Les ponts routiers et les techniques de construction : conception, procédures de construction, matériaux mis en oeuvre, durée et organisation du chantier… Ponts de pierre, ponts de bois, ponts mixtes et ponts longs : essai de typologie et de chronologie (J.-M. Mignon, J.-L. Paillet).

Après-midi :

- Les arcs d’entrée de ponts (L. Maurin, A. Roth).
- Le pont et la ville (P. Garmy).
- Les ponts de bois (A. Dumont, L. Bonnamour).
- Les gués et les bacs (A. Dumont, C. Lonchambon).
Visite du Pont du Gard et du Musée
Réception offerte sur le site par l’EPCC du Pont du Gard

3e jour, vendredi 10 octobre :

Matinée :

- Les ponts romains de la péninsule Ibérique et la connaissance des ouvrages d’art antiques (P. Sillères).
- Synthèse sur les ponts routiers antiques d’Italie centrale et du Nord : les découvertes récentes (X. Lafon).
- Le devenir des ponts antiques au Moyen Age et à l’époque moderne : processus de détérioration et de ruine, de disparition ou de réemploi (O. Poisson).
- La toponymie antique, médiévale et moderne liée aux ouvrages de franchissement (J.-P. Chambon).
- L’entretien et la mise en valeur des ponts antiques encore en usage : l’exemple du Pont Julien d’Apt (G. Barruol, J.-M. Mignon).

Conclusion du colloque : Le pont romain dans l’histoire des ponts routiers (J. Mesqui).

Après-midi :

Excursion en Languedoc : les ponts romains de Sommières, Boisseron, Ambrussum.

4e jour, samedi 11 octobre :

Excursion en Provence : le Pont-Julien d’Apt et le Pont-Flavien de Saint-Chamas.

Lieux

  • Vers-Pont-du-Gard, Site du Pont du Gard (rive droite)

Dates

  • vendredi 10 octobre 2008
  • samedi 11 octobre 2008
  • mercredi 08 octobre 2008
  • jeudi 09 octobre 2008

Mots-clés

  • pont, route, franchissement, technique de construction, histoire technique, antiquité, Gaule, paléomorphologie fluviale

Contacts

  • Esmeralda Echevarria
    courriel : esmeralda-echevarria [at] pontdugard [dot] fr

Source de l'information

  • Pierre Garmy
    courriel : pgarmy [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les ponts routiers en Gaule romaine », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 14 février 2008, http://calenda.org/194392