AccueilEnseignement des questions socialement vives en histoire et géographie

*  *  *

Publié le mercredi 20 février 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Enseignement du fait religieux, destruction des juifs en Europe, esclavage, colonisation et décolonisation, immigration, mémoires de la Résistance, autant de sujets vifs qui suscitent des controverses dans l’espace public, mais aussi difficultés et débats dans les classes. Le vendredi : les problèmes posés par l'enseignement des questions vives (Shoah, immigration, esclavage, question israélo-palestinienne…). Le samedi : les liens entre les usages publics de l’histoire, la recherche universitaire et l’histoire scolaire (fait religieux, « identité nationale », fait colonial, histoire de l’Afrique, de la République…).

Annonce

Enseignement des questions socialement vives en histoire et géographie

L’enseignement de l’histoire n’est décidément pas celui de temps définitivement révolus : l’actualité s’invite régulièrement dans les cours, et parfois à l’initiative des hommes politiques. Enseignement du fait religieux, destruction des juifs en Europe, esclavage, colonisation et décolonisation, immigration, mémoires de la Résistance, autant de sujets vifs qui suscitent des controverses dans l’espace public, mais que les programmes scolaires tiennent parfois à distance.

L’enseignant, lui, doit bien s’en débrouiller : comment faire face à la double difficulté de traiter des questions qui font l’objet d’intérêt et de réactions particulières des élèves, et également d’instrumentalisation par le pouvoir ou des mouvements d’opinion ?

Dans ce contexte d’injonctions politiques fortes vis-à-vis d’une discipline censée participer de la construction d’une « identité nationale et européenne », une réflexion sur l’enseignement de ces questions vives nous parait essentielle.

Ce colloque est organisé en partenariat par le Syndicat National des Enseignements du Second degré (http://www.snes.edu) et par le Comité de Vigilance face aux Usages publics de l’Histoire (http://cvuh.free.fr).

Colloque ouvert à tous dans la limite des places disponibles : Inscription auprès du SNES : contenus.secretariat@snes.edu.
  • Participation aux frais de 15 euros (à l’ordre du SNES) à envoyer au Secrétariat du secteur contenus, SNES, 46 Avenue d’Ivry, 75013 Paris (gratuit pour les adhérents du CVUH et pour les étudiants).
  • Pour les enseignants, vous recevrez, avec votre confirmation d’inscription, une autorisation spéciale d’absence à adresser à votre chef d’établissement au moins une semaine avant le début du colloque.
  • Pour les syndiqués au SNES (à jour de leur adhésion), un remboursement de leurs frais de déplacements et d’hébergement sera effectué sur une base forfaitaire.

Les lieux du colloque

  • Vendredi 14 mars : Eurosite République – 8 bis, rue de la Fontaine-au-Roi, 75011 Paris (M° République).
  • Samedi 15 mars : Ecole Normale Supérieure –  rue d'Ulm, 75005 Paris
    (M° Monge, M° Censier ou RER B Luxembourg), voir plan d'accès sur http://www.ens.fr/ecole/plan.html.
    - le matin : 29, rue d'Ulm
    - l'après-midi : entre le 29 et le 46 rue d'Ulm.

Lieux

  • Vendredi : Eurosite, 8 bis, rue de la Fontaine-au-Roi, 75011 Paris (M° République). Samedi : ENS, Bibliothèque Jourdan : 29 et 46 Bd Jourdan, 75014 Paris (M° Porte d’Orléans, RER B Cité universitaire)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 14 mars 2008
  • samedi 15 mars 2008

Mots-clés

  • enseignement, histoire, questions vives, Shoah, immigration, colonisation, esclavage, Afrique, religion, République, Identité, Israël, Palestine

Contacts

  • SNES-FSU - Groupe Histoire-Géographie ~
    courriel : contenus [dot] secretariat [at] snes [dot] edu

Source de l'information

  • F. Thénard-Duvivier, groupe Histoire-Géographie (SNES-FSU) ~
    courriel : thenard [at] snes [dot] edu

Pour citer cette annonce

« Enseignement des questions socialement vives en histoire et géographie », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 20 février 2008, http://calenda.org/194427