AccueilAnthropologie, interculturel et enseignement-apprentissage des langues

Anthropologie, interculturel et enseignement-apprentissage des langues

Colloque international bilingue français/anglais

*  *  *

Publié le vendredi 22 février 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

« L’ensemble des méthodes, des observations et des analyses de l’anthropologie peut aider à expliquer la complexité d’un monde contemporain en proie aux mouvements contradictoires d’une prolifération des diversités et d’une abolition des barrières », Augé et Colleyn (2004 : 5). L’argument proposé par les auteurs expliquerait-il pourquoi l’anthropologie (l’étude des cultures et sociétés humaines) et ses méthodes ont été intégrées (parfois sauvagement) dans l’enseignement apprentissage des langues étrangères, surtout depuis l’avènement de l’interculturel qui prêche l’acceptation et le respect de la diversité, mais qui a du mal à relier discours et actes ? Issu des réflexions d’un projet de cyberanthropologie croisé entre étudiants et universitaires de Paris 8 et l’université de Turku (ACoNte, MSH Paris Nord), ce colloque bilingue (français-anglais) tentera de faire le point sur ces utilisations de l’anthropologie.

Annonce

Appel à communications (CFP in English below)

Anthropologie, interculturel et enseignement-apprentissage des langues

Colloque international bilingue (français/anglais)
4-6 décembre 2008, Paris (MSH Nord)

Colloque organisé conjointement par :

Université de Paris 8 - MSH Nord - Université de Turku (Finlande)

Argumentaire

« L’ensemble des méthodes, des observations et des analyses de l’anthropologie peut aider à expliquer la complexité d’un monde contemporain en proie aux mouvements contradictoires d’une prolifération des diversités et d’une abolition des barrières », Augé & Colleyn (2004 : 5).

C’est ainsi que Marc Augé et Jean-Paul Colleyn justifient, entre autres, leur « Que sais-je ?» sur l’anthropologie sorti en 2004. L’argument proposé par les auteurs expliquerait-il également pourquoi l’anthropologie (l’étude des cultures et sociétés humaines) et ses méthodes ont été intégrées (parfois sauvagement) dans l’enseignement apprentissage des langues étrangères, surtout depuis l’avènement de l’interculturel qui prêche l’acceptation et le respect de la diversité, mais qui a du mal à relier discours et actes? Les diverses littératures scientifiques de didactique ou de linguistique appliquée du monde entier sont truffées d’exemples de recours aux méthodes anthropologiques:

- Anthropologie du lointain (Jane Jackson à Hong Kong) ;

- Anthropologie du proche (Judith Humery & Fred Dervin en Finlande à partir des lieux de transit) ;

- Anthropologie des mobilités et des rencontres (Celia Roberts, Michael Byram, Ano Barro, Shirley Jordan et Brain Street 2000) ;

- Cyberanthropologie (terrains tels que l’Internet, les forums de discussion, Second Life... O¹Dowd, 2007) ;

- Auto-ethnographie avec l’utilisation massive de journaux de bord (Marie-José Barbot 2006);

- Anthropologie de la classe de langues par l’enseignant et/ou le chercheur (Anna Triantaphyllou 2002) ;

- On notera également l’appel de Martine Abdallah-Pretceille à une anthropologie des problèmes et « à une ethnologie descriptive et adjectivante » dans la formation à l’interculturel (2003 : 17).

Issu des réflexions d’un projet de cyberanthropologie croisé entre étudiants et universitaires de Paris 8 et l’université de Turku (ACoNte, MSH Paris Nord), ce colloque bilingue (français-anglais) tentera de faire le point sur ces utilisations de l’anthropologie en rassemblant des chercheurs et praticiens qui y ont eu recours soit dans leur enseignement des langues étrangères et de l’interculturel soit dans leurs actions-recherches.

Un appel à communications est ainsi lancé sur les problématiques suivantes :

  • Types d’approches anthropologiques (entretien, observation ­participation active/périphérique, etc.) et méthodes d’analyse complémentaires (sémiotique, analyse du discours) utilisées ;
  • Enseignement-apprentissage de ces approches/méthodes dans le cadre de la didactique des langues ;
  • Contextes d’application des approches et terrains (lointain, proche/ lieux, non-lieux) ;
  • Rôles/apports des (nouvelles) technologies dans les méthodes anthropologiques appliquées à la didactique (terrains: Second life, pod-/vidéo-casts, weblogs,... / matériels de collecte : caméras numériques, enregistreurs numériques...) ;
  • Impacts de ces méthodes sur les apprenants-utilisateurs des langues étrangères et les enseignants sur le long terme ;
  • Auto-formation langagière, interculturelle et anthropologique
  • Problèmes et/ou dangers posés par l’utilisation de méthodes anthropologiques? Pour l’enseignant ? Les apprenants ? Les observés ? (généralisations, éthique, pertes de la face...) ;
  • Liens établis entre observation (participante) et mise en récit/analyse des résultats des expériences ;
  • Objectifs/apprentissages fixés (compétences interculturelles, plurilingues, pragmatiques, linguistiques, académiques...) et intégration/progression dans les programmes d’apprentissage;
  • Evaluation de ces apprentissages.

La question subsidiaire de la formation des enseignants de langues aux méthodes anthropologiques pourra également être posée.

Invités pour les conférences plénières :

  • Martine Abdallah-Pretceille, Professeur des Universités, sciences de l’éducation, Paris 3 & 8, Présidente de l’Association Bernard Grégory.
  • Thomas Hylland Eriksen, Professeur d’anthropologie sociale,
  •  Université d’Oslo (Norvège) et Vrije Universiteit d’Amsterdam (Pays-Bas) ;
  • Shirley Jordan, Reader in French, Queen Mary, University of London , R.-U.

Nous vous invitons à soumettre une communication dans l’une des catégories suivantes en anglais ou en français.

(1) Résultats de recherches (20 minutes + 15 minutes pour les questions)
Ces communications présenteront les résultats de recherches établies et/ou des réflexions théoriques solides.

(2) Présentations de recherches en cours (20 minutes + 10 minutes pour les questions et commentaires du public)
Ces communications pourront présenter des travaux en cours de réalisation.

Un résumé de 300 mots devra parvenir aux organisateurs par e-mail (freder@utu.fi and bfracchiolla@mshparisnord.org) au plus tard le 15 mai 2008.

Le résumé devra comporter :

  • Le nom, l’appartenance institutionnelle de l’auteur (numéros de téléphone et adresse e-mail de chaque intervenant),
  • Le titre,
  • L’explicitation de la problématique,
  • La présence d’un corpus ou d’un recueil de données,
  • Les bases théoriques,
  • La méthodologie de recherche,
  • La présentation des résultats et propositions.

Les résumés seront évalués par le comité scientifique. Les critères suivants seront pris en compte : originalité, clarté de la problématique et rigueur académique. Un lien très clair doit être fait avec la théorie.

Une fois acceptés, les auteurs nous feront parvenir leurs articles pour le 15 novembre 2008 par e-mail. Ces articles seront également évalués. Une publication des actes est prévue.

Dates importantes :

  • Dépôt des résumés: 15 mai 2008

  • Inscription: à partir du 1 avril 2008 ­ 80 euros comprenant, petits déjeuners, repas du midi et pauses café.

  • Envoi des articles des auteurs retenus: 15 novembre 2008.
  • Colloque: 4-6 décembre 2008.

Comité scientifique :

  • Martine Abdallah-Pretceille, Université de Paris 3 & 8, France
  • Marie-José Barbot, Université de Lille 3, France
  • Michael Byram, University of Durham , Grande Bretagne
  • Fred Dervin, Département d’études françaises, Université de Turku, Finlande
  • Béatrice Fracchiolla, Université de Paris 8, France
  • Gilberte Furstenberg, MIT , USA
  • Esmeralda Lopes Rosa, Département d’anglais, Université de Faro,  Portugal

Contacts (organisateurs) :

  • Fred Dervin, Enseignant-chercheur, Département d’études françaises,Juslenia, 20014 Université de Turku, Finlande ; tél : +358 2 3336041, fax :+358 2 3336560, e-mail : freder@utu.fi
  • Béatrice Fracchiolla, Maître de Conférence, Département de ComFle,Université de Paris 8 et MSH Paris-Nord, 4 rue la Croix Faron, 93210 La Plaine Saint Denis, Tél : +33678140072, bfracchiolla@mshparisnord.org

Voir notre site web: http://users.utu.fi/freder/anthropo/francais.htm

Call for papers

Bilingual conference (French/English)
December 4-6 2008, Paris (MSH Nord)

Anthropology, interculturality and language learning and teaching

Université de Paris 8 - MSH Nord - University of Turku, Finland

Meeting description

« The array of methods, observations and analyses available through anthropology can help us to explain the complexity of a contemporary world which witnesses contradictory movements of the explosion of diversity and the end of boundaries » Augé & Colleyn.

This is how one of the latest books which synthesizes the role of anthropology (The Work of the Anthropologist (2006, Berg Publishers) justifies the importance of anthropology in our contemporary worlds.  Could the argument of the French anthropologists Marc Augé and Jean-Paul Colleyn explain why anthropology and its methods have been introduced (sometimes frenziedly) in language learning and teaching, especially since the arrival of the much lauded concept of interculturality in its didactics, which Œpreaches¹ the acceptance and respect of diversity, but struggles to connect discourse and acts?

Worldwide scientific literature in didactics but also applied linguistics provides many examples of the introduction of anthropology in teaching/learning programmes:

- Anthropology of the distant other (Jane Jackson in Hong Kong );

- Anthropology of the near (Judith Humery & Fred Dervin in Finland, method based on the study of non-places);

- Anthropology of mobilities and intercultural encounters (Celia Roberts, Michael Byram, Ano Barro, Shirley Jordan et Brain Street 2000);

- Cyberanthropology (Internet, asynchronous fora, videoconference, Second Life... O¹Dowd, 2007);

- Auto-ethnography (use of personal diaries, Marie-José Barbot 2006);

- Anthropology done by teaching staff and researchers in the classroom (Anna Triantaphyllou 2002);

- Problem-based anthropologies such as the one theorized by Martine Abdallah-Pretceille which moves away from a descriptive ethnology (2003: 17).

The purpose of this bilingual conference is to examine the miscellaneous ways of using such a complex discipline as anthropology and its methods in language learning and teaching and to gather some of the leading specialists interested in these methods. The conference has its roots in a cooperative project on cyberanthropology between the Universities of Paris 8 and Turku, Finland (ACoNte, MSH Paris Nord) and in dramatic developments in the use of anthropology witnessed in language learning and teaching in the past few years.

Papers should address research questions, including but not limited to the following topics:

  • Types of anthropological methods (interview, active/ peripheral participation- observation) and complementary methods of analysis (semiotics, discourse analysis) used;
  • The teaching and learning of these approaches/methods in language learning and teaching;
  • Contexts/fields in which the approaches/methods are used (far, near, places, non-places...);
  • The role and contribution of new technologies in the use of anthropology (fields: Second Life, pod-/videocasting; collection tools: digital cameras, digital voice recorders...);
  • Impacts of these methods on learners and teaching staff in the long run;
  • Language and intercultural autonomous learning and anthropology;
  • Issues raised by the use of anthropological methods in language learning and teaching. For teaching staff? Learners? Observed individuals ? (generalisations, ethical problems, face loss...) :
  • Establishment of links between e.g. participation-observation and results;
  • Learning objectives in terms of intercultural, plurlingual, pragmatic, linguistic, academic competences and their integration/progression in curricula;
  • Assessment.

The topic of training teaching staff for these methods can also be discussed.

Invited speakers:

  • Martine Abdallah-Pretceille, Professor, Universities of Paris 3 & Paris 8, France
  • Thomas Hylland Eriksen, Professor of social anthropology, University of Oslo (Norway) and Vrije Universiteit d’Amsterdam (The Netherlands);
  • Shirley Jordan, Reader in French, Queen Mary, University of London, Great-Britain.

Submissions in English or in French are invited in the following categories:

 (1) Research papers (20 minutes + 15 minutes for questions)
These papers should document established results and/or present theoretical reflections.

 (2) Presentations on work in progress (20 minutes + 10 minutes for questions and comments from audience)
These papers may address issues still being worked upon.

The author(s) should submit one 300-word abstract by e-mail (freder@utu.fi and bfracchiolla@mshparisnord.org) by 15 May 2008. The abstract should include:

  • the name, institution phone numbers, and e-mail addresses of each author;
  • the title;
  • objectives or purposes;
  • perspective(s) or theoretical framework;
  • methods, techniques, or modes of inquiry;
  • data sources or evidence;
  • (results and/or conclusions/point of view)

Abstracts will be reviewed by the scientific committee for originality, significance, clarity and academic rigour. Links with theory must be explicit.

Authors are requested to submit their papers before the conference (November 15 2008). A publication of the proceedings with refereed status will follow the conference.

Important dates:

  • Abstract Submissions: 15 May 2008
  • Registration from 1 April 2008 - 80 euros (breakfasts, lunches and coffee breaks included).
  •  Paper submissions: 15 November 2008
  •  Conference: 4-6 December 2008

Scientific committee:

  • Martine Abdallah-Pretceille, Université de Paris 3 & 8, France
  • Marie-José Barbot, Université de Lille 3, France
  • Michael Byram, University of Durham , Great-Britain
  • Fred Dervin, Département d’études françaises, Université de Turku, Finland
  • Béatrice Fracchiolla, Université de Paris 8, MSH Paris Nord, France
  • Gilberte Furstenberg, MIT , USA
  • Esmeralda Lopes Rosa, Department of English, University of the Algarve, Portugal

Contacts (organisers):

  • Fred Dervin, Senior lecturer, Juslenia, 20014 University of Turku ,Finland; tel : +358 2 3336041, fax : +358 2 3336560, e-mail : freder@utu.fi
  • Béatrice Fracchiolla, Associate Professor, Département de ComFle, Université de Paris 8, et MSH Paris-Nord, 4 rue la Croix Faron, 93210 La Plaine Saint Denis, Tel : +33678140072, bfracchiolla@mshparisnord.org

CHEK OUR WEBSITE FOR FURTHER INFORMATION :
http://users.utu.fi/freder/anthropo/Englishs.htm

Catégories

Lieux

  • MSH Paris Nord, 4 rue la Croix Faron, 93200 La Plaine Saint Denis
    La Plaine-Saint-Denis, France

Dates

  • jeudi 15 mai 2008

Mots-clés

  • anthropologie, interculturel, enseignement, apprentissage, nouvelles technologies

Contacts

  • Béatrice Fracchiolla
    courriel : bfracchiolla [at] mshparisnord [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Béatrice Fracchiolla
    courriel : bfracchiolla [at] mshparisnord [dot] org

Pour citer cette annonce

« Anthropologie, interculturel et enseignement-apprentissage des langues », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 22 février 2008, http://calenda.org/194439