AccueilLa noblesse en mutation (XVIe-XXe siècle)

La noblesse en mutation (XVIe-XXe siècle)

Cinquième université d’été de l’Institut historique allemand de Paris

*  *  *

Publié le mercredi 27 février 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

La cinquième université d’été de l’Institut historique allemand de Paris, en coopération avec le Centre de recherches sur l’histoire de l’Europe centrale de l’université Paris IV–Sorbonne, aura lieu du 23 au 25 juin 2008 à l'IHA. Seront invités vingt jeunes chercheurs pour présenter leurs projets à un public compétent et pour discuter des nouvelles approches de la recherche.

Annonce

La noblesse en mutation (XVIe au XXe siècle)

Cinquième université d’été de l’Institut historique allemand de Paris
en coopération avec le Centre de Recherches sur l’Histoire de l’Europe centrale de l’université Paris IV–Sorbonne,
du 23 au 25 juin 2008

Il suffit d’un coup d’œil à la recherche historique de ces dernières années sur la noblesse, pour constater qu’elle a beaucoup élargi et transformé tant ses thématiques et ses méthodes que ses axes chronologiques. Ainsi, à côté des perspectives plus anciennes orientées sur l’histoire constitutionnelle, elle a commencé par adopter une optique fondée sur l’histoire sociale et enfin aussi sur l’histoire anthropologique et culturelle. Par ailleurs, depuis longtemps, la noblesse n’est plus uniquement un thème réservé aux médiévistes et aux spécialistes des débuts des Temps modernes, mais intéresse dans une large mesure toute la recherche sur les périodes modernes et contemporaines, y compris le XXe siècle.

Ce changement permet nombre de nouvelles perspectives sur l’histoire de la noblesse. Celle-ci ne sera plus abordée exclusivement selon sa traduction spécifique à chaque époque ou compte tenu de ses fonctions politiques et seigneuriales. Les époques de profonds bouleversements comme le fut le passage de la société d’états à la société moderne, marquée par la bourgeoisie, font clairement ressortir la problématique de la continuité et du changement et mettent en évidence les apports certains d’une approche par l’histoire culturelle. Il s’agit de voir comment la noblesse a réussi à »rester au sommet« – pour reprendre la formule de Rudolf Braun –, c’est-à-dire, comment, alors qu’elle avait perdu nombre de ses fonctions, elle a pu conserver son projet propre d’être un groupe particulier, privilégié, héréditaire et agir dans toute la société. Ce qui soulève de nombreuses questions: comment, par exemple, compensa-t-elle la perte de son pouvoir politique et militaire? Dans quelle mesure maintint-elle ou adapta-t-elle des stratégies économiques et sociales transmises de génération en génération? Que restait-il des modes de vie traditionnels de la noblesse?

La question de la continuité et du changement sera au centre de l'université d’été de l’IHA cette année. On s’efforcera délibérément d’adopter une perspective large tant concrètement que chronologiquement, c’est-à-dire incluant l’histoire politique, sociale et culturelle de la noblesse durant toute la période des Temps modernes. L’invitation à cette manifestation menée en coopération avec le Centre de Recherches sur l’Histoire de l’Europe centrale de l’université Paris IV–Sorbonne pourra concerner au total 20 jeunes chercheurs et chercheuses internationaux, en principe doctorants et post-doc ou habilités, s’occupant de projets portant sur l’histoire de la noblesse du XVIe au XXe siècles. Les projets de recherche des participants seront présentés et discutés en présence de spécialistes reconnus d’Allemagne, de France et d’autres pays européens. L’invitation à ce cours s’adresse particulièrement aux personnes intéressées dont les projets couvrent l’espace de l’Europe occidentale et centrale; il n’est cependant pas exclu que soient pris en compte des projets ayant d’autres axes géographiques et les jeunes scientifiques travaillant sur cette thématique sont tout à fait libres de poser leur candidature.

A condition d’être suffisamment familiers avec toutes les langues du séminaire autorisées (français, allemand, anglais) et d’être prêts, non seulement à présenter leur propre projet, mais à faire un commentaire critique de 10 à 15 minutes sur la présentation d’un autre participant.

Les personnes intéressées sont priées d’envoyer à l’IHA au plus tard le 6 avril 2008 leur dossier de candidature, comprenant un bref curriculum vitae indiquant leur parcours scientifique ou universitaire, une description de leur projet d’environ 10 000 à 12 000 signes et l’avis d’un universitaire. Dès la clôture des inscriptions, les organisateurs procèderont à la sélection définitive des participants et participantes. Les frais de transport et de séjour s’avérant indispensables seront pris en charge jusqu'à la somme de 650,- Euro.

Contact :

La directrice de l'IHA
Gudrun Gersmann
Institut historique allemand
Hôtel Duret-de-Chevry
8 rue du Parc-Royal
75003 Paris

Courriel: sommerkurs@dhi-paris.fr

Catégories

Lieux

  • Institut historique allemand, Hôtel Duret-de-Chevry, 8 rue du Parc-Royal, 75003 Paris
    Paris, France

Dates

  • dimanche 06 avril 2008

Mots-clés

  • université d'été, noblesse

URLS de référence

Source de l'information

  • Christiane Coester
    courriel : ccoester [at] dhi-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La noblesse en mutation (XVIe-XXe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 27 février 2008, http://calenda.org/194470