AccueilFiction et vues imageantes : typologie et fonctionnalités

*  *  *

Publié le mardi 04 mars 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Wolfgang Iser analyse le processus de représentation instauré par la lecture d'une œuvre littéraire. Il note que l'image est le mode d'apparition de l'objet imaginaire. Ainsi, à tout énoncé décrivant ou définissant le monde raconté correspond une sorte d'image mentale élaborée par le lecteur. Ces images mentales seront ici nommées "vues imageantes" et constitueront notre objet d’étude lors du colloque. Si les descriptions dont l'une des principales fonctions est de donner à représenter, participent pour une large part à ce champ d'analyse, elles ne sont pas les seules notations du texte qui offrent au lecteur la possibilité d’élaborer des vues imageantes. En effet, certaines assertions encouragent tout autant la construction d'un monde raconté. Le colloque se donne pour objectif de circonscrire les types d’énoncés qui participent à l’élaboration mentale d’un monde raconté par le biais d’une vue imageante et de s’interroger sur la fonctionnalité de ces vues imageantes dans la fiction.

Annonce

COLLOQUE INTERNATIONAL

Université de Tartu – 4 et 5 avril 2008

Fiction et vues imageantes : typologie et fonctionnalités

Comité d’organisation :

  • Bérengère Voisin, Thomas Belliard et Tanel Lepsoo
    Département des langues et littératures germaniques et romanes
    Université de Tartu
  • CEREDI
    Centre d’Etude et de Recherche Editer-Interpréter
    Université de Rouen

Wolfgang Iser, qui propose dans l'ouvrage L'Acte de lecture, Théorie de l'effet esthétique une phénoménologie de la lecture, analyse le processus de représentation instauré par la lecture d'une œuvre littéraire. Il note que l'image est le mode d'apparition de l'objet imaginaire. Ainsi, à tout énoncé décrivant ou définissant le monde raconté correspond une sorte d'image mentale élaborée par le lecteur. Ces images mentales seront ici nommées "vues imageantes" et constitueront notre objet d’étude lors du colloque.

Si les descriptions dont l'une des principales fonctions est de donner à représenter, participent pour une large part à ce champ d'analyse, elles ne sont pas les seules notations du texte qui offrent au lecteur la possibilité d’élaborer des vues imageantes. En effet, certaines assertions encouragent tout autant la construction d'un monde raconté. Le projet de recherche ici proposé se donne pour objectif de circonscrire les types d’énoncés qui participent à l’élaboration mentale d’un monde raconté par le biais d’une vue imageante et de s’interroger sur la fonctionnalité de ces vues imageantes dans la fiction.

Dans le but de proposer une typologie des énoncés qui provoquent des vues imageantes, il nous faut proposer des critères pertinents d’identification. Plusieurs axes de travail peuvent être envisagés :

- Existe-t-il des marqueurs textuels ou des combinaisons de marqueurs textuels aptes à repérer ce type d’énoncés ? Faut-il prendre en compte des éléments syntaxiques, grammaticaux, stylistiques ? Diffèrent-ils selon les genres considérés ? Selon les époques ?

- Existe-t-il des lieux d’apparition privilégiés au sein de la diégèse ? Qu’en est-il des digressions, des descriptions, des dialogues, des introspections des personnages, des débuts du récit ?

Nous souhaiterions également envisager le rôle des vues imageantes dans la construction du monde raconté. Ici encore de nombreuses pistes de recherche s’offrent à nous :

- Quelles sont les fonctionnalités des vues imageantes ? Produire un effet de réel, donner à représenter, donner à penser ?

- Des études diachroniques et/ou translinguistiques peuvent-elles révéler certaines évolutions marquantes ? Les traductions proposent-elles un univers fictionnel différent par le biais des vues imageantes ? Comment identifier ces différences ?

- Les fonctions des vues imageantes diffèrent-elles selon les genres ? Qu’en est-il de l’image mentale au théâtre ? Quels liens particuliers se développent au théâtre entre ce qui est vu par le spectateur et ce qui, sur scène, est donné à voir (à imaginer, à penser) au spectateur ?

- Dans quelle mesure les images mentales proposées au lecteur dans une œuvre littéraire correspondent au monde élaboré par la fabula ? En d’autres termes, le mode de représentation  suscité par la lecture est-il en accord avec les valeurs du monde raconté ?

- Les vues imageantes peuvent-elles constituer un critère de fictionnalité ?

PROGRAMME

Vendredi 4 avril

9h30 – Accueil des participants

10h00 – Ouverture du colloque

  • Allocution de bienvenue par Monsieur Denis Duclos, Conseiller de coopération et d’action culturelle, Directeur du Centre Culturel et de Coopération Linguistique de Tallinn
  • Allocution de Daniel Mortier (Université de Rouen)
  • Allocution de Bérengère Voisin (Université de Tartu)

Présidence de séance : Tanel Lepsoo

10h30-11h00 Daniel Mortier (Université de Rouen)
Vues imageantes et modélisation fictionnelle

11h00-11h30 Françoise Lavocat (Université Paris 7- Denis Diderot)
Mondes « impossibles » et production de « vues imageantes »

11h30-11h45 Pause

Présidence de séance : Alain Montandon

11h45-12h15 Bernard Vouilloux (Université Michel de Montaigne – Bordeaux III)
Sur ce que les textes donneraient à voir. Fondement anthropologique des représentations et historicité des régimes sémiotiques

12h15-12h45 Margit Sutrop (Université de Tartu)
Fiction et imagination : la fonction anthropologique de la littérature

13h00-14h30 Déjeuner

Présidence de séance : Françoise Lavocat

14h30-15h00 Magali Jeannin (IUFM Caen)
Les imagines agentes comme source rhétorique des « vues imageantes » ? L’exemple du Songe de Poliphile de Francesco Colonna (1546)

15h00-15h30 Michèle Guéret-Laferté (Université de Rouen)
L’image sur le bouclier : réflexions sur le roman de Chrétien de Troyes Yvain ou le chevalier au lion à la lumière de la théorie de l’effet esthétique de Wolfgang Iser

15h30-16h00 Benoît Tane (Université de Toulouse – Le Mirail)
« Quand lire c’est voir.» Lettres et images dans le roman du XVIIIe siècle

16h00-16h15 Pause

Présidence de séance : Chantal Foucrier

16h15-16h45 Arne Merilai (Université de Tartu)
La structure double de l’énoncé fictionnel : analyse pragmapoétique

16h45-17h15 François Van Oosthuyse (Université Paris 3-Sorbonne nouvelle)
Dispositif et temporalité

17h15-17h45 Alain Montandon (Université Blaise Pascal- Clermont-Ferrand)
Donner à voir le nocturne

18h00 – Vin d'honneur (hall de Ülikooli 17)

Samedi 5 avril

Présidence de séance : Philippe Hamon

9h30-10h00 Chantal Foucrier (Université de Rouen)
Vues imageantes et narration rétrospective dans : Vie et opinions de Tristram Shandy (1759-1766) de Laurence Sterne

10h00-10h30 Peeter Torop (Université de Tartu)
Le monde chronotopique de la littérature : le langage imageant de Dostoïevski

10h30-11h00 Florence Godeau (Université Lyon 3)
Vues de l’esprit. Images de la pensée chez Marcel Proust et Robert Musil

11h00-11h15 Pause

Présidence de séance : Peeter Torop

11h15-11h45 Catherine Grall (Université d’Amiens)
La vue imageante : dépassement ou exhibition du processus fictionnel ?

11h45-12h15 Olivier Lumbroso (Université Rennes 2)
Les images mentales dans l’écriture du roman naturaliste : pour une approche sémio-cognitive des avant-textes de Zola

13h00-14h30 Déjeuner

Présidence de séance : Daniel Mortier

14h30-15h00 Ariane Ferry (Université de Rouen)
Produire des images mentales ou mettre en scène des corps en mouvement : réflexions autour de la modernité dramaturgique de Kleist

15h00-15h30 Tanel Lepsoo (Université de Tartu)
Du corps textuel au corps scénique : les enjeux du théâtre contemporain

15h30-16h00 Pascal Vacher (Université de Bourgogne – Dijon)
A propos d’une image-événement impossible : le bombardement atomique dans les Pièces de guerre d’Edward Bond

16h00-16h30 Pause

16h30 - Séance de clôture

  • Conférence de Philippe Hamon (Paris 3- Sorbonne nouvelle)
    Hypotyposes et ekphrasis littéraires à l’âge industriel

20h00 Dîner (sur invitation) 

Lieux

  • Estonie
    Tartu, Estonie

Dates

  • vendredi 04 avril 2008
  • samedi 05 avril 2008

Mots-clés

  • textes, images, fiction, représentations mentales

Contacts

  • Bérengère Voisin
    courriel : emotionslitteraires [at] gmail [dot] com
  • Tanel Lepsoo
    courriel : tanel [at] tdl [dot] ee
  • Thomas Belliard
    courriel : thomas [dot] belliard [at] ut [dot] ee

Source de l'information

  • Bérengère Voisin
    courriel : emotionslitteraires [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Fiction et vues imageantes : typologie et fonctionnalités », Colloque, Calenda, Publié le mardi 04 mars 2008, http://calenda.org/194513