AccueilThéorie de la communication et théories de la connaissance

Théorie de la communication et théories de la connaissance

Mathématiques et Physique théorique

*  *  *

Publié le mercredi 05 mars 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

L'ISCC organise des journées d'étude en épistémologie et sur l'expertise et les controverses. Ces activités de recherche pluridisciplinaires serviront (en partie) de support à un colloque international prévu pour 2009 à Paris. Cette première demi-journée d'étude concerne notamment les mathématiques et la physique théorique. Pendant cette demi-journée, plusieurs orateurs sont invités à présenter leurs point de vue devant une audience très variée, constituée de spécialistes de la discipline étudiée, d'historiens et d'épistémologues de cette discipline et de chercheurs en sciences humaines et sociales. L'objectif de ce séminaire est de donner quelques perspectives sur la présence de mathématiques ou de physique dans la presse. Il ne s'agit pas de discuter des résultats annoncés en tant que tels (encore moins d'en questionner la véracité), mais plutôt de s'en servir comme illustrations.

Annonce

Séminaire "Théorie de la communication et théories de la connaissance"

1ère séance - Mathématiques et Physique théorique
Institut des Sciences de la Communication

  • Comité scientifique : Eric Maigret et François Sauvageot
  • Coordination : François Sauvageot
  • Lieu : Institut Henri Poincaré - Amphi Darboux
  • Date : Lundi 17 mars
  • Horaires : 9h30 - 13h

Cadre : l'ISCC organise des journées d'étude en épistémologie et sur l'expertise et les controverses. Ces activités de recherche pluridisciplinaires serviront (en partie) de support à un colloque international prévu pour 2009 à Paris. Cette première demi-journée d'étude concerne notamment les mathématiques et la physique théorique.

Format : pendant cette demi-journées plusieurs orateurs sont invités à présenter leurs point de vue devant une audience très variée, constituée de spécialistes de la discipline étudiée, d'historiens et d'épistémologues de cette discipline et de chercheurs en sciences humaines et sociales.

Motivation : Les apparitions successives du groupe E8 dans les media (calcul des polynômes de Kazhdan-Lusztig, par le projet Atlas, en vue de la classification des représentations unitaires de la forme déployée du groupe réel E8; théorie du tout proposée par A. G. Lisi) suscitent des questions à divers niveaux.
L'objectif de ce séminaire est de donner quelques perspectives sur la présence de mathématiques ou de physique dans la presse. Il ne s'agit pas de discuter des résultats annoncés en tant que tels (encore moins d'en questionner la véracité), mais plutôt de s'en servir comme illustrations.

Liste provisoire de questions abordées

  • Lisi prétend que le processus d'arbitrage par les pairs est rompu. Est-ce une réalité, même partielle ?
  • Une question connexe est celle des revues scientifiques spécialisées et de leur position par rapport aux revues électroniques, aux livres.
  • Les positions de Lisi (et Smolin) s'insèrent dans une grande controverse entre théorie des super-cordes et gravitation quantique à boucle. Comment juger les armes utilisées par chacune des parties (livres, blogs par exemple) ?
  • Il est traditionnellement dans la fonction des universitaires anglo-saxons de se préoccuper de la diffusion vers le grand public. Comment expliquer que ce ne soit pas le cas en France ? Quelle est la perception, et le statut, de ce genre d'ouvrages (en France et ailleurs) ?
  • Les scientifiques souhaitent-ils diffuser des résultats dans la presse grand public ?
    • Si oui : avec quelles exigences de forme ? de contenu ? vers quel public ? pourquoi ?
    • Si non : pour quelles raisons ?
  • Cette question peut être élargie à l'intervention des matheux/physiciens théoriciens dans la presse, en tant qu'experts, mais sur des sujets en dehors de leur recherche.
  • Y a-t-il des sujets "meilleurs" que d'autres pour susciter des controverses ou pour apparaître dans la presse grand public ?
  • Quels sont les mécanismes qui peuvent amener un résultat fondamental à la une ?

Pré-Progamme

9h30 François Sauvageot Présentation de la journée et rappel de faits succincts concernant E8 et le projet Atlas

9h40 Catherine Goldstein Tout, rien : communiquer les maths ou renforcer les préjugés ? Quelques exemples

10h Jean Iliopoulos La théorie des cordes et les espoirs et controverses qu'elle a suscités

10h20 Jean-Michel Besnier TBA

10h40 Table ronde

11h10 Pause

11h30 Alain de Bellefon Physique des particules et "Grand public"

11h45 Gianni Giardino Médiation : quelles définitions ?

12h Éric Maigret La quête du tout et ses paradoxes communicationnels

12h15 Table ronde

Chaque présentation durera entre 10 et 20 minutes et sera suivie d'une courte séance de questions, afin d'éclaircir certains points de l'exposé et non pour élargir le débat.
Les participants au séminaire seront invités à se joindre au débat durant la table ronde.

Un compte-rendu de la journée (présentations et table ronde) sera diffusé.

Liste des intervenants ayant confirmé leur participation

  • Anouk Barberousse, chargée de recherche en philosophie des sciences au CNRS (Institut d'Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques, Paris)
  • Alain de Bellefon, attaché scientifique pour l'IN2P3 à la Dircom du CNRS
  • Jean-Michel Besnier, professeur de philosophie (Université Paris 4)
  • Gianni Giardino, maître de conférence en physique (Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines, Université de Versailles-Saint Quentin)
  • Catherine Goldstein, directrice de recherche en histoire des mathématiques au CNRS (Institut de Mathématiques de Jussieu, Paris)
  • Michael Harris, professeur de mathématique (Université Paris 7)
  • Jean Iliopoulos, directeur de recherche en physique théorique au CNRS (Laboratoire de Physique Théorique, Paris)
  • Marc Lachièze-Rey, directeur de recherche en astrophysique au CNRS (Centre d'Etudes de Saclay, CEA)
  • Eric Maigret, professeur de sociologie (Université Paris 3), chargé de mission à l'ISCC
  • Rémy Mosseri, directeur de recherche en physique théorique au CNRS (Laboratoire de Physique Théorique de la Matière Condensée, Paris), président du conseil scientifique du département MPPU
  • François Sauvageot, maître de conférence en mathématiques détaché au CNRS (Laboratoire Jean Leray, Nantes), chargé de mission à l'ISCC

Lieux

  • Amphi Darboux - Institut Henri Poincaré - 11 rue Pierre et Marie Curie - Paris 5ème
    Paris, France

Dates

  • lundi 17 mars 2008

Mots-clés

  • épistémologie, épistémologie comparée, mathématiques, physique théorique, médias

URLS de référence

Source de l'information

  • François Sauvageot
    courriel : francois [dot] sauvageot [at] iscc [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Théorie de la communication et théories de la connaissance », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 05 mars 2008, http://calenda.org/194525