AccueilL’apport scientifique néerlandais à l’anthropologie structurale

L’apport scientifique néerlandais à l’anthropologie structurale

De J.P.B. de Josselin de Jong à C. Lévi-Strauss

*  *  *

Publié le mardi 18 mars 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

Ce colloque souhaite mettre en miroir l’anthropologie structurale néerlandaise et celle française par un retour réflexif sur l’apport de deux de leurs représentants les plus importants : J.P.B. Josselin de Jong et C. Lévi-Strauss. L’apport scientifique de ce dernier anthropologue est considérable et il est célébré dans bien des ouvrages comme le père ou le fondateur du structuralisme en anthropologie. L’anthropologue et linguiste néerlandais Jan Petrus Benjamin de Josselin de Jong (1886-1964) est ainsi lui aussi une des figures majeures de l’anthropologie structurale. Ses écrits restent aujourd’hui cantonnés dans quelques rares bibliothèques et, contrairement à la France avec Lévi-Strauss, aucun éditeur néerlandais grand public ne s’est emparé des textes de grande qualité de cet ethnologue pour leur donner une existence moins confidentielle.

Annonce

L’apport scientifique néerlandais à l’anthropologie structurale : de J.P.B. de Josselin de Jong à C. Lévi-Strauss

26 et 27 mars 2008
MISHA, Strasbourg

Trois thèmes majeurs seront au centre de nos interrogations :

-   Un premier groupe de questions tourne autour de la formation et de l’héritage de l’anthropologue néerlandais : Quelles ont été les contributions scientifiques de J.P.B. de Josselin de Jong ? Quelles contributions a-t-il donné à une réflexion sur le comparatisme, ses théorisations, ses outils ? Quelle influence ses travaux exercent-t-ils sur les recherches contemporaines dans les terrains asiatiques et américains ? Comment a-t-il contribué au développement de l’anthropologie des ces régions ?

-  Un deuxième questionnement porte sur les relations d’influence, échange, interdépendance entre traditions intellectuelles différentes. Quels ont été les passeurs scientifiques entre la France et les Pays-Bas ? Comment les savoirs et les théories scientifiques s’élaborent-elles ? Comment s’est passé le dialogue entre des cultures anthropologiques nationales fort différentes ? 

 -  Une troisième approche questionne la notion de « fortune » d’un auteur et l’importance de la qualité esthétique de ses travaux. L’apparition de Tristes Tropiques sur la scène littéraire et la magie de l’écriture de Lévi-Strauss ont certes contribué à la diffusion de l’ethnologie auprès du grand public. Le rapport entre écritures – scientifiques, littéraires, biographiques, photographiques – constitue un dernier volet de ces journées d’études.

Mercredi 26 mars après-midi

14h30 Accueil des participants et du public

Les années d’apprentissage : terrains américanistes

15h00 - Michel de Fornel, directeur d’études, EHESS, Paris
J.P.B. de Josselin de Jong et l’étude des langues algonquines.

15h45 - Emmanuel Désveaux, Directeur d'études, EHESS, Paris ; Adjunct professor, University of Indiana, Bloomington, Gästprofessor, Humboldt-Universität zu Berlin
De Josselin de Jong, Lévi-Strauss et l’expérience américaniste

16h30 Pause café

16h45 - Lea Zuyderhoudt, Universiteit Leiden, Pays-Bas
The Gift, the Trickster and the Anthropologist: Where the Leiden School and Blackfoot reflections meet

17h30 Débat

Jeudi 27 mars matin

9h00 : Accueil des participants et du public

C. Lévi-Strauss et J.P.B. Josselin de Jong : regards croisés

9h30 - Jarich Oosten, professeur, Universiteit Leiden, Pays-Bas
“A privileged field of study”: Marcel Mauss and structural anthropology in Leiden

10h15 - Michael Prager, professeur, Westfälische Wilhelms-Universität Münster, Allemagne
Leiden and Lévi-Strauss: Affinities and Divergences in conceptualizing "Structure", "Models", and "Reality"

11h00 Pause café

11h15 - François Héran, professeur, directeur de l’INED, Paris
L'analyse structurale de la parenté entre Van Wouden, Granet et Lévi-Strauss : quel triangle pour quels effets ?

12h00 Débat

14h30 - Jean-Baptiste Beaufils, psychanalyste, Paris
Rêve et culture chez JPB de Josselin de Jong

15h15 - Denis Monnerie, professeur, Université Marc Bloch, Strasbourg, UMR 7043 « Cultures et sociétés en Europe »
Relations régionales et comparatisme en Océanie.

16h00 Pause café

Esthétiser le travail d’ethnologue

16h15 - Thomas Beaufils, maître de conférences, Université Marc Bloch, Strasbourg
Il reste tant à faire… Les textes oubliés de J.P.B. de Josselin de Jong.

17h00 - Nicoletta Diasio, maître de conférences, Université Marc Bloch, Strasbourg, UMR 7043 « Cultures et sociétés en Europe »
« Au grand air ». L’écriture photographique de Claude Lévi-Strauss, contrepoint visuel du structuralisme

17h45 Débat et conclusions

18h30 Vernissage de l’exposition photographique organisée en collaboration avec l’Action culturelle de l’UMB et la MISHA : « Brésil et Indonésie : terres natales du structuralisme. Sur les pas de C. Lévi-Strauss et J.P.B. de Josselin de Jong », salle Europe, Misha.Strasbourg.

Lieux

  • MISHA, Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme, Alsace, 5, allée du Général Rouvillois, CS 50008
    Strasbourg, France

Dates

  • mercredi 26 mars 2008
  • jeudi 27 mars 2008

Mots-clés

  • structuralisme, PB de Josselin de Jong, C. Lévi-Strauss

Contacts

  • Nicoletta Diasio
    courriel : nicoletta [dot] diasio [at] misha [dot] fr
  • Thomas Beaufils
    courriel : beaufils [at] umb [dot] u-strasbg [dot] fr

Source de l'information

  • Maria Vivod
    courriel : vivod [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’apport scientifique néerlandais à l’anthropologie structurale », Colloque, Calenda, Publié le mardi 18 mars 2008, http://calenda.org/194624