AccueilDu provincial au national… et à l'européen

Du provincial au national… et à l'européen

La construction des catégories professionnelles dans l'espace juridique et médical (XVIIIe-XIXe)

*  *  *

Publié le samedi 22 mars 2008 par Delphine Cavallo

Résumé

En rapprochant les professions médicales et juridiques, dans un espace qui rassemble les espaces qui ont connu – à des degrés divers – l'épisode napoléonien (France, Belgique, Pays-Bas, territoires d'Allemagne et d'Italie), les rencontres de Lille entendent mettre l'accent sur la construction spatiale des catégories sociales dans l'Europe des XVIIIe et XIXe siècles.

Annonce

Du provincial au national… et à l’européen
La construction des catégories professionnelles dans l'espace juridique et médical (XVIIIe-XIXe)

Lille, 28 novembre 2008 et 18 septembre 2009

Appel à contribution

C’est au sein d’un programme de recherche sur l’histoire socio-politique de la justice en Belgique (1795-2005), que s’est développé le projet d’une interrogation sur les spécificités et les convergences des processus de construction sociale des XVIIIe et XIXe siècles. Après une première rencontre, consacrée aux Expériences spécifiques ou partagées : juges, avocats et notaires dans l’espace franco-belge (à paraître en 2008, à Bruxelles, dans la collection PAI des Archives générales du royaume - http://calenda.revues.org/nouvelle9227.html -), il a paru utile d’enrichir les approches par des histoires professionnelles croisées et un élargissement de l’espace d’étude.

Les activités juridiques (juge, avocat, procureur/avoué, notaire, voire sergent, huissier, commissaire de police… - et leurs équivalents -) et médicales (médecin, chirurgien, officier de santé…), si souvent rapprochées dans l’analyse sociologique, méritent davantage d’analyses historiques communes, qui dépassent les seules « professions ». Les questionnements sur l’originalité de l’expérience belge incitent également à la comparaison que, pour l’occasion, nous envisagerons pour les territoires belge, néerlandais, français, allemand et italien, qui ont pour particularité d’avoir connu - à des degrés divers – l’épisode napoléonien. En ouvrant une interrogation sur la construction spatiale des activités médicales et judiciaires, aux XVIIIe et XIXe s., les rencontres de Lille invitent ainsi à une lecture de constructions sociales à l’œuvre à l’orée des temps contemporains, dans un espace géographique toujours plus large.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, dans l’histoire des activités médicales et juridiques d’Europe occidentale, la formation des groupes se poursuit dans l’espace local ou provincial, sous l’autorité d’une administration commune ou, pour le monde judiciaire, d’une même juridiction ; avec la Révolution, et plus encore l’Empire, s’esquissent, dans l’aire d’influence française, des expériences communes aux destinées multiples ; avec le XIXe siècle, enfin, l’Etat s’intéresse plus que jamais aux activités juridiques et médicales, tandis que certains professionnels du droit ou de la médecine fondent leurs premières organisations nationales, étudient les expériences étrangères et s’interrogent sur l’insertion de leur activité dans un environnement européen. Géographiquement et chronologiquement diverses, ces expériences se rattachent simultanément au renforcement des Etats, à l’émergence de Nations conscientes d’elles-mêmes, à la persistance d’attachements régionalistes, aux confrontations ou aux partages d’expériences, ainsi qu’aux évolutions économiques et sociales qui accompagnent l’entrée dans l’âge industriel.

Au delà de la diversité des activités observées - dans l’espace, ou dans leur relation à l’Etat, au marché… -, l’objectif sera d’esquisser une présentation des acteurs (Etat, juridictions, organisations professionnelles…), des modalités (structures professionnelles, formes de professionnalisation, circulation des expériences, place de l’Etat…), des étapes et des limites des transformations en cours. Par des interventions qui porteront une attention particulière aux moments de rupture que sont les révolutions, les recompositions territoriales ou les étapes essentielles des constructions nationales, c’est la variété des expériences, mais aussi leurs éventuelles convergences qu’il s’agira d’isoler. Une attention particulière sera notamment accordée à l’épisode impérial, envisagé comme une époque de refondation des activités juridiques et médicales dans l’Europe sous influence française.

Concrètement, la thématique privilégiée sera celle de l’organisation spatiale des activités juridiques et médicales ; l’examen de la formation des groupes professionnels, dans un espace peut-être toujours plus large, permettra de revenir sur les luttes pour la définition ou la défense de leurs droits ou de leur indépendance, les relations entre ces activités et l’Etat, mais aussi sur l’intérêt manifesté aux expériences étrangères, ou sur l’élaboration de lexiques professionnels communs. Organisées autour d’études de cas ou de comparaisons entre activités ou entre expériences territoriales différentes, les contributions s’interrogeront ainsi sur la construction des activités juridiques et médicales dans les espaces provinciaux, nationaux et… européen.

Les propositions de contribution à ce travail d’enquête, de réflexion et de confrontation, structuré autour de deux rencontres organisées à la MESHS de Lille, les 28 novembre 2008 et le 18 septembre 2009, sont à adresser pour le 31 mai 2008, sous forme d’un titre provisoire et d’une brève présentation problématique, à l’adresse suivante : herve.leuwers@univ-lille3.fr

Coordination :

Hervé Leuwers (Université Lille 3)

Comité d’organisation

Jean-Paul Barrière (Université Lille 3), Emmanuel Berger (Université catholique de Louvain), Catherine Denys (Université Lille 3), Nicolas Derasse (Université Lille 2), Hervé Leuwers (Université Lille 3), Jean-Pierre Nandrin (Facultés universitaires Saint-Louis), Xavier Rousseaux (Université catholique de Louvain), Fred Stevens (Katholieke Universiteit Leuven), Philippe Tessier (Université Lille 3).

Comité scientifique

Anne Carol (Université Aix-Marseille I), Jean-Claude Farcy (CNRS, Centre G. Chevrier), Benoît Garnot (Université de Bourgogne), Philippe Guignet (Université Lille 3), Jean-Louis Halpérin (ENS), Jean-Pierre Jessenne (Université Lille 3), Colin Jones (Queen Mary, University of London), Brigitte Marin (Université Aix-Marseille 1), Dominique Rosselle (Université Lille 3), Karel Velle (Archives générales du royaume).

Lieux

  • MESHS, Université Lille 3
    Lille, France

Dates

  • samedi 31 mai 2008

Mots-clés

  • profession, médecin, avocat, juge, construction sociale

Contacts

  • Hervé Leuwers
    courriel : herve [dot] leuwers [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Hervé Leuwers
    courriel : herve [dot] leuwers [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Du provincial au national… et à l'européen », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 22 mars 2008, http://calenda.org/194652