AccueilMise en scène des pratiques langagières : le cas du français

*  *  *

Publié le mercredi 26 mars 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Ce colloque a pour but de faire se rencontrer des chercheur-e-s venant de différents champs de spécialité afin de leur permettre de dialoguer sur les micro-pratiques et les macro-pratiques langagières telles qu’elles sont mises en scène par les acteurs sociaux mais aussi par les instances médiatiques, politiques et scientifiques.

Annonce

Mise en scène des pratiques langagières : le cas du français

Workshop SFU

Il semble aujourd’hui évident de dire que les acteurs sociaux choisissent parmi une gamme de traits linguistiques (lexicaux, discursifs, prosodiques ou pragmatiques) pour montrer leur appartenance à différents groupes discursifs. Ils interprètent (dans les deux sens du terme) leur(s) identité(s) et celle(s) de leurs interlocuteurs. Ces traits sont intrinsèquement indexicaux : ils sont évalués et prennent sens à partir de ce que Michael Silverstein appelle des ordres d’indexicalité, c’est-à-dire une échelle de valeurs non arbitraires selon laquelle l’indexicalité opère dans la société.

Le terme de ‘mise en scène’ que nous suggérons comme point de départ à la réflexion doit permettre d’établir un réseau lexical sur lequel les intervenant-e-s pourront travailler : on parlera alors à dessein en termes d’acteurs, de performance, de décor, de représentation ou encore de stylisation.

Les présentations pourront ainsi s’intéresser aux domaines suivants (liste non exhaustive) :

· Représentations médiatiques des pratiques langagières des différentes communautés discursives : mises en scène de la variété de la langue de l’autre (jeune de banlieue, femme, migrant, etc.). Comment dans la représentation du discours de l’autre on construit un discours sur l’Autre ;

· Mise en scène du bilinguisme dans les journaux d’informations, les pratiques de la synchronisation ou le sous-titrage de films, etc. ;

· Transmission des pratiques langagières en contexte institutionnel ou autres (enseignement scolarisé, à distance ou autonome) ;

· Pratiques de mise en texte scientifique du discours de l’autre à travers par exemple la transcription et plus largement à travers tout procédé d’entextualisation ;

· Nouvelles formes de communications textuelles, pratiques écrites qui prennent place lors des communications médiées par ordinateur ou par téléphonie (Internet, chats, textos, etc.) ;

· Rituels langagiers religieux ou non, processus de reproduction-transformation de traditions séculaires ou non (contes, cérémonies, etc.) ;

· Cadre ou décor des représentations (‘setting’) : comment les acteurs utilisent différents moyens à leur disposition comme des accessoires qui viennent soutenir l’énonciation.

 

Toutes ces orientations nous permettront de réfléchir ensemble sur les dynamiques sociales et linguistiques qui existent entre ces différents types de mises en scène langagières en gardant à l’esprit que chacune d’elles est à envisager dans sa singularité mais aussi en relation à toutes les autres avec lesquelles elle coexiste ou qu’elle éclipse.

Soumission des propositions de communication

Les propositions de communication (20 minutes) devront nous parvenir avant le 15 mai 2008 sous la forme d'un résumé d'une page, accompagné de l’affiliation et des coordonnées complètes de l’auteur-e. Elles sont à adresser sous format électronique à Gaëlle Planchenault (gplanche@sfu.ca) et Cécile B. Vigouroux (cvigouro@sfu.ca).

Le comité scientifique vous enverra sa réponse avant le 15 juin 2008.

Une publication sous forme d’ouvrage collectif et évaluée par des pairs sera éditée à la suite du colloque.

Avec le soutien de l’AFLS (Association for French Language Studies) et du BAFF (Bureau des Affaires Francophones et Francophiles de l’Université Simon Fraser)

Conférencières invitées (confirmées) :

  • Françoise Gadet (Paris X-Nanterre)
  • Zsuzsanna Fagyal (University Of Illinois, Urbana-Champaign)

Catégories

Lieux

  • Canada, Simon Fraser University
    Vancouver, Canada

Dates

  • jeudi 15 mai 2008

Mots-clés

  • micro-pratiques, macro-pratiques langagières, acteurs sociaux, indexicalité, mise en scène du discours

Contacts

  • Gaëlle Planchenault
    courriel : gplanche [at] sfu [dot] ca
  • Cécile B. Vigouroux
    courriel : cvigouro [at] sfu [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Emmanuel Defay
    courriel : emmanuel [dot] defay [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mise en scène des pratiques langagières : le cas du français », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 26 mars 2008, http://calenda.org/194666