AccueilPenser la ville. Approches comparatives

*  *  *

Publié le mardi 01 avril 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Appel à communication - Colloque International « Penser la ville, approches comparatives ». La question urbaine en Algérie est devenue centrale. Objet de toutes les préoccupations, la ville est problématique pour tous - pouvoirs publics et chercheurs - mais reste difficilement saisissable. Le colloque, organisé par le Centre Universitaire de Khenchela (Algérie), se propose de croiser les approches disciplinaires en confrontant les savoirs produits sur la ville algérienne. L'histoire, l'anthropologie, la sociologie, la géographie, l'architecture, l'urbanisme et l'économie seront donc convoqués pour permettre une présentation, une confrontation, un croisement des différentes approches. L'intérêt se concentrera sur les processus de fabrication de la ville, les mutations socio-économiques et leurs traductions dans l'espace urbain, les politiques publiques et les stratégies citadines.

Annonce

Appel à communication

 

Penser la ville. Approches comparatives

25 – 26 octobre 2008
Centre Universitaire de Khenchela
Algérie

_______________________________

 

La question urbaine en Algérie est centrale. Au cœur des mutations de la société, elle fait l’objet de toutes les préoccupations. L’essor considérable des villes, la constitution d’une importante armature urbaine qui structure le territoire et organise la vie sociale et économique, interpellent à plus d’un titre.

Produit des transformations de la société, la ville est elle-même génératrice de profondes mutations sociales. Son caractère dynamique mais inachevé, les tensions diverses qui la caractérisent laissent perplexes les autorités publiques et les praticiens de la ville. Prises dans « l’urgence » les réponses institutionnelles se limitent à la production du logement, des infrastructures et des équipements de base. La ville est pensée par le logement.

De son côté, la recherche urbaine produit des savoirs disciplinaires trop souvent confinés à chaque champ d’investigation et continue de s’interroger sur la manière de construire l’urbain comme objet d’analyse transversal.

Fustigée et décriée par les uns, objet d’une recherche d’un « modèle idéal » pour les autres, la ville est problématique pour tous et reste difficilement saisissable. Pourtant la ville algérienne émerge, elle est le cadre réel de la vie réelle. Traversée par ses contradictions, agitée par ses tensions elle est l’expression des pratiques sociales les plus diverses et est le support de l’activité sociale dans toutes ses dimensions. Comprendre le fait urbain est un enjeu majeur.

 

Penser la ville est devenue une exigence pour la société algérienne.

Pour contribuer à ce débat, le colloque privilégiera la réflexion autour de deux grands axes : les savoirs produits par les différents champs disciplinaires et les outils de la gestion urbaine.

 

 

 

I - Les approches disciplinaires de la ville : regards croisés

L’histoire, l’anthropologie, la sociologie, la géographie, l’architecture, l’urbanisme, l’économie, les sciences politiques seront convoquées pour permettre une présentation, une confrontation, un croisement des différentes approches. Comment la ville est-elle pensée comme objet d’étude, quels outils et quels types de savoirs sont élaborés par les différentes disciplines ?

Les interventions porteront sur les domaines communs ou spécifiques à ces disciplines.

 

- Les processus de fabrication de la ville et l’étude des aires urbaines
- L’urbanisation et l’urbanité à travers les modes de vie urbains et les processus d’appropriation de l’espace
- Les mutations économiques et la ville
- La gestion de la ville
- La ville et l’émergence de la question écologique

 

 

II – La gestion de la ville, quels outils, quelles compétences ?

 

Penser la ville réelle, c’est aussi s’interroger sur les modes d’organisation de la trame urbaine, sur l’articulation entre les différents tissus, entre les polarités et le reste de la ville, entre les centralités et les périphéries. Les politiques urbaines, comme mode de régulation politique, économique, social et spatial sont le substrat de la gestion des villes. Elles articulent conception globale et gestion de proximité, intervention sur le long terme et sur la quotidienneté. L’organisation actuelle de la ville réelle repose sur des compromis fragiles, résultant des pratiques d’appropriation et de réappropriation de l’espace urbain, des rapports entre l’espace voulu et de l’espace vécu, « l’espace planifié », voire imposé, et l’espace recherché.

Les interventions permettront de faire le point sur les outils existants (décentralisation, intercommunalité, formes de gestion participative, action collective associative et informelle…), sur les modalités de leur mise en œuvre et sur l’adéquation entre les réponses existantes et les besoins nouveaux exprimés par la réalité urbaine. L’articulation entre la recherche et les besoins nouveaux sera l’autre grand axe de ce colloque.

La gestion de la ville est-elle un domaine réservé aux seuls experts ou doit elle ouvrir sur la création de nouveaux cadres d’expression et de participation ?

Comment les compétences indispensables sont elles utilisées et formées ? Cette dernière question occupera une place particulière durant ce colloque. L’histoire des villes contemporaines à travers le monde montre que la ville ne peut plus être l’apanage des seuls ingénieurs, architectes et urbanistes. La ville est aussi l’objet d’attentions permanentes renvoyant au « projet urbain comme outil d’intervention ». Le champ est vaste (extension, réhabilitation, revitalisation des tissus, vie des quartiers, prise en charge des grands ensembles d’habitat collectif, création de nouveaux services …). Ces nouvelles exigences de la vie urbaine ne peuvent être prises en charge qu’en permettant l’émergence de nouveaux savoir-faire, en pensant les nouveaux métiers de la ville. Il s’agira de réfléchir sur la nature de ces nouvelles compétences et sur les formations que l’université pourrait mettre en place pour répondre à ces nouveaux besoins. Penser l’articulation entre la recherche et la société, permettra de réfléchir sur les nouvelles formations.

 

Ce colloque contribuera à identifier, évaluer et mettre en perspective les travaux portant sur la recherche urbaine concernant ces diverses problématiques au travers desquelles plusieurs axes pourront être abordées de façons transverses et ouvertes. Les champs, corpus théoriques, travaux et approches méthodologiques seront dès lors variés.

Les travaux s’organiseront en plénière et en ateliers.

Le comité scientifique sera attentif aux propositions de communication portant sur ces différents axes et qui à partir d’expériences de terrain (recherches achevées ou en cours) privilégieront les approches comparatives, de synthèse et de mise en perspective. Les communications apporteront une contribution significative d'un point de vue théorique et/ou empirique. Dans le cas de recherche en cours, elles doivent être originales et pertinentes. Les communications seront ensuite orientées vers les sessions plénières ou les ateliers.

 

____________________

 

 

Soumission et Calendrier

 

- Les communications se feront en arabe ou en français.

- Chaque projet de communication fera l’objet d’une évaluation par le comité scientifique du colloque.

- Des demandes de précision et de révision pourront être adressées lors de la remise du projet ou après l’envoi du texte intégral.

 

  • 15 juin 2008. Date limite de remise des soumissions de communications (titre de la communication et résumé d’une page).
  • 4 juillet 2008. Réponse du comité de lecture pour l’acceptation des communications.
  • 1er octobre 2008.Date limite d’envoi des communications (texte intégral)
  • 15 octobre 2008. Date limite d’envoi des textes devant être revus
  • 25 – 26 octobre 2008.Tenue du colloque

 

Les projets de communication sont à envoyer en document attaché aux trois adresses suivantes :

  • Abdelhalim Aïssaoui : halimaissaoui@yahoo.fr
  • Abdelkader Lakjaa : lakjaa.abdelkader@yahoo.fr
  • Saïd Belguidoum : said.belguidoum@wanadoo.fr

 

 

 

Publication

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les communications seront publiées sous forme d’actes sur CD-Rom et mises en ligne.
Elles feront également l’objet d’une publication papier.

Comité d’organisation

 

 

 

 

 

  • Abdelhalim AISSAOUI
    Economiste
    Centre universitaire de Khenchela
    Tel. : (00 213) (0)32 33 19 60
    Courriel : halimaissaoui@yahoo.fr
  • Nourredine Benali-Cherif
    Directeur chargé de la recherche et de la post graduation. Centre universitaire de Khenchela
    Tel. : (00 213) (0)32 33 19 60
    Courriel : benalicheif@hotmail.fr

 

 

Comité scientifique

 

 

  • Saïd Belguidoum. Sociologue
    Université de la Méditerranée. Aix-Marseille
  • Abdrahmène Moussaoui. Anthropologue
    Université de Provence. Aix-Marseille
  • Abdelkader Lakjaa. Sociologue
    Université d’Oran
  • Abdelhalim Aïssaoui. Economiste
    Centre universitaire de Khenchela
  • Nadir Boumaza. Géographe - Sociologue
    Université Grenoble 2
  • Abdelhamid Bakhouche. Sociologue
    Centre universitaire de Khenchela
  • Marc Cote. Géographe
    Université de Provence. Aix-Marseille
  • Madani Safar-Zitoun. Sociologue
    Université d’Alger
  • Nora Semmoud. Urbaniste - Géographe
    Université François Rabelais, Tours
  • Mohamed Tahar Benazzouz. Géographe
    Université de Constantine

 

Personnes à contacter

 

 

 

  • Abdelhalim Aïssaoui
    Tel. : (00 213) (0)32 33 19 60
    Courriel : halimaissaoui@yahoo.fr
  • Saïd Belguidoum
    Tel. : (00 33) (0)6 23 94 02 97
    Courriel : said.belguidoum@wanadoo.f

L’accueil, l’hébergement et la restauration sont assurés par les organisateurs du colloque.

 

 

Lieux

  • Khenchela, Algérie

Dates

  • dimanche 15 juin 2008

Mots-clés

  • ville, Algérie, urbanisation, urbanité, politiques publiques, stratégies résidentielles, mutations sociales et économiques

Contacts

  • Belguidoum Saïd
    courriel : said [dot] belguidoum [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Saïd Belguidoum
    courriel : saidbelguidoum [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Penser la ville. Approches comparatives », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 01 avril 2008, http://calenda.org/194716