AccueilLes régulations du pluralisme dans les religions du Livre

Les régulations du pluralisme dans les religions du Livre

Approches socio-historiques et théologiques

*  *  *

Publié le mercredi 09 avril 2008 par Raphaëlle Daudé

Résumé

Contrairement à des idées reçues, trop souvent véhiculées par les médias, le judaïsme, le christianisme et l’islam sont tout sauf trois blocs monolithiques qui s’affirmeraient comme trois prétentions univoques et concurrentes à la vérité. Chacune de ces trois traditions religieuses est elle-même foncièrement plurielle : elle a donné lieu à un foisonnement de différents courants théologiques et confessionnels, de diverses écoles et spiritualités, de multiples traditions herméneutiques, et d’une grande variété d’adaptations géographiques, ethniques et culturelles. Et chaque monothéisme a produit une diversité de représentations, d’interprétations et d’évaluations de cette pluralité interne. De même, chacune des trois religions du Livre a proposé, au cours de son histoire, un certain nombre d’estimations de la signification et de la validité de la pluralité religieuse externe, c’est-à-dire de sa vocation à coexister avec d’autres religions. Il importe aujourd’hui de nous interroger sur les régulations de ce pluralisme interne et externe, sur les présupposés théologiques, les procédures herméneutiques et les actualisations socio-historiques de ce phénomène, afin de mieux appréhender les dynamiques à l’œuvre dans le paysage religieux contemporain.

Annonce

Colloque international

Les régulations du pluralisme dans les religions du Livre
Approches socio-historiques et théologiques

du 3 au 5 juin 2008
Palais Universitaire, Strasbourg

Organisateurs : Frédéric Rognon (Centre de Sociologie des Religions et d’Éthique Sociale, Faculté de Théologie protestante, Université Marc Bloch), Éric Geoffroy (Département d’Études Arabes, UFR de Langues Vivantes, Université Marc Bloch), Frédéric Chapot (Centre d’Analyse des Rhétoriques Religieuses de l’Antiquité, UFR de Lettres, Université Marc Bloch), Jason Dean (Centre de Sociologie des Religions et d’Éthique Sociale, Faculté de Théologie protestante, Université Marc Bloch)

Pré-Colloque pour doctorants et jeunes chercheurs (appel à communications)

Afin d’offrir à des doctorants et à de jeunes chercheurs l’opportunité de présenter certains aspects de leur recherche, un pré-Colloque pour doctorants et jeunes chercheurs se tiendra le 3 juin 2008 de 9 heures à 15 heures (juste avant le Colloque proprement dit). Pour proposer une communication, veuillez envoyer par mail avant le 22 avril 2008 un résumé ou un canevas d’environ 250-300 mots au responsable du colloque Frédéric Rognon (frederic.rognon@umb.u-strasbg.fr). Les trois meilleures communications seront publiées avec les Actes du Colloque.
Présentation du colloque : http://csrescolloque2008.u-strasbg.fr/index.html

Renseignements : Centre de Sociologie des Religions et d’Éthique Sociale (CSRES), Palais Universitaire, 9 place de l’Université, 67084 Strasbourg Cedex, tél 03-88-25-97-49, e.mail : csr@umb.u-strasbg.fr

_________________________

Mardi 3 juin

16 heures
Accueil

Les traditions religieuses du Livre : approches conceptuelles et anthropologiques

16 heures 30 – 18 heures

  • Gilbert Vincent (CSRES, UMB, Strasbourg) :
    Unicité et singularité ; dialogue et dialogisme : la question du pluralisme
  • Frédéric Rognon (CSRES, UMB, Strasbourg) :
    Écriture et exclusivisme : quelles corrélations ?

20 heures – 21 heures 30
Visite de la grande Mosquée de Strasbourg, et rencontre avec son directeur des affaires culturelles, Abdelhamid Youyou.

Mercredi 4 juin

Les régulations du pluralisme interne dans chacune des traditions religieuses du Livre

9 heures – 12 heures

  • Thierry Legrand (Faculté de Théologie protestante, UMB, Strasbourg) :
    Le pluralisme interne au judaïsme à la fin de l’époque du second Temple
  • Frédéric Chapot (CARRA, UFR Lettres, UMB, Strasbourg) :
    Le vocabulaire latin de la diversité religieuse, du paganisme au christianisme antique
  • Mohamed Hamdaoui (Faculté des Lettres et Arts, Université de Mostaganem, Centre culturel islamique d’Alger) :
    Diversité, tolérance et solidarité humaine en islam
  • Fatma ben Slimane (Faculté des Sciences humaines et sociales, Tunis) :
    Le pluralisme interne à l’islam au Maghreb pendant la période ottomane

14 heures – 18 heures

  • André Birmelé (Faculté de Théologie protestante, UMB, Strasbourg) :
    Les différents modèles d’unité au sein du mouvement œcuménique
  • Jean-Paul Willaime (Groupe « Sociétés, Religions, Laïcités », EPHE, UMR 8582 EPHE – CNRS, Paris) :
    Pluralisme et régulations dans le monde protestant
  • Éric Geoffroy (Département des Études arabes, UFR Langues vivantes, UMB, Strasbourg) :
    Le pluralisme interne au soufisme et les relations avec les non-soufis
  • Omar El Kadi (Université Al-Azhar, Le Caire) :
    Le rapprochement entre les écoles juridiques au sein de l’islam
  • Rainer Brunner (CNRS - Laboratoire d’études sur les monothéismes, Villejuif) :
    Le pluralisme interne à l’islam au XXIè siècle : les rapports sunnisme/chiisme

20 heures – 21 heures 30
Visite de la cathédrale de Strasbourg et de l’église (protestante) saint Thomas.

Jeudi 5 juin

Les régulations du pluralisme externe

9 heures – 12 heures

  • Eberhard Bons (Faculté de Théologie catholique, UMB, Strasbourg) :
    YHWH, un Dieu des étrangers ? Le rapport entre le Dieu d’Israël et les non-juifs à la lumière de trois textes bibliques et non-bibliques
  • Jacques Goetschel (Lycée Jean Monnet, Strasbourg) :
    Rôles et fonctions des nations selon la tradition juive
  • Jason Dean (CSRES, UMB, Strasbourg) :
    Penser et pratiquer la pluralité religieuse dans l’islam des origines. La notion de umma et ses réalisations historiques (609-632)
  • Mezri Haddad (Université Paris VII, Centre d’histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales – CNRS) :
    Un regard musulman sur le christianisme

14 heures – 17 heures

  • Paul Fenton (Département d’études arabes et hébraïques, Université Paris IV Sorbonne) :
    Attitudes juives vis-à-vis de l’islam : théologie et jurisprudence
  • Madeleine Wieger (Faculté de Théologie protestante, UMB, Strasbourg) :
    Les théologies chrétiennes des religions : une pluralité de représentations du pluralisme religieux
  • Larbi Djeradi (Faculté des Lettres et Arts, Université de Mostaganem) :
    Un regard soufi sur le christianisme. La figure du Christ dans les causeries du Cheikh Adda Bentounès
  • François Clément (Langue et civilisation arabes, UFR de Langues, Université de Nantes) :
    Les relations interreligieuses en al-Andalus (Espagne musulmane) du IXè au XIIIè siècles : déconstruction d’un mythe ?

20 heures – 22 heures

  • Visite du musée judéo-alsacien de Bouxwiller
  • Table ronde interreligieuse

Argumentaire

Contrairement à des idées reçues, trop souvent véhiculées par les médias, le judaïsme, le christianisme et l’islam sont tout sauf trois blocs monolithiques qui s’affirmeraient comme trois prétentions univoques et concurrentes à la vérité. Chacune de ces trois traditions religieuses est elle-même foncièrement plurielle : elle a donné lieu à un foisonnement de différents courants théologiques et confessionnels, de diverses écoles et spiritualités, de multiples traditions herméneutiques, et d’une grande variété d’adaptations géographiques, ethniques et culturelles. Et chaque monothéisme a produit une diversité de représentations, d’interprétations et d’évaluations de cette pluralité interne. De même, chacune des trois religions du Livre a proposé, au cours de son histoire, un certain nombre d’estimations de la signification et de la validité de la pluralité religieuse externe, c’est-à-dire de sa vocation à coexister avec d’autres religions. Il importe aujourd’hui de nous interroger sur les régulations de ce pluralisme interne et externe, sur les présupposés théologiques, les procédures herméneutiques et les actualisations socio-historiques de ce phénomène, afin de mieux appréhender les dynamiques à l’œuvre dans le paysage religieux contemporain. Tel sera l’un des enjeux de ce Colloque.

Comment le judaïsme, le christianisme et l’islam ont-ils élaboré les régimes de vérité qui les caractérisent ? Comment ont-ils géré l’hétérogénéité de leur corpus canonique et doctrinal ? Quelle marge de manœuvre ont-ils conféré aux diverses formes de critique interne ? Comment ont-ils défini l’orthodoxie, l’hétérodoxie et l’hérésie ? Quelle place ont-ils réservé, dans leurs représentations du monde et de l’histoire, aux autres groupes religieux ? Le pluralisme interne facilite-t-il, ou non, le pluralisme externe, et réciproquement ? Comment déterminer, par le croisement de recherches théologiques et socio-historiques, les modalités de cette dialectique ?

L’appréhension de ces représentations et pratiques nous permettra de saisir les stratégies mises en œuvre par des groupes se réclamant d’une tradition scripturaire pour répondre aux défis de la pluralité religieuse. Il s’agira de déceler les ressources dont disposent ces traditions pour donner sens à l’altérité religieuse. Comment le judaïsme interprète-t-il son propre statut de minorité religieuse ? Comment chaque confession chrétienne conçoit-elle les avancées œcuméniques ? Comment s’articule le double héritage du réformisme musulman, retour aux sources et ouverture sur la modernité, à la suite du succès médiatique remporté par le néo-salafisme ? Quel regard chacun des partenaires des dialogues interreligieux porte-t-il sur leurs enjeux ?

Le Colloque s’organisera autour de trois grands axes :

1) Les traditions religieuses du Livre : approches conceptuelles et anthropologiques

Les expressions « religions du Livre », « monothéismes abrahamiques », « religions révélées », sont souvent employées dans les médias pour désigner le judaïsme, le christianisme et l’islam. Cette perception d’une origine et d’un devenir communs est-elle fondée d’un point de vue historique et scientifique ? Quels traits justifient de traiter ensemble ces traditions religieuses ? Plus particulièrement, quels rapports entretiennent-elles avec les notions de « pluralisme » et d’« exclusivisme » ?

2) Les régulations du pluralisme interne dans chacune des traditions religieuses du Livre

Les traditions religieuses du Livre ont toujours manifesté une pluralité interne. Elles ont donc dû négocier en leur sein pour concilier l’ambition d’extension démographique et géographique avec le maintien de l’unité doctrinale et organisationnelle. Quel a été le prix de ces tensions ? L’émiettement du paysage religieux en modernité tardive a-t-il renforcé le processus de pluralisation ad intra ou bien, au contraire, a-t-il produit un effet de rassemblement, de crispation identitaire, limitant la diversité interne ?

3) Les régulations du pluralisme externe

Par le passé, les traditions religieuses du Livre se sont souvent jeté mutuellement l’anathème. Comment comprendre les quelques exemples historiques de coexistence pacifique ? Quels en ont été les ressorts et les limites ? Aujourd’hui, la mondialisation et les nouvelles technologies de communication ont-elles modifié le comportement des religions scripturaires, les unes à l’égard des autres ? Quelles sont les stratégies à l’œuvre dans les dialogues interreligieux ? Quelles mutations génèrent-elles pour les représentations religieuses et les pratiques cultuelles propres à chaque tradition ?

L’ambition de ce Colloque sera de proposer quelques éléments de réponse à ces multiples questions, dont la pertinence et même l’urgence n’auront échappé à personne.

Lieux

  • Salle Pasteur, Palais Universitaire
    Strasbourg, France

Dates

  • mardi 22 avril 2008

Mots-clés

  • pluralisme, religions du Livre, monothéisme, tolérance, dialogue, conflits, violence, herméneutique

Contacts

  • Patricia Carbiener
    courriel : patricia [dot] carbiener [at] unistra [dot] fr

Source de l'information

  • Frédéric Rognon
    courriel : frederic [dot] rognon [at] umb [dot] u-strasbg [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les régulations du pluralisme dans les religions du Livre », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 09 avril 2008, http://calenda.org/194794